Archives par mot-clé : fleurs

Fin avril au balcon

Ca y est mon balcon est prêt pour affronter les premières chaleurs.

Les géraniums lierres ont remplacé les cyclamens ; quelques pots ont changé de place pour laisser respirer les plantes qui ont pris de l’ampleur durant l’ hiver ; les parasols sont installés prêts  à affronter les attaques des rayons du soleil, les premières fleurs de printemps pointent le bout de leur nez… et voilà !
2016-04-29 10.51.47

surmonbalcon2

Marché aux fleurs

Fin avril, ça y est c’est le moment. Vite direction le marché aux fleurs de la Mosson pour faire quelques emplettes pour amener un peu de couleurs sur mon balcon.

Ce marché est un plaisir pour l’œil. On a envie de tout acheter.

Marché aux fleurs de la Mosson
Marché aux fleurs de la Mosson

Cette année pas besoin de grand chose, j’ai acheté juste quelques géraniums lierres pour remplacer les cyclamens, et combler mes petits pots verticaux, des dipladénias pour étoffer un pot de grimpantes, et des impatients.

2016-04-26 14.45.23
Les courses
Sur mon blacon
Sur mon balcon

Le marché aux fleurs et aux plants de la Mosson à Montpellier est ouvert tous les mardis, toute la journée.

Et l’hiver se termine en fleurs…

Un petit tour sur mon balcon pour constater que mes plantes ont bien vécu cet hiver. Pas de gel, un temps plutôt doux avec juste l’eau qu’il faut pour ne pas sécher, elles vont être superbes au printemps.

Mes boutures de plante porcelaine plantées à l’automne ont même poussé jusqu’à fleurir pour les plus grosses.

Plante de porcelaine
Plante de porcelaine

Les cyclamens et les pensées sont restées en fleurs tout l’hiver et n’ont pas l’air de vouloir se mettre en pause, au contraire.

Cyclamen

Les iris nains de la garrigue étalent leur jaune soleil depuis le 1er février.

2016-03-15 13.21.22

Jasmin et ipomée relèvent la verdure de touches de blanc depuis début mars

jasmin

De la verdure, du jaune, du blanc, des pousses qui grandissent pour égayer l’été, oui mes plantes sont en pleine forme !

Plantes

Et dire qu’on est encore en hiver. Rien vu, rien senti…

Ah oui et mes copines les tourterelles sont revenues !

2016-03-03 17.46.47

Les fleurs et moi…

J’aime pas trop les fleurs coupés, les bouquets trop composés, les roses qu’on nous vend à la sauvette, c’est joli mais ça meurt si vite… J’aime pas trop cette odeur chez les fleuristes qui me rappelle les vases des cimetières, souvenirs d’enfance…

Mais par contre, les fleurs dans les champs, les jardins sauvages, les jardins anglais, les balcons fleuris, j’adooooooore !

Il ne faut pas me lâcher dans un marché aux fleurs j’achèterais tout !
Et oui j’adore me créer un petit jardin fleuri, havre de paix, sur mon balcon.
Et aujourd’hui au marché aux plants et aux fleurs de la Mosson j’ai craqué.

2015-04-21 15.29.41

Maintenant après toutes ces courses, yapluka !

Ah oui au fait, le marché aux fleurs de la Mosson c’est tous les mardis toute la journée, et question rapport qualité/prix ça vaut le coup et il y a le choix !

Y en a c’est les fringues, moi c’est les plantes

Je fais rarement du shopping, c’est pas mon truc et c’est même une corvée quand je dois m’acheter des fringues. par contre, je ne peux pas aller dans une jardinerie sans craquer, et là chez Botanic j’ai encore craqué !

Myrte rouge
Myrte rouge – Lophomyrtus ralphii Magic Drago

Heureusement il me restait encore un pot de libre sur le balcon.

20141205_081437
Oups il pleut !

Ceci dit je craque surtout pour les arbustes et les plantes avec des racines plutôt que sur les fleurs. Il ne me viendrait pas à l’idée par exemple de m’acheter un bouquet de fleurs, par contre un arbre pour mon balcon, sans problème !
Remarquez en y réfléchissant bien, si je fais une association de mots, avec « fleurs » je pense « fleurs coupées » et il me vient le mot « cimetière », et avec « arbre », il me vient le mot « vie »… Étrange non !? Ça vient peut-être du côté trop éphémère de la chose, allez savoir…

Quoi qu’il en soit ça ne m’empêche pas d’être ravie quand on m’offre de jolies compositions. Si si ! 🙂

Un dimanche en couleurs

Rien fait de particulier ce WE, j’en ai donc profité pour bricoler un peu sur mon blog, et aussi vider mon numérique. C’est là que j’ai eu l’agréable surprise de voir resurgir en photos un très agréable dimanche de février que j’ai passé à Mauguio en compagnie d’un couple très sympathique.

Il faisait beau, la température était agréable, et des touches de couleur annonciatrices de printemps envahissaient le marché.

Ce jour là nous avons déjeuné au restaurant le Patio. La cuisine y est familiale et ensoleillée, et le cadre assez surprenant puisqu’il s’agit d’une ancienne cave à vins réhabilitée. Bref un bel endroit pour une déconnexion totale…

Jour à marquer d’une pierre blanche car il est extrêmement rare que je sorte au restau un dimanche… que je sorte tout court d’ailleurs…

Renaissance de mon lilas des Indes

Plus de 5 ans que mon lilas des Indes n’avait pas fleuri ! alors là ça vaut un billet ! Il est couvert de boutons qui commencent à éclore, magnifique ! J'avais perdu tout espoir, quant au fait de le revoir bourgeonner un jour. Et de ce fait l'envoi de fleurs était devenu pour moi une évidence face à mes piètres qualités de jardinière.

Comment ai-je fait pour lui redonner vie ? et bien l’année dernière je lui ai fait une coupe bien courte et j’ai recommencé en avril. Je ne l’ai même pas dépoté. Il est dans son pot d’origine depuis… 8 ans.

Mais surtout je l’ai sauvé d’une attaque de pucerons et autres parasites au printemps en le pulvérisant abondamment d’un mélange de savon noir liquide et d’eau. Ses feuilles étaient devenues toutes collantes enduites d’une substance brillante.

En plus d’être un pesticide naturel, le savon noir, dans ce cas, est d’une efficacité redoutable. Une cuillère à soupe dans un litre d’eau suffit.  Après vaporisation, j’ai massé le feuillage pour enlever le surplus de bestioles (oui oui). Ensuite la pluie de juin s’est occupée du rinçage.

Voilà le résultat :

ça valait le coup de m’en occuper, non ?

Et la reine Iris fut décapitée !

On ne voyait qu’elle. Majestueuse de beauté, elle avait surgit là en ce lieu improbable, surplombant le champ de vignes, au milieu de 2 arbres dressés tels des gardes du corps. Peut-être une graine échappée du tracto pelle ? Allez savoir… Toujours est-il que l’endroit lui avait plu. Telle une reine, elle s’était magnifiquement épanouie, devenant ainsi la fierté des propriétaires.

090510-iris1.JPG
090510-iris2.JPG

Mon regard ne pouvait se détacher de la merveille, quand soudain surgit une petite fille qui, d’un coup, avant même qu’on ait eu le temps de dire ouf, la décapita net !

oh non pas ça ne puis-je m’empêcher de m’écrier, pensant fortement, "retenez-moi que je ne lui balance pas un coup de canne !"
La sale môme, très fière de son acte, ramena son trophée à son père. Celui-ci, m’ayant entendu, lui dit histoire de marquer le coup : Je t’avais prévenue ma chérie, à la maison tu peux tout faire, mais pas ici. Mais ça fait rien, c’est qu’une fleur…

Et la tête de la reine Iris, coulant du sang de la vigne, de finir exposée sur la table.

090510-iris3.JPG

A la grande désolation des propriétaires, il ne resta plus sur le sol qu’un malheureux pétale témoignant de ce qu’avait été la beauté de sa robe bleu foncé…. sic !

090510-iris4.JPG

Photos prises au domaine de Sigalière