Archives par mot-clé : Savoie

Se baigner dans un petit coin de paradis #LacDuBourget

Hier avec l’aînée de mes petites-filles, nous sommes parties en exploration pour nous trouver un coin sympa où nous baigner.

Donc hop direction Aix les Bains…

Une petite halte au petit port, mais bof, la plage à côté ne nous inspirant pas, nous sommes reparties direction Brison-Saint-Innocent en longeant le lac du Bourget.
Et là, après avoir garé la voiture et traversé la voie ferrée…

Nous avons découvert notre bonheur à la pointe de l’ardre ! Une vue splendide, sur la dent du chat notamment, de la verdure pour s’étaler, des arbres pour l’ombre, une guinguette, des coins plage  spacieux et étroits…

Et l’eau, mais l’eau, d’une transparence ! en plus à bonne température, qui ne saisit pas, et idéale pour faire des longueurs ! Je me suis régalée !

Le hasard a même voulu nous amener là où une pirogue carolingienne a été extraite de l’eau aujourd’hui . On pouvait apercevoir le bateau du club de plongée avec les plongeurs en plein préparatifs (à droite sous l’arbre). D’ailleurs j’ai nagé par là…

Et pour ceux qui aiment les balades à pieds, tout est prévu pour découvrir le lac au fil de l’eau.

Nous reviendrons c’est sûr, et cette fois avec tout ce qu’il faut pour y passer la journée, sans oublier masque, tuba, et les chaussures spéciales galets !

Et qui sait, nous ferons peut-être même du pédalo !

Dernière balade au dessus des vergers de Châteauneuf avant de rentrer #Savoie

Il y a un endroit que j’aime beaucoup du côté du bled, enfin de l’autre côté de l’Isère. Ce sont les hauteurs de Châteauneuf au dessus des vergers.
La vue sur l’Arclusaz, Saint-Pierre-d’Albigny, le château de Miolans et les montagnes environnantes y est superbe. Et l’endroit est vraiment idéal pour prendre un grand bol d’air de zénitude.

Ma petite fille m’y a donc emmené avec sa petite auto pour que je puisse me ressourcer un peu et prendre quelques clichés souvenirs avant de repartir pour le sud.

Voilà, cette dernière vision ensoleillée de la Combe de Savoie avant de retrouver mon home, sweet home et mon train train de solitaire était bien sympa !

Ce mélange de stress et d’angoisse qui me ronge

J’ai peur de la foule, je stress, j’angoisse. Ce week end je suis restée blottie en chien de fusil sur le canapé, essayant de dormir le plus possible pour ne pas penser, pour oublier.

Demain aura lieu la dernière cérémonie d’adieu, la plus importante, et j’ai le trac. Pourtant il va bien falloir y passer…

Il va y avoir un monde fou c’est sur. Il va falloir l’affronter, et j’ai juste envie qu’on me laisse tranquille avec ma peine et mon histoire qui n’a rien à voir avec celle que tous ces gens  ont eu avec lui…

J’ai juste envie d’être soutenue par ceux qui m’aiment, qui savent. J’ai juste envie de tranquillité, de soutien et d’affection…

Au secours papa, pour une fois aide moi à ne pas flancher, à rester digne jusqu’au bout, aide moi à retenir mes larmes, je suis si fatiguée !

Addendum à cette journée difficile et douloureuse : et oui mon père n’avait pas que 3 enfants mais bien  5,  dont un garçon !!!! (message pour les politiques qui ont un peu zappé les aînés…)

Visite de l’écomusée de la combe de Savoie

Il n’est parfois pas nécessaire d’aller bien loin pour s’instruire.  D’où je suis, se trouve de l’autre côté de l’Isère  l’écomusée de la combe de Savoie à Grésy-sur-Isère. Comme mes petites-filles sont encore en vacances, c’est l’occasion de les y emmener sans faire trop de km.

Cet écomusée particulièrement intéressant est installé sur le territoire de l’ancienne vigne des coteaux du Salin. Il se situe sur le flan de l’Arclusaz dans le périmètre du parc naturel régional du massif des Bauges.
On peut y visiter plus d’une vingtaine de bâtiments thématiques. Ils abritent une multitude d’objets et de matériels de la vie agricole d’antan qui ont appartenu aux habitants de la combe de Savoie.

Plan de l'écomusée
Plan de l’écomusée

Dans cette sorte de hameau, on  découvre notamment une école du début du siècle dernier reproduite à l’identique ;

L'école de l'écomusée
L’école

des outils des anciens métiers ;

Métiers d'antan de l'écomusée
Métiers oubliés

des technologies d’autrefois, imprimerie, appareils photos, téléphones, phonographes, radios, pendules… ;

La pièce technologies de l'écomusée
La pièce technologies

de l’habillement et des textiles d’époque ; des métiers à tisser la laine ; des jouets ;

Au bonheur des dames de l'écomusée
Au bonheur des dames

une fruitière ; un lavoir ; un alambic ;  un four à pain ; une forge ;

Fruitière, lavoir, alambic, four à pain de l'écomusée
Fruitière, lavoir, alambic, four à pain

toutes sortes d’engins agricoles, tracteurs, batteuses, faucheuses et véhicules des sapeurs pompiers ;

Engins de l'écomusée
Engins

l’histoire de l’apiculture, de la viticulture ; et pour finir 4 pièces présentant l’évolution de l’habitat du XVIIe siècle au XXe siècle…

Habitat du xviième siècle de l'écomusée
Habitat du xviième siècle

Et j’en oublie, comme le café que nous avons loupé.

Cette visite instructive est vraiment passionnante. Les filles se sont éclatées.

A la fin nous avons eu droit à une dégustation de jus de fruit et de vins locaux.

Une boutique propose, outre quelques produits et vaisselles,  plus de 1300 livres de culture locale.

Si vous passez dans le coin, je vous conseille vraiment le détour.

Moi j’y retournerai certainement car j’ai raté plein de choses malgré les plus de deux heures passées dans les lieux tellement la visite est dense .

Pour en savoir plus : Les coteaux du salin

Découverte du lac de saint clair

Voilà un lieu que je découvre grâce à l’aînée de mes petites-filles, le lac de saint clair dit lac de Détrier, entre la Rochette et Détrier en Savoie.

C’est un très joli petit lac idéal pour les pêcheurs.

IMG_20160819_151746

Un sentier arboré d’1.2 km en fait le tour, très agréable pour les balades de mise en forme.

IMG_20160819_153346

On y trouve des bancs tout le long pour se reposer à l’ombre et même une petite île pour s’isoler.

IMG_20160819_153115

Du coup on a fait deux fois le tour…

Détente et rigolade à Saint-François-Longchamp

Des années que ne n’étais pas montée en station, encore moins en plein été. Comme il n’y a plus de saison pour y aller grâce aux activités d’été, aujourd’hui  nous sommes allés nous taper un bon moment de détente et de rigolade à Saint-François-Longchamp (Savoie).

Un p’tit tour de luge d’été un ! A fond, à fond, ma petite fille aux freins ne freinait pas. Qu’est ce que j’ai pu rigoler ! Même pas peur !

détente sur la luge d'été

Ensuite les filles ont fait une série de sauts dans le  big air bag, encore une bonne partie de rigolade.

détente sur le big air bag

Nous aurions même pu jouer aux boules, il y avait le terrain pour. D’ailleurs nous avons rencontré l’équipe de France féminine de boules, qui a déjeuné  à côté de nous !

terrain de boules

Et le petit plaisir supplémentaire, la tarte aux myrtilles ! Je n’aime pas les dessert, mais ça, huuum !

tarte aux myrtilles

Ce fut une belle journée de détente pleine de bonheurs.

Tourisme à Chambé

Bientôt la rentrée, j’ai donc accompagné les filles à Chambéry pour la tournée des magasins fringues.
Oui, il faisait trop chaud dans le Sud, alors je suis allée chercher un peu de fraîcheur en Savoie.
J’en ai profité pour faire ma touriste et prendre des photos de quelques lieux de ma jeunesse.

Les éléphants

Les éléphants

IMG_20160811_130850

Le café Fo (chez Folliet) où je traînais avec mes potes le mercredi quand je n’étais pas au bar moderne à côté (qui n’existe plus d’ailleurs).

IMG_20160811_134913

Le lycée Vaugelas où j’ai eu mon bac (à l’époque on ne rentrait pas de ce côté là).

IMG_20160811_154255

La place Saint-Léger et la fontaine des Marmousets.

Bon ça a quand même bien changé, en mieux avouons le.

Tiens, je n’avais même jamais vu la statue de la Sasson.

IMG_20160811_135526
La Sasson, statue de la Savoie commémorant le centenaire de l’annexion de la Savoie à la France 1792-1892.

Normale déboulonnée, embarquée en Allemagne et décapitée, cette oeuvre d’Alexandre Falguière ne fut restaurée pour retrouver sa place originale qu’en 1982. Et comme j’ai quitté le lycée en 74, depuis je n’ai pas trop eu l’occasion de repasser dans ce quartier.

Ah là là souvenirs souvenirs…

Mais viens donc à la cave boire un tcho canon de gnôle pour faire passer tout ça !

Tu ne peux pas aller en Savoie sans boire un coup de gnôle, non ça c’est pas possible, sinon c’est offense !

Pas la gnôle pure tirée directe de l’alambic avec laquelle tu fais comme autrefois le sol, les carreaux, tu soignes les plaies et j’en passe et des meilleurs genre mini mir, mini prix, non ! mais la gnôle arrangée maison avec des plantes ou des animaux.

Et évidemment j’y ai eu droit. J’ai des amis qui sont des vieux de la veille sur le sujet et ils font tout maison.

Alors il y a le génépi bien sûr, ça c’est le plus courant. Pas celui qu’on achète dans le commerce hein ! le vrai, celui qui est concocté amoureusement avec des brins cueillis en haute montagne, parce que oui faut grimper pour en trouver. Mais attention les cueillettes sont limitées par arrêtés préfectoraux, donc bien vérifier avant si on a le droit d’en cueillir, et délicatement siouplait. On arrache pas les racines !

2016-04-21 20.59.12

IL y a la gnôle de sapin aussi, réalisée avec des bourgeons de sapin cueillis au printemps. On sort la bouteille en hiver pour soigner les petits bobos et désinfecter, mais aussi pour boire un coup ma foi !

2016-04-21 21.25.24

Et la vipérine ! boudiou ! là j’ai fait un bond chez mon amie ! la bouteille était à côté de moi, j’ai filé direct de l’autre côté du bar sans demander mon reste et je ne l’ai plus regardée.
Et oui j’ai la phobie des serpents, donc comptez pas sur moi pour une photo de la bouteille avec la bête, et encore moins pour avoir goûté à ce breuvage. D’autant que le truc est de mettre une vipère vivante dans la gnôle pour que le venin fasse le goût. #berk #vomir

Heureusement l’honneur est sauf avec les cerises à la gnôle. Çà ça passe tout seul !

2016-04-21 21.36.38

Bien sûr il y a d’autres breuvages louches dans les caves de Savoie, mais je m’arrêterais là pour le moment. Un jour peut-être…

Balade au château de Miolans

Dingue, je suis née dans le coin du château de Miolans, mais je n’ai jamais eu l’occasion de le visiter jusqu’à aujourd’hui. Bien sûr je le connaissais de l’extérieur, mais pas de l’intérieur.

20160411_Château de Miolans

Ce sont mes petites filles qui ont eu la bonne idée de m’y entraîner.

20160411_Château de Miolans3

Tout n’était pas visitable pour cause de travaux, mais j’ai quand même pu découvrir une grande partie de cette magnifique forteresse, d’abord fiefs des puissants barons de Miolans, puis prison des Etats de Savoie.

Et du haut de la tour Saint Pierre d’admirer la vue plongeante sur le château, le jardin d’inspiration médiévale et la Combe de Savoie.

2016-04-11 14.43.04-2

Jardin médiévale
Jardin médiévale
Combe de Savoie
Combe de Savoie
Du côté de l'Arclusaz
Du côté de l’Arclusaz