Vidéos

La pub qui me faisait rêver, la faute à Palmer !

J’aimais bien cette pub au début des années 80.

Bon elle a été interdite à la téloche par la suite parce que de la pub pour de l’alcool c’est mal,  ça n’empêche qu’elle me faisait rêver.

Oh bien sûr c’est pas la bière qui me faisait rêver, mais plutôt la musique et l’envie de me retrouver avec une bande de potes dans cette ambiance là, d’être heureuse, amoureuse, tout ça… La faute à Robert Palmer quoi !

Bref j’ai entendu ce  morceau hier à la radio et depuis il me tourne dans la tête… séquence nostalgie !

RIP George !

Everything she wants, ce morceau a marqué des années difficiles de ma vie, tumultueuses, violentes, suicidaires, loin de tout soutien, seule avec mes deux enfants encore si petits… L’époque Mantes la Ville, l’époque no future, la fin des années 80…
Wham! n’était pas particulièrement ma tasse de thé mais des potes chez qui je me réfugiais l’écoutaient en boucle.

Et puis il y avait ce slow qui me faisait monter les larmes…

RIP Georgios Kyriacos Panayiotou ! ton décès me ramène à un bien triste passé heureusement effacé.

Merde une crise cardiaque à 53 ans, ça fait jeune quand même ! Encore un qui ne passera pas la soixantaine…

Quand Johnny me rappelle Nick Cave

C’est systématique, chaque fois que j’entends la dernière de Johnny, « De l’amuuur »,  je pense à Red Right Hand de Nick Cave & The Bad Seeds :

Bien sûr, les deux morceaux n’ont a priori rien à voir, celui de Johnny n’est pas une reprise et le rythme est plus rapide, mais quand même, si on le ralentit, il y a des passages musicaux qui me font vraiment penser à Red Right Hand. Bref il y a une influence évidente.

De toute façon Johnny a prévenu, son album prend ses racines dans la musique américaine à la Johnny Cash, le blues, la country et le rockabilly, comme les albums de Nick Cave.  Alors forcément certains morceaux peuvent en rappeler d’autres qui ont cette même influence musicale.

Bon, ça m’écorche,  mais je vous mets quand même le morceau de Johnny , « De l’amuuur ».

J’avoue Johnny ça n’a jamais été mon truc, suis vraiment pas fan. Et question blues, rockabilly, je préfère les originaux.

PS: une pensée amicale à l’ami Resse qui m’a aidée à mettre un titre sur le morceau dont l’air me trottait dans la tête.

Nuit d’insomnie…

Tu commenças ta vie
Tout au bord d’un ruisseau
Tu vécus de ces bruits
Qui courent dans les roseaux
Qui montent des chemins
Que filtrent les taillis
Les ailes du moulin
Les cloches de midi
Soulignant d’un sourire
La chanson d’un oiseau
Tu prenais des plaisirs
A faire des ronds dans l’eau

Aujourd’hui tu ballottes
Dans des eaux moins tranquilles
Tu t’acharnes et tu flottes
Mais l’amour, où est-il ?
L’ambition a des lois
L’ambition est un culte
Tu voudrais que ta voix
Domine le tumulte
Tu voudrais que l’on t’aime
Un peu comme un héros
Mais qui saurait quand même
Faire des ronds dans l’eau

S’il y a tous ces témoins
Que tu veux dans ton dos
Dis-toi qu’ils pourraient bien
Devant tes ronds dans l’eau
Te prendre pour l’idiot
L’idiot de ton village
Qui lui est resté là
Pour faire des ronds dans l’eau
Pour faire des ronds dans l’eau