Archives par mot-clé : Ucciani

Vêtue d’une robe des années 50 et de bottes en caoutchouc noires …

Donc je vais essayer de vous décortiquer le rêve que j’ai fait aux aurores  parce que ça vaut vraiment le coup tellement il est bizarre !

Séquence 1 :

Une table contre le mur d’une maison, mon bogopote Jean-Michel Ucciani devant, des meufs autour dont moi ou mon esprit, chè pas trop. Il donne  un cours de dessin ou nous montre ses oeuvres, chè pas trop…. (bon sang mais qu’est-ce que tu fous là Jean-Mimi !?)

Séquence 2 :

Je lévite jusqu’à l’intérieur de la maison. Là, vaste espace clos, à gauche immense piscine aux formes arrondies, à droite bar vide et au fond chaises longues en bois, coussins clairs. Je me dirige au fond vers 3 mecs, des quinquas grisonnants. Ceci dit il n’y a personne d’autre.

J’ai une trentaine d’année, le corps de l’époque, la coupe de cheveux style Elisabeth Taylor dans une chatte sur un toit brûlant, la démarche Marilyn.
Je suis vêtue d’une robe années 50 à motif floral, qui met les seins en valeur, manches très courtes sur les épaules, serrée à la taille, puis évasée jusqu’aux genoux, bref la robe pin-up vintage.
Aux pieds, le fin du fin, je porte des bottes en caoutchouc noires. Bref stylée la gonzesse !  (bah oui quoi, et on ne ricane pas devant son écran nanmého).

Machin est là, heu bon physiquement je ne le reconnais pas trop, mais d’après mon rêve c’est lui. Son coup de foudre est là aussi, mais je ne la vois pas, c’est juste sa présence que je ressens, ou je ne sais pas quoi qui est là au fond dans l’obscurité .

Un beau quinqua en maillot saute à l’eau et m’invite à le suivre. Je saute à l’eau toute habillée, c’est à dire avec ma robe des années 50, et mes bottes en caoutchouc noires, oui oui ! Bien sûr je ne ressens pas la flotte sur mes vêtements.

Le beau quinqua me fait flotter sur l’eau en me soutenant le dos de ses deux mains, bref je fais la planche, toujours habillée et pas mouillée bien sûr. Je ferme les yeux, me laissant aller.  Et mon esprit regarde mon corps…
« Et tu laisses tomber ce bijou« , dit le beau quinqua  à machin en parlant de moi avec ma tronche d’Elisabeth Taylor ou de Marilyn en brune, au choix .
« Mais moi je la garde ! » genre pas fou la guêpe devant la bombe que je suis (dans le rêve hein !).

Séquence 3

Machin, un poil agacé, me dit qu’il faut remettre des pièces dans le parking, me tend sa paume de main remplie de pièces jaunes.
Bon là j’ai du léviter hors de l’eau jusqu’à lui, parce que je me retrouve à ses côtés, mes vêtements toujours aussi secs bien sûr.
Alors que j’allais prendre les pièces, le troisième quinqua grisonnant, jusque là assis en biais sur une chaise longue, dit « non, non, laisse j’y vais moi« , et il y va, où, je ne sais pas…

Séquence 4

Le quinqua qui était dans l’eau est toujours dans l’eau, mais à l’autre bout de la piscine. Il me fait signe de le rejoindre.
Et moi de tourner le dos à machin, et de courir vers lui sur le bord de la piscine, toujours vêtue de ma robe de pin-up  des années 50 et mes bottes en caoutchouc.

Et……

Et ben là je ne sais pas,  je me suis réveillée !

Étrange non comme rêve !?

Et en cherchant bien sur le vouaibe j’ai carrément retrouvé  le style de la robe, en plus en noir et blanc comme dans mon rêve. dingue !

Reste plus qu’à imaginer le look complet avec des bottes en caoutchouc noires !

Ça le fait non ?

J’vous jure je fais de ces rêves moi quand je dors ! Je m’ennuie pas dans ma tête 😉

Humeur du jour : mon doudou, mon canapé et de quoi dormir

A fleur de peau, les larmes au bord des yeux… Fatiguée de tout et de rien, fatiguée de tout ce bintz… Ce monde m’angoisse !
Ucciani d'après UderzoEt franchement pour couronner le tout, ces élections avec ces moralisateurs qui se croient au dessus de tout qui te somment de voter pour untel ou unetelle avec leurs arguments bidons, me font chier !

Le dessin de mon blogopote Ucciani d’après Uderzo veut tout dire de l’ambiance actuelle. Pas bon pour le moral tout ça quand t’as déjà d’autres chats à fouetter. Vos gueules merde !!!

Me faire aider certes, prendre des médocs encore et encore pour dormir et tout supporter, certes …
Mais me sentir aimée, entourée, savoir où aller, que devenir, ne plus être angoissée par la haine stérile des uns envers les autres, ne plus avoir à subir les querelles intestines, m’aideraient tellement plus.

Après tout, vous avez raison, laissez moi sombrer tranquille, je n’ai plus envie de rien, ni besoin de personne. D’ailleurs, je n’ai rien affaire au milieu de ce bordel, et j’ai assez à faire avec mon propre bordel.

Mon doudou, mon canapé, de quoi dormir, le téléphone coupé, silennnnnce…

Et demain je continuerai à faire semblant que tout va bien, à m’occuper de mes affaires le sourire aux lèvres et la tristesse dans l’âme. Ce monde n’est décidément pas le mien.

Et hop ! Mon DDay avec Martine

Aujourd’hui c’est mon DDay. Pas grand chose de prévu ce WE pour fêter cette occasion, pour ne pas dire rien du tout. Heu si, disons le carrément, rien de prévu du tout.

Heureusement le virtuel est toujours là avec ses messages d’attention sur face de bouc et twitter pour combler l’absence de compagnie dans ma vie réel.

Et comme me le rappelle si bien mon blogopote JM Ucciani en fouillant ses archives, Martine aussi est toujours là pour fêter mon anniv avec moi.  Hinhin  !

On a plus qu’à imaginer que la fête se passe ce soir chez JM Ucciani et là on retrouvera encore notre Martine à l’œuvre demain matin.

Brave petite Martine, toujours là quand il faut…

 

L’annif d’Ucciani, c’était top !

Quand Ucciani fête son anniv sur son blog, il ouvre les comms, on se lâche et c’est top !

Que du bonheur hier au soir, et une bonne rigolade. On a fait des connaissances, on s’est saoulé, on a dansé, on s’est mélangé, on a raconté des conneries, beaucoup même, comme si on y était et sans se faire de mal… Merci Jean-Mimi pour cette méga fête virtuelle, et encore une fois bon anniv ! 🙂

J’ai fait un rêve…

Cette fois ce n’est pas moi, mais Thomas, le jeune stagiaire qui est dans mon bureau qui participe au jeu lancé par Jean-Mimi, “imagine le blog de…”. Et c’est dans la peau de Martin Luther King qu’il rédige ce billet.

Luther King

J’ai fait un rêve la nuit dernière que je m’en vais vous raconter.
Il y avait des vallées, des montagnes, des plaines, des Hommes libres et égaux. Le lendemain, j’ai allumé ma télévision. Je suis resté devant jusqu’aux actualités. Les Hommes ne vivaient pas libres et égaux, il y avait des plaines défrichées à coup de guerre, des montagnes de déchets, des vallées de cadavres. Un petit chef à leur tête, ils étaient en train de se diviser, les chaînes des uns étant les barreaux des autres.

Dans la joie des empoignades, les forces de l’ordre luttaient contre celles du désordre dans un tel fracas qu’à la fin, on ne savait plus vraiment qui était qui. Mais on pouvait toujours aller en prison ensemble et mourir ensemble dans la décadence d’une société dont nous étions devenus esclaves et dépendants.

J’en viens presque à regretter que James Earl Ray m’ait raté ce 4 avril 1968. Je vais retourner me coucher et, ce soir, je ferai le rêve qu’un jour, sur les collines de terre rouge de la Géorgie, les fils des nouveaux esclaves et les fils des nouveaux propriétaires d’esclaves pourront s’asseoir ensemble à la table de la fraternité…

Il a des talents le p’tit gars[1] hein ?

Notes

[1] Petit, faut le dire vite, je me fais un torticolis chaque fois que je le regarde, quand on marche côte à côte…

souris Marilyn !

Ah là là ! mais qu’est-ce qu’ils m’agacent tous ! Et Arthur qui n’arrête pas de me dire que je suis la fille la plus triste du monde. Non mais sans blague, vous le trouvez drôle lui ? pffuuu… Merveilleux auteur certes, très brillant aussi, mais franchement comme mari, j’aurais pu tomber mieux. Mais où est-il donc ce merveilleux amant qui, d’une légère caresse dans mes cheveux, d’un simple sourire ou même d’un regard perdu dans le vague, me faisait chavirer de bonheur ? plus que dans mes rêves. Parfois je me dis que je préférerais être malheureuse seule que malheureuse avec quelqu’un.

Oh et puis j’en ai assez de ces journalistes avec leurs questions stupides ! Il y a un imbécile qui m’a demandé l’autre jour si je suis une nouvelle Marylin. Mais non crétin, j’ai juste une nouvelle robe ! et l’autre qui me demande si je porte des faux seins. Non mais vous vous rendez-compte ? Je lui ai répondu à celui-là que ceux qui me connaissent vraiment n’ont pas besoin de le demander, et toc ! De toute façon, je veux vieillir sans aucun recours à la chirurgie. Je veux avoir le courage d’être loyale vis à vis de la tête que j’ai. Même si parfois je pense qu’il vaut mieux mourir jeune. Bien que dans ce cas on n’accomplit pas sa vie, hein ? et on ne sait jamais vraiment qui on est au bout du compte, non ? Enfin ce que j’en dit.

Bon allez je vous laisse, j’ai une séance photo qui m’attend. pffuuu je ne vous raconte pas, je suis déjà lasse avant de partir. Et sérieusement, heureusement que j’ai mon blog pour me défouler parce qu’alors, si je n’avais pas ça, je serai capable d’en finir…

Tiens cadeau avant de partir, une photo de moi que j’aime bien…

Marilyn

C’est moi qui me suis prise, haha c’est drôle non ?


Et voilà ! c’était la séance je suis dans la peau de Marilyn pour répondre au jeu inventé par le génialissime Jean-Mimi Ucciani : “imagine le blog de…”.
Le principe : tu imagines le blog de quelqu’un de connu réel ou imaginaire, vivant ou mort et tu fais un article de ce blog. Et tu fais passer à 3 blogueurs.

Donc maintenant je fais passer à … voyons, voyons… bon je m’accorde un temps de réflexion…

Mise à jour

Après réflexion je passe le relais à Manou qui est passée par là, à Cath qui n’est pas encore passée par là et à Mimie in vivo qui déblogue un peu en ce moment …

Résultat des courses

Mimie : Dans la tête d’Amélie Nothomb
Manou : Dans la peau de … Madonna
Cath : Et Dieu créa Ava

Et je ne peux pas m’empêcher de citer la magnifique Ardalia qui a été la première à répondre au jeu de Jean-Mimi avec Le blog de Victor Hugo.

Au festival de Romans, je vote pour :

  • Photos
    Là c’est très difficile car il y a beaucoup de photographes de qualité, je me suis finalement décidée pour Jean-Rémy Savel Photographies

Pour le reste je réfléchis encore, car je n’ai pas envie de jouer au mouton de Panurge en votant pour des blogueurs largement favorisés par les buzz de leurs potes … Donc mise à jour à suivre le temps de découvrir ceux que je ne connais pas encore …

Mise à jour du 9 janvier, je continuer ma liste de vote :

  • Musique
    Encore plus difficile de voter, y a du monde et j’ai pioché le plus possible de ci de là pour découvrir un maximum d’artistes, certains m’ont d’ailleurs attiré par leur nom. Alors comme la soul j’aime, je vote pour Maty Soul, merveilleuse voix chaude et beaucoup de talent.
    Je vote aussi pour Bistek, histoire de soutenir un peu aussi un groupe du coin. En plus comme il tape dans tous les styles, il y en a pour tous les goûts … 😉
  • Expression citoyenne
    Alors là c’est le fourre tout, beaucoup de bof, de hors sujet, pas évident de trouver des blogs qui parlent de la vie en société ou des relations avec les autres. A suivre …

Tous les participants classés par catégories sont là : liste des participants