Archives par mot-clé : blogosphère

Bloganniversaire : 11 ans !!!

fete_11_ansHoulà mais mon blog a 11 ans !!!

Mince alors ! ça fait une bonne tranche de vie de tête à tête bloguesque tout ça ! Il a tenu le coup mon exutoire  ! Et ma foi il tiendra le coup encore longtemps.

Bah oui à défaut d’avoir quelqu’un à qui raconter mes p’tites misères, mes joies, mes peines, mes anecdotes, c’est lui qui y a droit.
Et comme plus le temps passe, plus ma solitude persiste,  je ne suis pas prête d’arrêter de bloguer.

Longue vie à mon blog donc !

Les 50 piges de Gilsoub c’était top !

Il y a 15 jours à cette heure là j’étais dans le TGV  en direction de la capitale et sa banlieue pour aller embrasser mon blogopote Gilsoub pour son anniv.

Gilsoub_50ans_2015

Ce fut une bien belle fête que cette fête là , que des gens sympa. Le héros du jour a été gâté, et pas qu’en cadeaux.  Beaucoup se sont déplacés de loin pour le fêter.  Une amie de Chicago  a même débarqué pour 3 jours. C’est dire la force de l’amitié qui les lie.

J’ai eu plaisir à revoir les proches de Gilsoub, une grande famille unie comme j’en ai rarement rencontré, et franchement ça fait du bien de voir qu’une telle union familiale existe.

Et j’ai été ravie de rencontrer d’autres blogopotes encore jamais vus en live, comme Dédé le bôgosse aux plaquettes de chocolat, et Luce enfin ! Luce, la bonté du coeur, et tant d’intelligence… heu je ne te voyais pas si grande. Et Louise , une bien charmante petite fille (François de tout là haut tu peux être fier !).

Le dimanche nous avons eu droit au Barbeuk que je préfère. Huuum je ne vous dis que ça ! Merci pour tant de convivialité.

2015-08-30 12.38.17

Voilà, ce petit WE  m’a remplie de bonheur et reboostée pour un bon moment.

Quand nos disparus hantent l’éternité virtuelle

Ca fait un bout de temps maintenant que je suis sur les réseaux sociaux, et j’ai pu voire les gens évoluer dans leur vie, chômage, boulot, divorces, mariages, naissances mais aussi décès…
Oui tout au long de ces années, des amis, des blogopotes, des relations pro, sont partis vers d’autres cieux. Ils n’avaient pas vraiment l’âge, mais la maladie aidant, pour beaucoup ils n’ont pas eu le temps d’arriver à la soixantaine ni de connaître les joies de la retraite.
Et dire qu’on veut nous faire croire qu’on va vivre plus vieux, franchement je ne crois pas que ce soit une réalité mais plutôt une manipulation des masses. Je suis d’une génération où les gens meurent beaucoup… Bref, ceci dit, ce n’est pas mon propos.
Mon propos est plutôt : qu’en est-il de la présence de nos chers disparus sur les réseaux sociaux après leur décès ?
Si les membres de leur famille ne sont pas au courant de leur activité numérique,  personne ne va fermer leurs comptes, et ils vont rester là, bien présents parmi nous avec sur leur page le temps qui s’est arrêté sur leur dernier post.
Et pour combien de temps ???

J’ai plusieurs connaissances et amis comme ça qui sont encore là dans mes contacts facebook et autres réseaux, et je n’ose pas les enlever, trop peur qu’ils disparaissent pour de bon à tout jamais.

Jacques, après plusieurs mois des gens lui parlent encore sur sa page facebook.  Il y en a même qui ne savent pas qu’il est décédé et qui lui souhaite son anniversaire, sans parler des mises en relation automatiques de LinkedIn in et  de Viadeo qui continuent comme s’il était toujours vivant.
Fred, son compte Flickr et son blog sont restés suspendus sur ses derniers travaux et photos. Les années passent et il est toujours là. Aucun de ses proches n’était au courant de cette présence sur le Net.
Béatrice, son blog est resté bloqué sur son avis de tempête en méditerranée de janvier 2012. Hébergement gratuit, elle peut rester encore longtemps dans la blogosphère elle aussi.
François, compagne a supprimé son compte facebook, son blog a disparu, mais ses nombreux commentaires sont toujours sur le mien, et j’ai plaisir à les relire quand j’ai un coup de blues. Il restera donc là tant que mon blog existera.

Et vendredi, ça a été le tour de Michel, un ami d’adolescence. J’ai appris via facebook qu’il venait de disparaître. C’est ainsi maintenant qu’on apprend le décès des gens qu’on aime. Il n’y a plus de contact, plus de courrier, plus rien… La nouvelle nous saute à la figure comme une claque, et on reste seule avec sa peine. C’est comme ça que j’ai appris également pour Jacques et Béa. Et les condoléances se transmettent par ce biais.
Que va-t-il devenir de son profil ensuite ? de ses profils puisqu’il en a deux ? Dans son cas je suppose que son fils s’en chargera.
Mais les autres,  ceux qui errent encore sur Viadéo, LinkedIn, et autres plates-formes,  dont les familles ne savent pas qu’ils ont des profils un peu partout… Combien de temps vont-ils encore rester dans ce cimetière numérique ?

C’est là que je me dis qu’avec tous les comptes que j’ai ouvert depuis 10 ans pfff, je risque moi aussi, s’il m’arrive quelque chose, de hanter encore bien longtemps les réseaux sociaux. Sauf mon blog, lui sera supprimé par OVH puisque personne ne renouvellera mon espace d’hébergement. Mais pour le reste, à moins de partir volontairement et de faire le ménage avant, c’est l’éternité virtuelle qui m’attend…

Ne devrions nous pas nous préparer à ça ? Établir par exemple une liste des comptes à supprimer en cas, qui soit confiée à une personne de confiance, comme on le ferait pour un testament ?

Flattée, on découvre encore mes tiroirs

Voilà bientôt 9 ans que ce blog me sert d’exutoire, et je suis à chaque fois très surprise quand j’apprends  que des internautes découvrent encore mon blog et trouvent quelques intérêts à lire quelques uns de mes billets. En effet dernièrement j’ai été très flattée de recevoir les messages de 2 personnes m’informant de leur découverte des  tiroirs de ma tête au cours de leurs flâneries bloguesques.

Evelyne pour commencer  s’est arrêtée ici grâce à mes histoires de guibole. Ayant subie la même opération que moi,  mes comptes-rendus et anecdotes sur le sujet l’ont rassurée sur le  temps qu’il faut pour s’en remettre, pour plier ce fichu genou et pour que les douleurs s’estompent enfin. M’en voilà ravie.
Son petit mot m’a aussi donné l’occasion de découvrir son blog personnel de réflexions et d’idées intitulé Reconnecter les générations entre elles. Découverte d’une part fort intéressante surtout quand on adhère comme elle aux valeurs universelles, et d’autre part fort impressionnante quand on prend connaissance du cursus de la dame.

Ensuite  Cécile, qui elle ne m’était pas complètement inconnue puisque nous nous sommes rencontrées en 2012 à Montpellier lors de l’évènement IRL  « Les humains au coeur des réseaux ».  A ce propos, même si l’entreprise dans laquelle je travaille est totalement déconnectée des réseaux et de tout ce qui se passe à Montpellier, j’essaie autant que possible de ne pas complètement perdre le contact avec le milieu, d’où la rencontre.  Et donc Cécile, qui ne savait pas particulièrement que j’avais un blog, est tombée sur le mien via un commentaire que j’avais posté sur le sien. Du coup  elle a écrit un billet me citant dans ses découvertes, ce dont je suis très flattée.
Quant à son blog, C² – C’est au Carré, il  est plus orienté professionnel que personnel. En effet elle est conceptrice rédactrice freelance et propose des prestations en stratégie de communication, conception rédaction et community management. Mais ça ne l’empêche pas quand même d’y raconter ses découvertes, expériences et tranches de vie avec beaucoup de fraicheur.

Donc voilà, de blog en blog, de message en message, j’ai fait à mon tour de nouvelles connaissances. Ainsi la blogosphère est encore bien vivante, et reste un espace d’expressions, d’échanges et de belles découvertes de toutes sortes. Longue vie !

Bloganniversaire : 8 ans de bloguerie ça compte non ?

Ouh là là, avec tous ces événements j’ai loupé la date ! Mais mon blog a officiellement 8 ans !

Mince alors ! Même si je ne suis encore qu’un bébé par rapport aux éléphants de la blogosphère qui bloguaient déjà au début des années  2000, voir même dans les années 90, 8 ans de bloguerie ça commence à faire pas mal !

Oui, il faut bien le dire, ces huit dernières années ont été particulièrement marquante dans ma vie. Et quand je parcours mon blog, je me rends compte à quel point il a été et est toujours mon compagnon de route.
Grâce à lui j’ai pu passer le cap de bien des situations difficiles. Et il y en a eu ces dernières années, plus qu’il n’en faut ! Heureusement j’ai su rebondir à chaque fois.
La seule chose qui n’a pas changé est que je suis toujours single, et oui ! Alors mon blog compense cette solitude parfois un peu lourde. Il est mon confident, mon exutoire. Mis en veille quelques temps, j’ai fini par le réactiver tant il m’aide à évacuer, à m’exprimer, à avancer.

Grâce à lui je me suis aussi beaucoup amusée. J’ai également fait de superbes rencontres virtuelles dont certaines perdurent et sont devenues réelles.

Ça vaut donc le coup de le fêter non ?

Alors bon anniversaire mon blog ! et ma foi longue vie !

Hommage à mes blogopotes

Aujourd’hui j’ai envie de rendre hommage à tous mes blogopotes. Bah oui !
Ils sont toujours restés présents dans ma vie durant toutes ces longues années de blogging exutoire. Bientôt 8 ans qu’ils supportent mes hauts et mes bas, surtout mes bas, et qu’ils suivent ma route sur ce blog et FB. Ça vaut bien un hommage !

Alors que dans la vraie vie, les gens s’intéressent à moi ou m’ignorent suivant ma situation boulot / chômage, et leurs intérêts propres, alors que mes récents ami(e)s se comptent sur les doigts d’une main,eux ne m’ont jamais lâchée.

Vous êtes exceptionnels, mes blogopotes, d’avoir tenu aussi longtemps ! Votre fidélité me touche.

Merci pour vos messages de soutien quand j’étais au plus bas. Merci pour m’avoir bien souvent tenu la tête hors de l’eau, alors que je me retrouvais seule face à mes doutes et mes moments difficiles. Merci pour vos encouragements. Aucun de vous ne m’a jamais enfoncée, au contraire.

Durant toutes ces années, nous avons tous pris des chemins différents. Nous avons tous progressé, évolué, certains même sacrément ! Bravo ! Mais vous êtes toujours là, près de moi, sur FB et Twitter, et vous continuez à me suivre, et à m’encourager. Merci !

j’ai rencontré certains d’entre vous dans la vraie vie, je ne doute pas de vous rencontrer tous un jour.

Dans le désordre, Cath, Marcus/Richard, Môssieur Resse, Jathenais, Gilsoub, mon dessineu de Jean-Mi…chel, Agnès, Claudine maintenant avec Fabio dont les voyages et les photos me font rêver, Corinne, Cécile, Folie, Denis, Marie-Aude, François parti vers d’autres cieux mais qui restera toujours présent dans mon coeur, avec compagne, Olivier, Christophe, les comédiennes Caroline et Frédérique, Fred et Faby, Myriam, Cyrille, Monique, … Pourvu que je n’oublie personne ! 😉

Love sur vous, et un milliard d’ondes positives !

Sans filtre n’est plus…

Paco

La blogosphère est en deuil, François Granger nous a quitté  le 5 juin.

Pas trop connectée cette semaine, la mauvaise nouvelle m’a sauté aux yeux aujourd’hui via Facebook alors que j’allais lui faire une bise sur son mur. Trop tard, il est parti.

J’ai un peu de mal à mettre des mots, même si je m’y attendais, j’espérais que celà n’arrive jamais. Je suis triste, très triste.

Nous avions fait connaissance via blogs interposés en 2004, Dotclear, Sans filtre,  les blogs de quinquas au chômage, tout ça…  Nous nous étions également rencontrés en 2007 à Montpellier dans le cadre de l’un de mes jobs. Je garde d’ailleurs de son passage dans le sud un excellent souvenir d’un dîner à 3 avec Lolo².

Bien que je n’ai jamais pu assister aux Paris Carnets, ces réunions où il retrouvait ses blogopotes, nous sommes toujours restés en contact. Nous avions les mêmes galères de quinquas sur le marché du travail. C’est sûrement ce qui nous a rapproché.

Il m’a apporté tant de soutien dans mes moments de désespoir, alors que je ne croyais plus en rien. Je n’oublierai jamais son optimisme.

Et  puis, la vie avait l’air d’avoir décidé de bien tourner pour lui, le travail, l’amour, la naissance de Louise, la petite merveille, qui a comblé ce si joli petit couple.

J’étais très heureuse que tout ce bonheur l’atteigne…

Jusqu’à ce que ce putain de crabe le rattrape ! les rattrape.

Luce, François, tant d’amour, de combats et de courage  !

Mes pensées vont vers vous, vers toute votre famille…

Luce, gros câlins…

J’ai plus de mots, je suis bouleversée…

Poubelle les spammeurs de blogs dofollow !

Autrefois la blogosphère était conviviale. Des gens venaient commenter les billets des uns et des autres, et on pouvait se faire des potes. Il y avait Ardalia, Jean-Mimi, Marcus, Franny, Fay, Cathy, Olivier et tous les autres. Selon la teneur de mon billet, ils venaient là pour échanger, raconter des conneries, ou me remonter le moral, de vrais gens quoi !
Aujourd’hui tout ce gentil monde s’est un peu évaporé… Certains bloguent encore, d’autres plus, mais ce qui est sûr c’est que depuis que j’ai fait un breack il y a plus d’un an, ils ne viennent plus par ici, ou vraiment que très rarement.

Par contre, maintenant ce sont d’autres gens qui s’arrêtent. Enfin des gens, il faut le dire vite. Ils ne viennent pas pour ce que j’écris, ils s’en fichent. Mais plutôt pour positionner leur site. Ils s’appellent « crédit », « photographe », « mutuel », « aphte », « proteine », « infographiste freelance »… charmants pseudos n’est-ce pas ? Et ils ont bien sûr tous un site professionnel derrière. Bref le genre de truc qui ne donne pas envie de répondre, et qui coupe en plus l’envie de bloguer…

Alors je vous le dis tout de go, les maniaques du backlink à tous prix, les squatteurs de blogs dofollow, vous m’énervez sérieux ! Pour moi vous n’êtes que des spammeurs de blogs, et vous n’avez rien à faire dans mes commentaires. Si vous n’êtes pas capables de vous présenter convenablement lorsque vous commentez, par un nom, un prénom ou un pseudo humain, direction la poubelle !

A bon entendeur !

D’ailleurs je me demande si je ne vais pas repasser mon blog en nofollow (à lire à ce propos : bye bye dofollow…)

Mise à jour du 24/04/11
Voilà c’est fait, les spammeurs me gavent trop, exit dofollow !

Rencontre blogosphérique au Twittpero…

Les twittperos de Montpellier sont toujours des moments que j’apprécie et j’essaie de ne pas les louper. Pour ceux qui ne savent pas, un twittpero est une petite sauterie mensuelle où on se retrouve entre twittos pour papoter autour d’un verre, voir même plusieurs… 🙂 C’est une bonne occasion de faire connaissance autrement que dans l’univers virtuel de Twitter.

J’y retrouve des twittos du coin de tous âges, tous plus ou moins geeks ou professionnels du Web, et les échanges sont riches à chaque fois. J’ai d’ailleurs toujours droit à quelques conseils pour rebooster ma visibilité sur le Net pour trouver un job.

Il y a ceux qui me suggèrent d’ouvrir un blog ne se doutant pas que ça fait des années que c’est déjà fait, et qu’entre la blogosphère et moi persiste une vieille histoire d’amour. Ceux là s’imaginent que vu mon âge respectable, je débute… Ben oui, curieusement, les plus jeunes ont du mal à s’imaginer que leurs ainés ont mis le nez dans le Web bien avant eux… pourtant c’est logique, d’autant plus que le WWW a plus de 20 ans ! Mais c’est ainsi…

Il y a ceux qui ne connaissent mon blog que depuis peu, et qui trouvent que je devrais poster plus souvent des billets mettant en valeur mes compétences techniques. Bon ok je ferai un effort 😉

Et il y a mes followers, les vrais, ceux qui me suivent de longue date, voir même depuis le début…
Comme cet early follower, anonyme jusque là, qui sachant que je venais au Twittpero est venu pour me rencontrer en live !
Alors là ! j’en suis restée « sulcul ». J’étais l’un de ces rayons de soleil lorsqu’il travaillait en région parisienne, m’a-t-il déclaré, mince alors !

Du coup on a parlé du bon vieux temps, des anciens blogueurs dont certains sont encore dans ma blogroll, de ceux qui ont complètement disparu de la blogosphère comme Folie privée, ou encore Swami qui n’est plus que sur Twitter, …, du festival de Romans de 2007 où mon admirateur m’a vue, …
Ce fut vraiment un moment très agréable qui m’a donné du baume au coeur.

Basile si tu passes par là, j’ai été ravie de te rencontrer, et je t’embrasse… Et c’est promis les gars, je continuerai à bloguer ! A très bientôt… 😉 🙂