Archives par mot-clé : facebook

Désactivation de mon profil facebook, et oui encore !

Et voilà, c’est la  deuxième fois que je désactive mon profil  facebook officiel.

Early adopter, c’était mon seul lien avec le monde extérieur, les news, les amis lointains… je m’y confiais souvent. Mon compte était privé, mes contacts connus, j’étais donc en confiance et surtout moins seule avec vous tous.

Et patatra, phase 1, une histoire familiale m’a fait le désactiver une première fois, à cause de propos très mal interprétés, répétés, déformés à une personne aimée qui ne consultait jamais ce réseau et qui ne pouvait donc pas prendre le recul suffisant pour se faire son propre opinion.

Ca a fait un gros patacaisse pas très joli, qui m’a fait beaucoup de mal. Heureusement j’ai pu arranger l’histoire  qui a touché  mon papa avant  son décès, ouf !

Quelques mois plus tard je réactive mon compte histoire de me redonner l’illusion d’être moins seule,  pour reprendre des nouvelles de quelques connaissances, tout en virant néanmoins quelques contacts par prudence.

Et patatra, phase 2, des gens qui n’ont surement pas de vie, m’ont rapporté via messenger des calomnies sur d’autres qui ne me regardaient pas,  mais vraiment pas, tout en espionnant bien entendu mes faits et gestes. Et oui, attention aux photos et aux tags postés par vos contacts, on a vite fait de vous inventer une vie qui n’existe pas,  et de vous juger sur  « vos fréquentations ».

Tout ça est un peu trop monté en mayonnaise ces derniers jours, non pas de mon fait, car j’ai clairement dit que je ne voulais pas lire de calomnies sur d’autres en mp.  Mais comme on m’a un peu trop saoulée avec cette histoire malsaine, et bien paf, j’ai désactivé une deuxième fois mon profil facebook pour avoir la paix.  Oui la paix, je veux  la paix !!!!

Et oui  je suis une grande fille qui s’est toujours débrouillée toute seule. Je n’ai pas besoin qu’on me dise de qui me méfier ou pas, qui fréquenter ou pas, et surtout j’ai horreur des médisants,  des délateurs, et je fuis les histoires de toutes sortes.

Qu’on me laisse donc bien vivre ma vie tranquille, et même si je suis dans la merde, laissez moi dans ma merde, je préfère m’en sortir toute seule, ou en crever, plutôt que de me sentir redevable de ceux qui aident les autres pour s’en vanter.

J’ai vexé des personnes et bien tant pis. Je préfère continuer à vivre ma vie de solitaire sereinement détachée des haineux, des énervés, des fâcheux,  des médisants, des manipulateurs et de toutes ondes négatives.

Finalement, je me rends compte qu’il ne me reste que mes fidèles blogopotes,  et quelques rares amis d’enfance. Luv on you ! Pour le reste tout n’est qu’instant T et rencontres éphémères.

J’ai intérêt à bien profiter des bons moments quand ils se présentent, d’ailleurs c’est bien pour ça que je les vis à 100%.

Merci d’ailleurs à ceux qui m’en ont apporté ces derniers temps….  Je les garde précieusement au fond de moi.

Et pour ces moments là, heureux et bien réels, il n’y a pas eu besoin de facebook !!!!

Et de traîner sur facebook depuis plus de 10 ans !

Mince, mince, mince,  Je n’en reviens pas ! ça fait plus de 10 ans que je glande sur face de book ! ça alors !

J’ai cliqué sur le lien refilé par l’ami Resse et Vinvin pour savoir combien de temps je gaspille là-dessus et là surprise quand j’ai lu le résultat !

Temps gaspillé
Temps gaspillé

Pffff mazette suis inscrite depuis le 22 février 2005. Sérieusement, sans parler du temps passé,  ouille 43 jours,  j’avais oublié que ça faisait si longtemps !

Y a pas à dire facebook a vraiment  changé ma façon de vivre au quotidien, et il est certain que ma qualité de vie en a pris un coup dans la foulée ! Mais bon entre ça et mon blog, j’ai quand même fait de belles connaissances, certaines sont même passées du virtuel au réel, et sont  devenues des ami(e)s et ça je ne regrette pas ! oh non !

Ah oui au fait, le lien pour ceux qui veulent aussi connaître leur temps gaspillé : How Much Time Have You Wasted on Facebook?

Un été réseautage social

L’été n’a pas été des plus joyeux c’est le moins qu’on puisse dire. Des jours et des jours sans sortir sans voir ni entendre personne. bref les joies du chômage, plus on y est, plus on s’enfonce, et plus, et moins, et plus, et moins… le cercle vicieux quoi !

M’enfin suis peut-être restée enfermée, mais pas inactive… du moins sur les réseaux sociaux, à défaut de voir du monde en vrai.

J’ai donc suivi le mouve des early adopters pour m’installer sur Google+ en  juillet. Je dis bien m’installer, car le truc me plait vraiment. J’y ai retrouvé des blogopotes un peu perdu de vue, et découvert plein de gens intéressants.  Les posts sont plus riches et les échanges plus faciles que sur Facebook qui me paraît bien vieillot maintenant. Quant au système de cercles pour gérer les  partages, il m’a conquise !

Je me suis même inscrite au programme Platform Preview  pour suivre l’évolution des dernières mises à jour de Google+.

Dans la foulée, je me suis faite inviter sur Google music  et sur Pool Party , tous deux encore en Béta. Je n’ai pas encore accroché à Pool Party, énième application de partage de photos, par contre j’ai trouvé Google Music assez sympa pour stocker mes librairies perso et les écouter de n’importe où.

Quant à mon compte Twitter, malencontreusement pollué par un ver, je l’ai supprimé sur un coup de grogne. Il ne m’a pas manqué plus que ça. Il faut dire que j’ai un autre compte sous un pseudo bidon à destination de 2-3 potes pour pouvoir me défouler et dire ce que je veux quand je veux.  Et comme Twitter ne reste quand même qu’un truc séquentiel où les échanges sont plus que limités… Bref !

Ceci dit Twitter doit m’aimer 😉  car 1 mois après la suppression de mon compte censée être définitive,  j’ai reçu le message suivant qui m’a laissée sur le cul !

Heureux de vous retrouver, Sophie Ménart.
Votre compte Twitter a  été réactivé. Vous pouvez maintenant vous identifier avec votre mot de passe.
L’Equipe Twitter

Et voilà ! ce fichu compte où je suis obligée de sérieux question « e-reputation » est de nouveau actif à l’insu de mon plein gré.  😉

Entre temps ça ne m’a pas empêchée de suivre de loin la naissance du 1er Twinôme (concaténation de Twitter et de Trinôme) de l’histoire de Twitter. Décidément plus rien ne se fait dans la vraie vie. Et certains n’en peuvent vraiment plus… du coup j’ai moi-même créé un Twinôme avec mon autremoi et mon chat, pour communiquer et nous soutenir. Une grande solidarité est née, et ça m’a beaucoup aidée, surtout cet été… hrrrmm hrrmm 😉

What else ? ouais alors Facebook j’y suis donc de moins en moins, puisque G+ il y a. Twitter je cible autrement. D’ailleurs à ce propos je ne comprend pas les gens qui veulent absolument balancer le même contenu sur tous les réseaux sociaux, les cibles n’étant pas les mêmes ! Enfin bref c’est leur problème…

A part ça ? et bien  j’ai continué à surfer, veiller, lire…  à alimenter mes dossiers scoop.it, et mes perles Pearltress. Bref je n’ai pas chômé question veille !

A propos de chômer, j’ai également occupé mon temps à répondre à quelques annonces. Mais bon, ça c’est la routine…

PS

J’ai failli oublier Klout qui a pris un peu d’importance cet été auprès de ceux qui aiment bien  se mesurer l’influence… genre c’est moi qui ai la plus grosse ! Curieuse comme je suis, j’ai bien sûr joué un peu avec, et j’ai été rassurée de voir que la mienne est toujours aussi petite… 🙂

Reppler, pour améliorer sa e-réputation sur Facebook

Voilà ma découverte du matin via le site Inside Facebook : Reppler, un service très utile pour vérifier et améliorer sa e-réputation sur Facebook.

Ce service est tout nouveau puisque il a été lancé… hier ! ( voir Time to Get Your Social Reputation Clean and Safe)

La fonction de Reppler est de scanner votre profil Facebook pour vérifier la présence de contenus répréhensibles et les éventuels risques de sécurité. Le service affiche les vilaines choses qu’il trouve, et il ne vous reste plus qu’à faire le ménage, et/ou à rectifier vos paramètres de sécurité pour rendre votre profil propre et sûr.

J’ai bien sûr testé cette toute première version. Le seul hic pour ceux qui ne sont pas très langue étrangère est que Reppler est en anglais. Mais bon, comme son utilisation est plutôt simple…

Au premier lancement, Reppler demande d’accepter les permissions d’accès aux données de votre profil FB pour pouvoir le scanner. Cette étape franchie, après quelques secondes ou minutes de balayage du profil, il affiche les données analysées dans quatre sections :

  • « My Impression » : comment les autres pourraient nous percevoir
  • « My Inappropriate Content »  :  les contenus inappropriés
  • « My Information » : les informations personnelles, les photos
  • « My Privacy and Security Risks » : les paramètres et risques de sécurité

D’après le résultat que j’obtiens, ma e-réputation sur Facebook est convenable. les 2 sections à droite montrent d’une part que mon profil ne contient pas de contenu inapproprié, et d’autre part que mes paramètres de sécurité sont bien réglés et que je n’ai aucune alerte.

La section « impression » développée explique que le ton qui se dégage des posts sur mon mur est en grande partie positif, les miens étant neutres et ceux des autres positifs. Camembert et histogramme détaillent ensuite le type de posts, etc…

Pour ce qui est de la section « My information« , rien de particulier. Elle affiche juste les données personnelles, et les dernières photos postées avec un lien vers la totalité des photos.

Bref tout va bien.

Le service offre également la possibilité de scanner Picasa, Flickr et Youtube. Il suffit de cliquer sur « Social Network and Email Settings » pour rajouter ses différents comptes. Mais là ça n’a pas encore l’air très au point, j’ai essayé avec FlickR mais ça ne donne rien.

Bien sûr des services de gestion de réputation en ligne plus professionnels existent, tels que Reputation.com et LifeLock, mais celui-ci a le mérite d’être simple et rapide d’utilisation. C’est un bon moyen de corriger le tir, pour ceux qui jusque là n’ont jamais fait très attention à l’image qu’ils peuvent donner sur ce type de réseau.

Pour essayer c’est là : Reppler

Echanges sur visibilité, réseaux sociaux et mobilité à la NetFactory

netfactory-logoLes 7 et 8 décembre se déroulait la 1ère NetFactory au 11e Forum de la création et de l’entrepreneuriat organisé par la CCI de Montpellier.

Reprenant le concept du Barcamp, la NetFactory propose des ateliers participatifs, où toutes les personnes présentes apportent leur graine à l’édifice autour d’un thème donné se rapportant aux TIC et aux nouvelles technologies suivant le principe :

« pas de spectateur, tous participants » !

Durant ces deux jours j’ai donc participé aux ateliers « Visibilité et référencement« , « Réseaux sociaux » et « Internet mobile« , des sujets qui me passionnent. Ainsi avec des créateurs d’entreprises, petits commerçants, amateurs et professionnels du Web, nous avons partagé idées et expériences de façon tout à fait informelle.

101208-NetFactoryFCE10

Les échanges ont d’ailleurs été très constructifs. Extraits  :

D’abord penser stratégie !

Les sites web, le référencement, les réseaux sociaux sont des outils, des canaux supplémentaires. Les entreprises qui veulent se lancer doivent avant tout penser stratégie en les intégrant dans leur business plan.

Il est important de prévoir aussi un budget pour la visibilité et le trafic, même si au départ un investissement dans la création d’un site n’est pas envisagé.

Une ligne éditoriale doit également être anticipée et organisée en fonction des médias sociaux utilisés, toujours penser « A qui je m’adresse » et adapter le contenu.

Une TPE n’a pas forcément l’utilité de ces canaux. Par contre, s’il s’avère, d’après les objectifs et cibles qu’elle s’est définie, qu’ils sont indispensables, elle doit les prévoir dans son management car ils sont chronophages.

Bref les réseaux sociaux doivent être intégrés dans une démarche WebMarketing globale.

Référencement et visibilité

Suivant l’activité que l’on a, il n’est pas nécessaire d’être présent sur toutes les recherches, toujours penser stratégie. Une optimisation géographique peut être plus profitable.

L’achat de mots clés est une solution rapide pour les entreprises qui sont dans des secteurs concurrentiels. Une campagne adwords à budget piloté et maîtrisé peut être lancée juste sur une période donnée (promotionnelle ou autre).

Les réseaux sociaux sont maintenant pris en compte par les moteurs de recherche, et les algorithmes sont adaptés pour que  Twitter et Facebook figurent dans les critères de référencement naturel de Google.

D’autre part un site bien construit et accessible augmente les chances de visibilité tout en étant un acte civique.

Les réseaux sociaux

Pour conquérir des suiveurs, des fans, il faut rester authentique, et ne pas avoir peur de communiquer ses faiblesses, même pour une entreprise. Les réseaux sociaux c’est de la communication vraie, où les utilisateurs répondent directement, parfois même négativement. Et de bons échanges peuvent notamment faciliter la recommandation et la visibilité pour les commerces de proximité.

Conseils d’utilisation de Facebook

  • Segmenter les contacts par listes pour cibler les messages, notamment publicitaires.
  • Commenter les statuts pour initier le dialogue.
  • Réserver son URL personnalisée (idem sur Twitter) pour éviter le cyber squatting.
  • Maintenir une activité régulière.
  • Faire attention aux questions de droit sur les photos !

Les services Web 2.0 cités

  • about.me : pour regrouper en un seul endroit, une seule page web, une courte biographie et toutes vos identités en ligne (vos pages Facebook, LinkedIn et Twitter, vos blogs, vos sites, votre adresse électronique).
  • YouTube et DailyMotion : pour stocker des vidéos. avec un lien vers son site peuvent aussi avoir un intérêt pour le référencement.
  • HootSuite et Seesmic : des applications Web 2.0 pour gérer sa présence sur les médias sociaux, et poster en une seule fois sur différents canaux.
  • Diigo : pour stocker et partager vos favoris en ligne (intelligence collective).
  • Slideshare : pour partager toutes sortes de documents, gagner en visibilité et pourquoi développer son personnal branding.
  • Facebook Places : la géocalisation sur facebook pour partager en temps réel des informations avec ses amis sur le lieu où l’on se trouve.

Vrac de live-tweet (#fce10 – #netfactory)

  • make it yourself, qualité du contenu d’abord !
  • Les bisounours n’existent pas…
  • Géolocalisation : c’est assez nouveau en France mais forte tendance …à surveiller voire veiller
  • Les réseaux sociaux sont une coquille vide. Il faut définir un projet de ce que l’on veut faire.
  • Aux USA des boulangeries arrivent à fidéliser leurs clientèles via Twitter.
  • On apprend en regardant ce que font les autres sur les réseaux sociaux.
  • Il faut apprendre à écrire selon le réseau social Twitter et Facebook… faire rimer concision et information et rester humain.
  • Il faut sortir des clivages mentaux et apprendre se ‘dévoiler’.
  • La géolocalisation est au coeur de la stratégie webmarketing mais aussi de la vie privée .

Pour en savoir plus :

Les dérives publicitaires de Facebook

Je fais rarement attention aux encarts publicitaires qui s’affichent sur certains de mes outils Web 2. ils sont souvent nuls, d’autant plus que l’assurance machin pour la moto que je n’ai pas et le rasoir truc pour ma barbichette qui ne pousse pas, ça ne m’intéresse pas vraiment il faut bien le dire.

facebook - Le PenMais là, cette pub sur le Front National on ne peut pas la louper. La tronche de Le Pen placardée à gauche de nos profils sur Facebook, c’est franchement dérangeant, et même si le contenu de cette pub est plus qu’étrange et peut faire émettre des doutes quant à son origine, je n’accepte pas qu’on associe mon image à celle de cet individu. Aussi je me joins aux autres blogueurs choqués qui ont également réagi.

Charles Nouyrit, a dégainé le premier en créant un groupe de boycott de l’ad on de Le Pen sur Facebook et notifié le service. Ecosphère a enchaîné relevant l’inquiétante médiocrité des annonces publicitaires qui circulent sur Facebook…

Et le mouvement de contestation ne va certainement pas s’arréter là. A suivre sur la blogosphère…

Mise à jour :
C’est la meilleure, le compte de Charles Nouyrit sur Facebook a été suspendu, suite à sa notification… !8-O