Archives par mot-clé : Montpellier

Le Festival des Architectures Vives 2017 sous le signe de l’émotion #favmtp2017

En ce moment se déroule l’édition 2017 du Festival des Architectures Vives à Monptellier. Hier j’ai remis ça comme l’année dernière avec les  @IgersMontpellier  pour une petite visite commentée de tous les hôtels particuliers ouverts au public pour l’occasion.

Le thème de cette année est l’émotion, qu’elle soit positive ou négative.

Pendant plus de deux heures, nous avons donc découvert sous la chaleur printanière les installations proposées dans 13 hôtels particuliers. Heureusement nous avons fait le parcours le matin, mais le cagnard nous a très vite rattrapé…

Donc voilà quelques photos pour vous donner une idée de la visite. Bien sûr, le but étant surtout de nous faire réagir émotionnellement, tous les projets ne sont pas forcément très très photogéniques. D’ailleurs il vaut mieux y aller pour la découverte des créations que pour la photo.

Émotion verticale à l’hôtel Saint-Côme

La visite commence là pour récupérer le parcours.

1- Tomber dans le ciel à l’hôtel des trésoriers de la bourse

Une porte rouge surélevée, on l’ouvre et là, au sol, des miroirs ! J’ai eu comme une impression de vertige, pas pu m’empêcher de pousser un cri ! C’est l’installation que j’ai préférée !

hôtel des trésoriers de la bourse

2- I ❤ Montpellier à l’hôtel de Lunas

La cour est occupée par des ballons rouge en forme de coeur et d’une forme circulaire rouge où s’installer pour se raconter des choses douces…

Hôtel de Lunas

Hôtel de Lunas

3- Formes sauvages à l’hôtel d’Aurès

Des trucs roses translucides planent au dessus de nos têtes. Etrange !

hôtel d'Aurès

4- La Madeleine à l’hôtel du palais des Guilhem

Une construction en cubes colorés nous attend pour nous rappeler nos souvenirs enfantins de jeux de legos. Reste plus qu’à rentrer et jouer…

hôtel du palais des Guilhem

hôtel du palais des Guilhem

5- Souvenir particulier à l’hôtel de Rozel

Dans cet hôtel des enfants apprennent l’occitan. L’architecte leur a demandé de dessiner la maison de leur  rêve.

dessins d'enfants

Il a interprété les dessins et intégré ses interprétations à l’intérieur d’une forme circulaire percée de trous.

hôtel de Rozel

Il n’y a plus qu’à regarder dans les trous pour découvrir les objets.

hôtel de Rozel

6- TR_24 à l’hôtel Audessan

Là on découvre des panneaux que l’on peut faire bouger pour jouer avec la lumière et créer des labyrinthes.

hôtel Audessan

7- Paper Cloud à l’hôtel de Mirman

Une cabane à ciel ouvert en rouleaux de « papier toilette » occupe la cour.  Non ce ne sont pas des rouleaux de pq mais bon… L’escalier est magnifique !

hôtel de Mirman

hôtel de Mirman

8- El Dorado à l’hôtel Baudon de Mauny

Là c’est sonore ! le bruit n’est pas forcément agréable…  On fait mumuse en faisant descendre des rondelles le long de tiges verticales et voilà !

hôtel Baudon de Mauny

9- AAA à l’hôtel de Griffy

A l’extérieur c’est noir, à l’intérieur aussi. Faut pas être claustro, heureusement ça ne dure pas.  Les sensations sont brèves, quelques-unes au sol notamment.  La recherche de l’angoisse surement…

hôtel de Griffy

10- A travers à l’hôtel de Varennes

Un labyrinthe en bois sensé redonner de l’importance au puit. Mouais bon !

hôtel de Varennes

11- Immersion à l’hôtel de la petite loge

La cour est remplie de balles rouges. Là c’est ludique !

12- The courtain à l’hôtel de Jacquet

Un rideau de feuilles colorées barre  l’entrée de la cour comme un rideau de porte. Son et lumière suivant le vent et l’heure…

Et voilà, on a fait le tour.  Certaines installations auraient été plus intéressantes vues d’en haut que d’en bas, mais seules les cours intérieures sont ouvertes au public, pas les étages, normal c’est privé.

Quand tu manques dormir dans ta voiture parce qu’aucun voisin ne te répond !!!

Tout va bien dans mon immeuble en ce moment, après le bombardement d’oeufs de mon appart mardi, hier au soir j’ai failli dormir dans ma voiture.

La porte d’accès à mon immeuble s’ouvre normalement avec la clé de l’appart ou via l’interphone. Mais pas de bol  quand je suis rentrée dans la soirée ma clé ne l’ouvrait plus. Un imbécile a du forcer le pêne jusqu’à le bloquer.

Suis restée 1 h en bas à essayer par tous les moyens d’ouvrir cette fichue porte sans la casser, ni ma clé non plus d’ailleurs, et  rien à faire, la bête a résisté.

J’ai sonné chez des voisins pour qu’ils m’ouvrent pour que je puisse rentrer chez moi. Bien sûr personne n’a daigné répondre. Faut dire que question solidarité dans cet immeuble c’est le niveau zéro…

J’ai envoyé un SOS à la gardienne pour l’informer que la porte d’entrée était bloquée, que je ne pouvais pas rentrer chez moi, et que ben… si personne ne m’ouvrait,  j’allais dormir dans ma voiture . Pas de réponse non plus.

Dépitée je me suis assise dans le hall espérant que quelqu’un rentre tard,  et ouf  un jeune est arrivé !  Pareil sa clé n’ouvrait plus. La serrure avait bien été forcée. Heureusement lui ne vivait pas seul. Il a sonné chez lui pour qu’on lui ouvre via l’interphone. Et miracle on a pu rentrer ! Bon il était quand même 11h du soir, et sans son arrivée providentielle, toute seule j’étais mal barrée.

La gardienne a fini par me répondre aujourd’hui dans l’aprèm en s’excusant platement, et m’a finalement apporté une  clé toute neuve.

Bon je sais, on s’en fout de mes petites mésaventures, mais j’vous jure, j’en ai vraiment marre de cet immeuble, et quand on vit seule sans soutien c’est encore plus pénible !

ça plus ça plus ça plus ça plus ça, et encore je ne raconte pas tout ici, fait chier merde, ras le bol ! je fatigue !!!!

La mauvaise blague, se faire bombarder l’appart d’oeufs

En rentrant chez moi mardi dernier j’ai eu vraiment la mauvaise surprise du jour.  J’ai trouvé des oeufs eclatés dans le séjour, qui ont manifestement trouvé passage par la porte fenêtre ouverte de mon balcon. La fenêtre de la cuisine, heureusement fermée, était elle aussi maculée de dégoulis de jaune d’oeufs, et je ne vous parle même  pas de l’état de la façade de l’immeuble (bon ça, ça concerne le syndic).

Bref mon appart a été bombardé, et c’était bien les fenêtres et le balcon de mon appart qui étaient visés, les voisins n’ont rien, ni à côté, ni en dessous.

Pourquoi, comment, par qui je ne sais pas. Comme la gardienne de l’immeuble ne répondait pas à mes messages, j’ai téléphoné aux flics pour savoir quoi faire, et ils m’ont dit, pas l’air étonnés du tout, de carrément porter plainte en ligne. Chose faite donc, manque plus qu’ils veulent bien me rappeler pour prendre RV pour que je leur amène preuves, facture, et que je signe ma déposition. Faut dire qu’ils sont un peu surbookés pour des choses plus sérieuses dans le quartier.

M’enfin bref, moi je ne suis pas tranquille toute seule  dans cet immeuble où les voisins ne sont pas très liants. D’autant que j’ai remarqué l’arrivée de quelques fous furieux qui se barricadent sur leur balcon avec de grands grillages et des panneaux de bois.

Côté assurance, je ne sais pas encore si je vais être remboursée, mais ils m’ont envoyé un décontamineur.

Çà l’a bien amusé l’état de mon appart le monsieur. Il m’a confié que d’habitude c’était plutôt l’odeur des cadavres qu’il décontamine, ou les tâches de sang qu’il nettoie après des crimes. Alors des oeufs éclatés, ça lui a fait des vacances.

M’enfin la petite plaisanterie a quand même coûté 342 € !!!  180€ht pour les sols, fenêtres et huisserie, et 120€ht pour les meubles touchés.

Ah c’est sur, tout est nickel maintenant. Mais franchement je m’en serais bien passée !

Nous vivons vraiment dans un monde de dingues dans lequel je n’y ai décidément pas ma place.

L’opening du marché du Lèz, ça c’est fait !

J’étais impatiente de découvrir le marché du Lèz, ce nouvel endroit à Montpellier destiné à devenir « un pôle culturel, créatif et gustatif ».
Il regroupe commerces, brocanteurs, marchés de producteurs, restaurants, startups.
C’est aussi un lieu où sont organisés des événements et des expositions de toutes sortes.

L’Opening de ce fameux marché du Lèz se déroulait le 1er décembre. J’y suis donc allée pour y retrouver 2 potes.

Ce n’est que mon impression, mais cette soirée faisait très after work pour bobos chics, « The place to be », faut aimer.
Ceci dit, bien accompagnée,  j’ai passé un bon moment .

Donc au centre de la cour intérieure du marché était installé un bar à champagne, tout autour se trouvaient bar à huîtres, bar à vins, bar à bières, et des food trucks étaient garés à l’extérieur de la cour.
Le resto la baraquette avait organisé un coin festif avec vin chaud, groupe musical et exposants.

La baraquette

Le resto la cachette, dont la déco est superbe, avait installé un bar sur sa terrasse et offrait des moules pour accompagner l’apéro.

La cachette
La cachette

Bref il y avait largement de quoi abreuver du monde, et il y avait du monde !
Il y a bien eu quelques animations dans la cour mais vu la foule je n’ai rien vu.

Cour intérieure du Marché du Lèz
Cour intérieure du Marché du Lèz

J’en ai quand même profité pour visiter « la brocante », qui en fait n’en ai pas une vu les prix pratiqués. C’est plus exactement une boutique d’antiquaire vintage. Il y a de jolies objets, de beaux meubles, des fringues (que des petites tailles), mais c’est vraiment très cher, pas du tout pour ma petite bourse.

La brocante
La brocante

J’ai failli craquer sur un chapeau rouge, mais le prix m’a arrêtée. D’ailleurs, je peux trouver le même ailleurs à un prix plus raisonnable, et en plus j’ai le même en noir.

Par contre ce qui est vraiment très chouette c’est la déco sur les façades, du magnifique street art  !

Street Art
Street Art

Maintenant que j’ai découvert l’endroit, je reste sur l’impression que c’est un lieu d’after work pour bobos chics pas trop dans mes moyens.
J’y retournerai peut-être si des potes y vont,  tester un resto éventuellement, mais toute seule non je ne crois pas.
Quoi qu’ il faudrait que j’y retourne au moins une fois de jour pour mieux apprécier le côté artistique des façades et de la déco.

Le Festival des Architectures Vives ouvre les cours d’hôtels particuliers #favmtp2016

Aujourd’hui avec les @IgersMontpellier nous avons été invités par le Festival des Architectures Vives à découvrir leur parcours de créations éphémères de l’édition 2016.
En cette onzième année les architectures sont installées dans les cours d’hôtels particuliers de l’écusson d’ordinaire fermées au public.
Elles ont été réalisées par des universitaires et de jeunes architectes.

Accompagnés d’une guide, nous avons passé deux heures de belles découvertes.

In n’over à l’Hôtel de la petite loge :

In n'over
In n’over

Des cocottes en papier symbolisent une nuée d’oiseaux.

Greenovation à Lhôtel de Griffy :

Green Innovation
Green Innovation

Un jardin d’orchidées dégringole du ciel pour le plaisir de nos yeux.

La tête dans les nuages à l’hôtel Baudon de Mauny :

La tête dans les nuages
La tête dans les nuages

Des chaises surmontées de nuages pour s’isoler et rêvasser la tête dans les nuages.

L’occasion de visiter les chambres d’hôtes à l’étage :

blog

Les chambres au décor raffiné sont vastes, et les salles de bain modernes. En plein coeur historique, ce lieu est atypique et vaut le déplacement.

Thin Green à l’hôtel de Mirman :

Thin Green
Thin Green

2016-06-15%2013.39.54-01
Une oasis de bambous cache l’escalier pour une pause rafraîchissante.

Veinticuatro à l’hôtel Audessan :

Veinticuatro
Veinticuatro

Une boîte noire baignée d’eau meuble le centre de la cour, autre pause rafraîchissante, moins photogénique certes, mais intéressante. On a l’impression de voir l’eau monter.

Détendu à l’hôtel de Rozel :

Détendu
Détendu

Paradigmes à l’hôtel du palais des Guilhem :

Paradigmes
Paradigmes

Une bibliothèque de moulins à ciel ouvert nous attend pour y inscrire nos pensées, tels des mantras.

Green Wash à l’hôtel d’Aurès :

Green Wash
Green Wash

Un carré de verdure est suspendu dans les airs comme un tapis volant.

Sable y est à l’hôtel de Lunas :

Sable y est
Sable y est

Des cônes de caoutchouc noirs sur du sable occupent l’espace de la cour.

Souriez vous êtes filmés à l’hôtel des trésoriers de la bourse :

Souriez vous êtes filmés
Souriez vous êtes filmés
Miroirs
Miroirs

Et pour finir plateau, appareils photos et jeux de miroirs pour se faire prendre le portrait.

Vraiment c’est un très joli parcours.

Balade nocturne illuminée avec les igersmontpellier

Hier au soir, l ‘équipe des @igersmontpellier nous a proposé une dernière rencontre histoire de profiter des décorations de Noël en ville et de se taper un petit resto tous ensemble avant les fêtes.

Je n’ai pas pris beaucoup de photos car la nuit c’est pas top. Mais je n’ai pas manqué de prendre comme tout le monde la magnifique mappemonde qui meuble la place de la comédie, ainsi que les sapins lumineux d’Antigone.

DSC02864

Ben oui quoi, c’est bientôt Noël !

Brainstorming à l’atelier « Montpellier Territoire Numérique »

Je m’intéresse à tout ce qui touche aux innovations technologiques, alors quand se présente un projet d’innovation numérique au service du lien social dans la ville auquel je peux participer, je m’empresse d’y aller.

Aussi la semaine dernière j’ai assisté à la présentation du projet « Montpellier Territoire Numérique » à Kawenga, et j’ai même participé au brainstorming du jour sur le thème « Comment le numérique peut-il apporter de l’aide aux citoyens ? »

En effet, ce projet destiné à transformer Montpellier en une cité avant-gardiste est collectif et participatif. Comme il s’agit de développer des applications et des usages qui répondent aux attentes et besoins des habitants, il est  ouvert à tous. Ainsi citoyens et représentants d’entreprises, associations, collectivités, établissements d’enseignement…, peuvent exprimer, lors d’ateliers participatifs, leurs idées d’utilisation des technologies émergentes au service de la communauté .

Nous avons donc cogité tout l’après-midi, d’abord en introspection, puis en binôme et enfin en sous groupe, repensant l’information et les services urbains dans un schéma novateur. Écrans géants interactifs, géolocalisation, mobilité, services aux handicapés, accessibilité, espaces numériques, optimisation du trafic, ouverture et partage des données publiques (opendata), tout y est passé. Ce fut un grand moment d’échange et de remue-méninge très constructif !

101216-mopnumerique1
101216-mopnumerique1

je ne sais pas encore trop comment vont évoluer les choses après cet atelier. Mais en tous les cas j’ai hâte de voir la suite de ce projet…

Pour en savoir plus :