Archives par mot-clé : BuzzParadise

L’épargne solidaire avec la Carac !

Une fois n’est pas coutume et bien que je n’ai pas la queue d’un radis à mettre de côté, aujourd’hui je vais causer épargne, et pas n’importe laquelle d’épargne mais d’épargne solidaire ! Et oui braves gens épargner c’est une chose, mais optimiser son épargne en conjuguant rentabilité et solidarité, c’est mieux ! alors pourquoi pas s’intéresser à la chose ! 😉

logo CaracLa Carac, première mutuelle d’épargne en France, nous a donc concocté un petit package de 4 Vidéos ludiques et même d’une application iphone dédiée à l’évènement. Elle nous explique ainsi avec pédagogie que l’assurance vie solidaire et citoyenne est simple et accessible à toutes les bourses, enfin presque parce que la mienne est plutôt plate…

Quoi qu’il en soit la Carac propose l’assurance-vie solidaire « Entraid’Epargne » dont je trouve le concept très intéressant : 1 % des versements est reversé sous forme de don à une association d’intérêt général ou reconnue d’utilité publique. Et comme c’est un don il donne droit à l’envoi d’un reçu fiscal,  fiscalité de l’assurance vie et fiscalité du don sont ainsi cumulées.

Les associations proposées sont :

L’épargnant sait ainsi où va son argent.

Pour plus de détails, en plus du site dédié à l’épargne solidaire, l’application iPhone donne la possibilité à l’épargnant de déterminer son profil, d’estimer les différents paramètres de  son épargne et de calculer la réduction d’impôt liée au don.

Alors oust ! les classiques idées reçues du style :

Épargnons donc solidaire avec la Carac !

Flash-back : Quelques questions à une blogueuse influente !

C’est rigolo, en jetant un oeil dans mes archives, je suis tombée sur un message datant de 2008 d’un jeune étudiant à l’université Paris-Dauphine. Il préparait à l’époque un mémoire de maîtrise sur le vaste sujet du marketing d’influence (recours des marques à la blogosphère). Et le petit chéri, qui me prenait pour une blogueuse influente, m’avait sollicitée pour recueillir mon point de vue sur la question. Si c’est pas mignon… 😉

Il avait défini la problématique de son mémoire comme suit :

« Lorsqu’ils sont en quête d’information, les internautes recherchent des avis objectifs et impartiaux. Ils viennent consulter et réagir sur des blogs, précisément pour sortir d’un discours institutionnel subi. Néanmoins, les valeurs de transparence et d’indépendance d’opinion qui font le succès des blogs sont-elles encore d’actualité dans un contexte marqué par une présence accrue du discours marketing dans la blogosphère ? Autrement dit, à partir du moment où une marque tente de convertir des blogueurs influents en ‘Buzz Angels’, ne risque-t-elle pas d’altérer leur contenu éditorial et par la même, de les discréditer aux yeux des internautes ? »

Et il avait formulé l’enjeu ainsi :

Pour la marque désireuse d’intégrer la blogosphère dans sa stratégie de marketing alternatif, certains codes sont à comprendre et à respecter pour que chacun des acteurs du Web 2.0 (blogosphère, annonceurs, agences) s’y retrouvent et qu’une relation durable et fructueuse s’instaure entre les marques et les blogueurs.

Je n’ai jamais su si ce jeune étudiant avait eu sa maîtrise, je pense que oui, ni si notre bref échange lui avait été utile, ce que je doute, et encore moins ce qu’il est devenu depuis. En tous les cas, malgré le fait que je n’ai jamais fait partie des blogueurs dit « influents », et tant mieux, j’ai quand même répondu à ses questions en lui précisant bien qu’il avait quelque peu surévalué mon influence.

Voilà donc ses questions et mes réponses, qui datent je vous le rappelle de 2008 :

– Quelle est ton audience journalière (nombre de visiteurs uniques) ?

–  Mon audience journalière est très faible, et merci Google mon ami sans qui je n’aurais qu’une dizaine de visiteurs uniques par jour, et oui.  Bon sinon j’ai une moyenne de 200 visiteurs jour.

– J’ai lu que tu avais participé à l’opération de BuzzParadise pour le compte de Kenzoki. As-tu participé à d’autres opérations de marketing d’influence ? Si oui, pour quelles marques et avec quelles agences?

– Côté BuzzParadize, depuis Kenzoki en octobre 2007… rien ! Surtout depuis que j’ai refusé de buzzer pour une campagne Voici. D’ailleurs j’avais rédigé un billet agacé à ce propos. Guillaume s’est gentiment excusé par mail de m’avoir sollicitée, malheureusement pas eu le temps de répondre, le temps a passé et depuis… plus rien. Dommage !
Le seul buzz que je fais en ce moment est pour Fred de Mai parce que la démarche m’intéresse, il s’agit de promouvoir les vins d’Alsace. Et comme je suis amatrice de bons vins et que ce buzz est l’occasion de les découvrir, j’ai accepté de participer.

– Comment gères-tu généralement ta relation avec les marques? Quelle est ta ‘philosophie du blogging’?

– Je n’ai pas de relation avec les marques.  Je blogue uniquement pour moi, pour me vider. Mon blog c’est le journal de ma vie, ma thérapie… d’où son peu d’influence. Je parle de ce dont j’ai envie. Je ne m’oblige à rien. Mon blog ne doit pas être une contrainte, si jamais il devait le devenir, j’arrêterais tout de suite.

– Penses-tu que le fait, pour une marque,  de chercher à transformer des internautes (comme toi) -via leur blog- en média risque d’influencer leur contenu?

– En ce qui me concerne, je ne me laisse pas influencer par les marques, car je veux que mon blog reste le reflet de moi-même. Si quelque chose m’amuse j’en parle, si j’utilise le quelque chose, ou si j’ai l’intention de l’utiliser, si le test de la chose me va, j’en parle. Si ça peut intéresser mes enfants j’en parle. Mais si ça ne correspond pas à ma philosophie de vie, j’envoie bouler.  D’où mon refus de parler de la campagne Voici…. et d’où mon peu d’influence parce que je ne cours pas après les buzz non plus. Je suis une authentique blogueuse désintéressée et pas courtisée. 😉 Et ça me va bien ! 🙂

– Quelles sont selon toi les codes qu’une marque doit respecter pour s’adresser à un blogueur?

– Les marques se devraient de respecter la personnalité de chacun, et ne pas vouloir systématiquement transformer les blogueurs en leur média. Le souci est que certains blogueurs trèèèèès intéressés à l’égo surdéveloppé profitent des marques pour se faire connaître, les fameux « influenceurs ».

– Finalement, c’est quoi pour toi un leader d’opinion?

– Pour moi, un leader d’opinion est un fédérateur. Il est celui qui maîtrise le domaine qu’il pratique à fond. Il sait communiquer et transmettre de façon claire la connaissance qui se rapporte à son domaine. Et tant qu’à faire, il est reconnu par ses pairs.

Je ressors cette échange, parce qu’après une trêve d’une petite année, je me suis remise à bloguer, et par la même occasion à écrire de temps en temps des billets sponsorisés. Il faut dire que, même si ça ne me rapporte quasiment rien, je suis dans une telle merde financière, que je ne crache pas sur les occasions de rentrer 2 euros 6 sous. Ben oui, il n’y a pas de petit profit.
Bref, Je suis toujours membre de BuzzParadise, ça fait pas mal d’années maintenant. Je suis aussi chez ebuzzing, depuis plus récemment par contre. Et je me suis inscrite sur You.media, mais bon là je n’ai pas encore été contactée.
Par contre mon avis sur la question n’a pas changé. Même si un billet doit me rapporter quelques pépettes, je ne tiens pas à ce qu’on m’impose quoi que ce soit. J’écris ce que je pense sur ce que je veux. Au pire, je préfère ne pas parler du tout d’un produit qui ne m’intéresse pas, qui ne m’inspire pas, ou auquel je ne crois pas, plutôt que de vendre mon âme… 😉

4 jours pour découvrir Dublin et Belfast !

Ah là là qu’est-ce que j’aimerais retourner en Irlande ne serait-ce qu’un petit WE !

Alors quand je vois cette vidéo ça me fait rêver

J’y suis allée en 2007 avec mes potes vétérans de rugby et nous nous sommes régalés à Dublin.
Je referais bien le voyage comme les Frenchies de cette vidéo pour revoir Dublin la conviviale, et par la même occasion visiter Belfast la musicale que je ne connais pas. Le programme de cet automne sur le site Irlande-tourisme.com est tentant : Irlande, laissez-vous emporter !

Bon allez j’arrête de rêver, c’est pas encore pour cette année !

FlickR et Getty Images se marient

C’est le mariage du moment, FlickR® et Getty Images® !!

FlickR®, je connais. J’ai un abonnement pro sur cette communauté de partage de photos depuis quelques années, et je stocke là quelques-uns de mes clichés.
Getty Images®, par contre, tout leader mondial de la création et de la distribution de contenus visuels et autres supports numériques qu’il est, nettement moins. Il faut dire que je ne distribue pas mes photos, alors !

L’objectif de l’union de ces deux services est de proposer aux clients de Getty Images® la Flickr Collection, une galerie inédite d’images créées par des personnes du monde entier.
Cette galerie sera exclusivement disponible sur gettyimages.com pour des licences commerciales.
Les photographies seront celles des membres de FlickR® invités par Getty Images®. Ceux-ci pourront ainsi non seulement bénéficier de la puissance de distribution du service pour commercialiser leurs photos, mais aussi de ses compétences en matière de droits et de dédouanement des supports numériques.
Pour ceux qui n’y connaissent rien ça peut aider. 😉

Campagne BuzzParadise

L’éveil des sens, mmm… kenzoki !

Passer des heures dans la salle de bain à me tartiner de produits de beauté, ça n’a jamais été mon truc. Un zeste de crème sur le visage, une caresse de lait sur les jambes et les bras, un soupçon de parfum, et me voilà parée en quelques minutes. L’essentiel est que ma peau soit enrobée de douceur et respire le bien-être.
Mais cette attitude n’empêche pas que je suis difficile dans mes choix. Je n’hésite pas à tester différents produits et privilégie ceux qui n’agressent pas la peau et qui ne dégagent pas non plus de fortes odeurs alimentaires. Le cacao, la vanille, les fruits divers et variés… je préfère ces arômes là dans mon assiette et pas sur moi. En résumé je suis plutôt fragrances florales et épices, et de préférence sensuelles et légères.

KenzokiAlors quand Buzzparadise m’a proposé de tester la gamme Kenzoki, j’ai dit oui sans hésiter une seconde. C’est tout à fait ce que j’aime, une alliance entre la beauté et le bien-être de l’esprit, des fragrances douces et suaves, et des textures en parfaite harmonie avec la peau.
Le concept de la gamme Kenzoki s’appuie sur la pratique du Ki, une philosophie perpétuée depuis des millénaires en Asie où tous les sens sont en éveil pour atteindre un équilibre idéal entre le corps et l’esprit. Les soins pour le visage et le corps sont construits autour de 4 éléments naturels qui répondent aux désirs de la peau :

  • feuille de bambou : ENERGISANT
  • fleur de gingembre : EUPHORISANT
  • lotus blanc : RELAXANT
  • vapeur de riz : SENSUEL

Conviée avec une centaine de blogueuses à m’inscrire sur le réseau Mmm Kenzoki lancé pour l’occasion, j’ai répondu à un questionnaire pour recevoir la gamme de soin qui me conviendrait le mieux. Le matin, le soir, mon corps a besoin de différentes sensations suivant mes humeurs (sensuelles, relaxantes, un zeste euphorisantes), aussi j’étais curieuse de découvrir les produits que j’allais recevoir.

Mon petit paquet est arrivé aujourd’hui, il contenait :

  • une crème hydratante vapeur de riz "qui fait belle", onctueuse au parfum doux et sensuel, idéale pour réveiller mon teint le matin.
  • un duo planant visage et yeux lotus blanc pour des nuits douces réparatrices. J’adore la texture veloutée.
  • un duo esquimau visage et yeux fleur de gingembre, à mettre au frigo, pour donner un coup de fouet à l’épiderme après des nuits trop courtes…
  • 4 échantillons d’eau bienfaitrice pour le corps aux fragrances toutes aussi délicates les unes que les autres.

Que dire ? Et bien que je suis ravie et que ces produits de zenitude absolue me conviennent parfaitement. Kenzoki "Mmm" ! Une gamme que je vais décidément suivre.

ps :
Le chat n’était pas dans le paquet, mais dès qu’il s’agit de zénitude et de douceur… il est tout de suite là. 😉

Le OhMiBod pour ipod, vous connaissez ?

J’ai découvert en surfant un objet high-tech que vous allez adorer que je vous explique à quoi ça sert :

ohmibod

Je suis sure que vous avez reconnu le ipod sur la photo mais que vous vous demandez ce qu’est le truc qui est branché dessus…

Héhéhé, et bien déjà, c’est un truc spécial gonzesse… ça y est ça chauffe, vous voyez où je veux en venir là, avec mon petit air de sainte nitouche, hein ?

En tous les cas, quand je suis tombée là-dessus, je suis tombée sur le cul (c’est le cas de le dire), je ne savais même pas que ça existait ce genre de gadget[1]. Et évidemment j’ai trouvé ça, je vous le donne en mille… chez SecondSexe ! Ben oui il a bien fallu que je surfe un peu sur le site pour en parler dans l’un de mes précédents billets, que certains ont d’ailleurs trouvé trop soft (n’est-ce pas Jean-Mimi ?).

Donc pour ceux qui n’ont pas encore tout compris ce qu’ils voient sur la zimage, cette chose se branche sur l’ipod pour prendre son pied en musique. et oui ! c’est un vibro high-tech. Etonnant, non ?

Et pour que ça soit top, tout est une question de volume. je parle du son bien sûr. Bref, mieux le volume de l’ipod est réglé, plus l’engin fonctionne convenablement. Trop bas ça ne décolle pas, trop haut c’est l’enfer. Un bon réglage, et le rythme vous ne l’avez plus dans la peau mais dans le corps. Bien sûr, il est conseillé d’écouter un bon crooner qui fait fondre pour un effet des plus excitants, genre Sinatra, Barry White, et j’en passe… Et voilà, le tour est joué, c’est le pied il parait. Elle est pas belle la vie ? 🙂

Et pour ceux que ça démange de voir ça de plus près, tous les détails de ce super accessoire high-tech sont là : ohMibod chez SecondSexe.

Tiens au fait ça marcherait pas avec mon joli petit Walkman NW-A800 de chez Sony ce truc ?

Notes

[1] heu tout compte fait j’ai déjà du voir ça chez quelques blogueurs, il y a pas mal de temps déjà…

Parlons sexe avec SecondSexe

Je vous avais prévenu, après le rugby, du sexe[1]

D’après Sophie Bramly, encore une Sophie, les femmes qui se poseraient des questions sur leur sexualité, où qui voudraient accéder à des produits faits pour elles, doivent au mieux faire un parcours du combattant, au pire ne rien trouver. Ce en quoi je suis complètement d’accord.

logo seconsexePour répondre à ce manque, Sophie Bramly a trouvé la solution en créant SecondSexe, un très joli site internet dédié à la sexualité féminine. Ainsi, sur ce site très esthétique, aux images soft, on trouve tout sur la sexualité féminine, désirs, plaisirs, questions et réponses. Et pour répondre plus efficacement à nos besoins, il est scindé en quatre parties :

Le Magazine

Différents dossiers nous sont proposés, comme par exemple :

  • les hommes à louer,
  • les exhibitionnistes,
  • les dessous du corset,
  • les poils,

Le Dr O répond à nos questions les plus intimes :

  • L’homme a-t-il lui aussi un point G ?
  • Qu’est-ce qu’une femme fontaine ?
  • etc.

Et si vous voulez les réponses, allez donc visiter le site, non mais ! Moi je les connaissais déjà…

On trouve aussi des adresses de lieux coquins, des liens vers d’autres sites et un agenda nous informant des expositions, films, livres, etc… se rapportant à la sexualité.

Le Grand Magasin

Là on achète nos objets de plaisir : de la lingerie, des accessoires, on trouve même des conseils pour les choisir, des livres, des DVD.

La Médiathèque

Pour celles qui aiment être troublées par des images et des voix envoûtantes, elles trouveront dans cette rubrique des films téléchargeables et des livres audio. Elles pourront également se faire envoyer des sextos, vous savez ces SMS au contenu troublant…

Le Club

Le club est un lieu où chacune peut parler librement, échanger, partager ses envies et poser ses questions.

SecondSexe est un site très bien, très clair, avec plein d’infos. Alors mesdames, n’hésitez pas à devenir membre (le premier qui rigole, je le baffe…).

Et puis il n’est pas interdit aux hommes d’aller y jeter un coup d’oeil. 😉

Notes

[1] contente que les springboks aient gagné !

Après le rugby, du sexe

logo_noir_ss

Bon, je vais vous tenir un peu en haleine, après la coupe du monde de rugby, je vous parlerai sexe sur mon blog et plus précisément de la sexualité féminine. Ben oui c’est comme ça, coquine, je me lance dans le coquin. Plus précisément je vous présenterai un site Internet haut de gamme qui rassemble l’ensemble des désirs, des plaisirs et des questions.

«On ne naît pas femme, on le devient» nous disait Simone de Beauvoir.

Mais encore faut-il avoir les armes pour le devenir. La société nous renvoie des schémas collectifs, mais les femmes se retrouvent souvent seules face à leurs sexualités. A qui en parler ? Vers qui se tourner ? Où trouver les informations ? Y a-t-il une normalité en matière de sexualité ? Suis-je dans cette normalité ? Ou au contraire, la sexualité fait-elle voler en éclat toute normalité ?

Bientôt je vous dirai où trouver les réponses à ces questions et bien d’autres… Tirez la langue en attendant ! haha !

J’osmose avec Dim

Je profite que j’ai retrouvé ma connexion pour vous dire que ça y est j’ai enfin essayé le fameux Dim Osmose et même porté.
Et oui, J’ai reçu mon petit paquet envoyé par Buzzparadise vendredi dernier… A l’intérieur il y avait une parure à ma taille accompagnée d’un petit mot doux de Ricardolux. Voui, voui, c’est comme je vous le dit.

Avant de l’essayer, j’étais un peu sceptique, d’autant plus que je ne porte que des soutien-lolo à armatures, les autres formes ne m’allant d’ordinaire pas du tout. Et au premier toucher, l’épaisseur du bazar due à la matière à base de silicone ne m’a pas plus inspirée. Ca fait vraiment rembourrage ce truc et j’ai pas besoin de ça. Bon, j’ai quand même essayé la parure.

Déjà, la taille rien à dire, la parure colle pile poil, le bas va très bien, et les doudous… pfffouufff, on ne voit que ça ! Enfin, je n’ai vu que ça. Resserrés, moulés, avec un profil, comment dire ? plus… enfin différent quoi ! plus rond peut-être.
La première journée, ça m’a fait bizarre, ça m’a un peu démangé, je n’étais pas très à l’aise. C’est moins léger à porter que les soutiens classiques, surtout en soie, et c’est à éviter l’été, surtout ici avec la chaleur qu’il fait. Et puis j’ai quand même remis l’ensemble aujourd’hui et finalement je m’y suis faite.

osmose-1.jpg

Il n’y a pas à dire, le "Silisculpt®", c’est bien une technologie intelligente. La chose a complètement fusionné avec mes rotoplos. Et selon l’expression : Essayer c’est l’adopter !

Merci BuzzParadise. 🙂