Archives de catégorie : Ma life

ça c’est ma vie à moi !

Quand je cauchemarde que je ne retrouve plus ma bagnole

Les cauchemars c’est fréquent chez moi. D’ordinaire je ne me souviens pas de grand chose au réveil mais celui là, 2 jours après, je l’ai encore en tête.

Donc je suis invitée dans une belle propriété pour une soirée. Très belle propriété blanche sur les hauteurs de je ne sais pas où. Je gare ma voiture dans le parking  arboré.  Il ressemble à un chemin de terre pentu en virages.

A l’intérieur, je suis seule devant une espèce de bar. Il fait très sombre. le mur en face de moi est noir, et il n’y a rien d’autre.

Et là une voix annonce que la soirée est terminée, il y a le feu.
Je prends donc tranquillement le chemin de la sortie en longeant le bar, toujours seule. Des petites flammes apparaissent au fur et à mesure que j’avance sur des vêtements pliés sur ce bar….

Dehors des gens attendent pour rentrer comme s’ils étaient devant l’entrée d’une boîte de nuit. Aucune panique nulle part.

Arrivée au parking, peu de voitures mais impossible de trouver la mienne. Je tourne dans tous les sens dans le labyrinthe que fait le chemin  arboré. Rien à faire je ne la trouve pas ! et de gaver les gens que je croise en leur disant « Je ne trouve pas ma voiture, je ne trouve pas ma voiture ».

Finalement, je tombe sur un mec vêtu de gris, que je prends pour quelqu’un de la sécurité. Il me dit d’attendre que tout le monde soit parti et que là je retrouverai ma voiture.

Et là je me suis réveillée… Ouf mon lit douillet !

Je ne sais pas ce que signifient les flammes,  mais la voiture, d’après l’interprétation des rêves, c’est vraiment le reflet de ma vie en ce moment !

Rêver d’être incapable de retrouver sa voiture représente vos sentiments par rapport à une situation qui ne vous convient pas.

Avoir le sentiment que vous n’avez pas obtenu ce pour quoi vous vous êtes battus, ou que certaines décisions ne vous donnent pas pleine satisfaction.

Une situation qui vous embarrasse ou vous embête. Il se peut que vous ayez l’impression que certaines parties de votre vie n’ont aucun sens.

Il se peut que vous ne sachiez pas vraiment ce que vous souhaitez faire de votre vie ou dans quel sens aller.

Y a pas à dire ma vie c’est vraiment tout ça !!! Bref je me sens perdue, pas à ma place quoi !

Paperasserie ok au cas où…

Vu le bordel que c’est quand des personnes décèdent sans qu’elles n’aient jamais pensé à mettre de l’ordre dans leurs papiers pour faciliter la vie de leurs descendants, et bien moi je m’en suis occupée aujourd’hui.

Il y a quelques mois en arrière, j’avais déjà préparé mes obsèques en souscrivant un contrat testament obsèques pour que mes enfants n’aient rien à  s’occuper, ni à payer quand la faucheuse  décidera de m’embarquer. Et aujourd’hui je me suis occupée de toute cette paperasserie qu’il faudra bien résilier à ce moment là.

Oui parce que c’est pas le tout, mais vaut mieux clarifier les choses avant,  surtout quand on a plein de profils partout quand on utilise à fond Internet.

Donc j’ai préparé un tableau avec la liste des comptes bancaires,  des assurances (habitation, voiture, santé), des organismes de charges (loyer, électricité, fournisseurs téléphone, internet etc), des établissements publics  (sécu, retraite, mdph, pôle emploi) sans oublier les impôts. J’ai précisé les adresses, les contacts, les téléphones, mes numéros de contrat, les sites, mes identifiants, bref la totale !

J’ai aussi préparé un autre tableau avec la liste de mes identifiants et mots de passe de mes comptes Internet, smartphone et tablette, et là il y du monde !

Je rangerais d’abord ces 2 documents en version papier dans mon dossier « en cas de décès » avec le contrat testament obsèques. Je les partagerais par la suite via le cloud avec une personne de mon choix, ou pas… à réfléchir.

J’ai aussi stocké toutes mes factures, relevés, dossiers administratifs, état civil, dans le coffre numérique Digiposte pour ne pas le nommer. Pratique Digiposte, j’ai trouvé tous les organismes qui me concernent et du coup toute la paperasserie est centralisée et classée automatiquement  au même endroit.  Ca peut aussi faciliter les recherches pour les descendants. Surtout qu’on peut désigner une personne de confiance en cas de décès.

Sinon tout est bien rangé dans les classeurs de mon bureau et sur mon PC, donc tout va bien.  Je peux partir tranquille…

Donc voili voilà, suis toute contente. J’ai bien travaillé cet après-midi.

Sans déc, pensez à faire ça. Ca évitera bien des tracas à votre famille au cas où…

Quand tu manques dormir dans ta voiture parce qu’aucun voisin ne te répond !!!

Tout va bien dans mon immeuble en ce moment, après le bombardement d’oeufs de mon appart mardi, hier au soir j’ai failli dormir dans ma voiture.

La porte d’accès à mon immeuble s’ouvre normalement avec la clé de l’appart ou via l’interphone. Mais pas de bol  quand je suis rentrée dans la soirée ma clé ne l’ouvrait plus. Un imbécile a du forcer le pêne jusqu’à le bloquer.

Suis restée 1 h en bas à essayer par tous les moyens d’ouvrir cette fichue porte sans la casser, ni ma clé non plus d’ailleurs, et  rien à faire, la bête a résisté.

J’ai sonné chez des voisins pour qu’ils m’ouvrent pour que je puisse rentrer chez moi. Bien sûr personne n’a daigné répondre. Faut dire que question solidarité dans cet immeuble c’est le niveau zéro…

J’ai envoyé un SOS à la gardienne pour l’informer que la porte d’entrée était bloquée, que je ne pouvais pas rentrer chez moi, et que ben… si personne ne m’ouvrait,  j’allais dormir dans ma voiture . Pas de réponse non plus.

Dépitée je me suis assise dans le hall espérant que quelqu’un rentre tard,  et ouf  un jeune est arrivé !  Pareil sa clé n’ouvrait plus. La serrure avait bien été forcée. Heureusement lui ne vivait pas seul. Il a sonné chez lui pour qu’on lui ouvre via l’interphone. Et miracle on a pu rentrer ! Bon il était quand même 11h du soir, et sans son arrivée providentielle, toute seule j’étais mal barrée.

La gardienne a fini par me répondre aujourd’hui dans l’aprèm en s’excusant platement, et m’a finalement apporté une  clé toute neuve.

Bon je sais, on s’en fout de mes petites mésaventures, mais j’vous jure, j’en ai vraiment marre de cet immeuble, et quand on vit seule sans soutien c’est encore plus pénible !

ça plus ça plus ça plus ça plus ça, et encore je ne raconte pas tout ici, fait chier merde, ras le bol ! je fatigue !!!!

Un peu de plage et de mer pour se remonter

Moment de détente hier sous le soleil d’avril dans une période difficile…

Allez je vous offre un peu de la plage du couchant à la Grande-Motte, c’est bon pour le moral !

Admirez ce magnifique ciel bleu, et cette belle mer !

La température de l’eau ? Encore un peu fraîche mais baignable !

La mauvaise blague, se faire bombarder l’appart d’oeufs

En rentrant chez moi mardi dernier j’ai eu vraiment la mauvaise surprise du jour.  J’ai trouvé des oeufs eclatés dans le séjour, qui ont manifestement trouvé passage par la porte fenêtre ouverte de mon balcon. La fenêtre de la cuisine, heureusement fermée, était elle aussi maculée de dégoulis de jaune d’oeufs, et je ne vous parle même  pas de l’état de la façade de l’immeuble (bon ça, ça concerne le syndic).

Bref mon appart a été bombardé, et c’était bien les fenêtres et le balcon de mon appart qui étaient visés, les voisins n’ont rien, ni à côté, ni en dessous.

Pourquoi, comment, par qui je ne sais pas. Comme la gardienne de l’immeuble ne répondait pas à mes messages, j’ai téléphoné aux flics pour savoir quoi faire, et ils m’ont dit, pas l’air étonnés du tout, de carrément porter plainte en ligne. Chose faite donc, manque plus qu’ils veulent bien me rappeler pour prendre RV pour que je leur amène preuves, facture, et que je signe ma déposition. Faut dire qu’ils sont un peu surbookés pour des choses plus sérieuses dans le quartier.

M’enfin bref, moi je ne suis pas tranquille toute seule  dans cet immeuble où les voisins ne sont pas très liants. D’autant que j’ai remarqué l’arrivée de quelques fous furieux qui se barricadent sur leur balcon avec de grands grillages et des panneaux de bois.

Côté assurance, je ne sais pas encore si je vais être remboursée, mais ils m’ont envoyé un décontamineur.

Çà l’a bien amusé l’état de mon appart le monsieur. Il m’a confié que d’habitude c’était plutôt l’odeur des cadavres qu’il décontamine, ou les tâches de sang qu’il nettoie après des crimes. Alors des oeufs éclatés, ça lui a fait des vacances.

M’enfin la petite plaisanterie a quand même coûté 342 € !!!  180€ht pour les sols, fenêtres et huisserie, et 120€ht pour les meubles touchés.

Ah c’est sur, tout est nickel maintenant. Mais franchement je m’en serais bien passée !

Nous vivons vraiment dans un monde de dingues dans lequel je n’y ai décidément pas ma place.

Tu as l’air en pleine forme !

Même la santé au ras des pâquerettes, en convalescence, en deuil, le moral à zéro, rongée par la tristesse et les soucis, c’est dingue comme je fais illusion, j’ai toujours l’air en pleine forme.

Ces derniers temps des copains, des proches me l’ont beaucoup dit. Une amie m’a même déclarée qu’apparemment les soucis m’allaient à merveille car j’avais une mine superbe. Elle ne s’attendait pas me voir avec une apparence d’être en bonne forme.
D’autres, connaissant aussi mon histoire, s’inquiétaient de l’état dans lequel ils allaient me revoir. Ils ont été très surpris de constater que je n’étais pas encore complètement décatie.

D’ailleurs la dernière phrase que mon père est arrivé à me susurrer à la clinique avant de ne plus pouvoir parler a été « tu as bonne mine« , alors que j’étais bien loin d’être au top. La veille j’avais subi une anesthésie générale, un mois plus tôt une opération dont je me remettais doucement, donc une autre anesthésie générale, et j’étais envahie d’inquiétude le concernant, sans parler du stress du chômage et des entretiens.
Connement je lui avais répondu « c’est parce que je ne fume pas, et que je bois peu ». Qu’est-ce qu’on peut être con parfois !

Bref je ne me l’explique pas, et je n’ai pas de recette. Malgré les aléas de la vie, alors que je n’ai pas la chanson, j’ai toujours l’air en pleine forme. C’est un fait !

Peut-être est-ce du aux rondeurs que j’ai prises ces dernières années. Mes joues bien remplies me donnent une apparence moins dure, plus saine.
Peut-être est-ce du au fait que je ne fume pas. Je n’ai pas le teint terne, pâle, grisâtre, et maladif des fumeurs.
Peut-être est-ce du au fait que j’intériorise tout par habitude de tout assumer seule.

Bref apparemment je ne suis pas marquée comme je le devrais, ni par les douleurs morales, ni par les douleurs physiques. Parce que j’en ai un paquet, c’est le moins qu’on puisse dire.
J’essaie au mieux de passer au dessus, de faire comme si de rien n’était, de ne pas en parler, surtout quand je suis en présence d’autres personnes. Il y a toujours pire. Et de toute façon quand ça ne va vraiment pas je me cache chez moi.

Je suis donc étonnée de faire encore illusion malgré tout. J’ai l’air en pleine forme. Et comme me répond si bien Agnès : « Dans un monde d’image, c’est l’essentiel! »

Ceci dit je prends ça pour un compliment. 🙂

Accords, désaccords et exclusion…

Dans la vie on ne peut pas toujours être en accord avec tout le monde, chacun sa vie, son vécu, ses expériences, son fardeau, et ma foi les divergences d’opinions font notre richesse. Et pour moi ce n’est pas parce qu’on n’est pas toujours en accord avec quelqu’un sur un sujet lambda qu’on doit se brouiller à vie…

Et bien je suis en train de découvrir en ce moment que des personnes m’avaient évitée pendant des années uniquement parce qu’une fois, il y a 15, 20, 30 ou 40 ans, je ne sais pas quand, j’aurais eu une « dispute » ou plutôt des désaccords avec elles !!!!!
Le pire est que je n’ai aucun souvenir de ces échanges prétendument houleux, comme quoi ça ne devait pas être très important.
N’empêche suite à ces désaccords, certainement mineurs puisqu’oubliés, j’ai quand même du subir une vie d’exclusion sans bien comprendre le pourquoi du comment. Punie la fille !

Je découvre tout ça ces jours ci, et j’en reste un peu comme deux ronds de flanc ! Tant de solitude pour si peu !

Mais bon, après tout c’est pas grave. J’ai toujours eu une vie dense et d’autres chats à fouetter que ces histoires du passé dont je ne me souviens même pas. Ressasser c’est pas mon truc. Que ces personnes n’aient pas su « pardonner » c’est leur problème pas le mien. Mais quand même c’est sacrément consternant, et j’avoue que ça m’a fait un peu de peine ! Enfin, tout ça est effacé, on n’en parle plus et on remet les compteurs à zéro…

Et puis même si je ne rentre dans aucun moule, après tout je ne suis pas un monstre, loin de là.
Surtout que lorsque chaque fois qu’on a besoin de moi je répond toujours présente, même si on me jette de nouveau après. ça m’est égal finalement.
J’ai toujours été comme ça, à l’écoute, prête à apaiser les conflits, à consoler, à servir d’éponge, avec le cœur et la porte ouverte, voir même un peu trop conciliante au dépend de ma propre santé.
D’ailleurs ça c’est un de mes défauts…

La Nuit Trésor

De cet anniversaire, je ne retiendrai que ce cadeau qui m’a beaucoup touché, la Nuit Trésor !

Elixir sensuel et mystérieux au cœur envoûtant de Rose Noire érotisé d’une Orchidée de Vanille. Un bonheur de fragrance raffinée, si bien choisi qu,il me sied à merveille.

Par contre, j’oublierai cette lettre  dure écrite à mon attention destinée à gâcher mon plaisir à la fin de cette journée pourtant si agréable.

Quelqu’un m’a blessée en caftant auprès d’un être qui m ‘est très  cher quelques uns de mes propos en les détournant. Ce dernier, sans connaître le fin fond exact de ma pensée qui n’était juste que le résultat d’un manque d’affection familiale,  s’est empressé de m’écrire une lettre pour exprimer tout le mépris qu’il pensait de moi, petit monstre d’égoïsme, mauvaise fille,  et de me la lire d’un  ton dur afin que j’en comprenne bien le sens juste avant que je rentre chez moi.

Terriblement choquée, bouleversée, accablée  je suis partie sans pouvoir dire un  mot.

Qu’importe du pire, qu’importe celui qui se croit au dessus des autres au point de tout rapporter sans réfléchir aux conséquences, je ne retiendrai  de cette journée que ces moments de bonheurs tant attendus auprès des gens que j’aime.

Tout va bien, sèche tes larmes !

Parfois j’ai des chutes de moral et j’ai envie de pleurer tellement je suis seule.

Quand ces coups de cafard arrivent, comme aujourd’hui après le vide qui a entouré mon anniversaire,  et bien je pense à ceux qui n’ont vraiment plus rien, qui dorment dans la rue. Je pense au sort des Yézidis et aux femmes mises en esclavage. Je pense à la détresse de tous ceux qui ont du fuir la guerre et qui doivent en plus affronter les haineux confortablement installés dans leur canapé…
Bref je pense à tout ça, et je me ressaisis.

C’est tellement affreux toutce que ces gens vivent, j’ai presque honte de mes coups de blues. En comparaison tout va bien pour moi. J’ai juste un énorme manque affectif.

Oui sèche tes larmes fillette et invente toi des aventures, tout va bien! 

60 ans, changement de dizaine, ça c’est fait !

Ça y est aujourd’hui je change de dizaine, j’ai 60 ans ! Je ne suis plus une quinqua mais une sexa ! haha !

Pfiou ça fait tout drôle, je voyais ça tellement loin. Et bien non, nous y voilà !

Je n’ai pas vu passer ces dix dernières années, voir même les 15 depuis que je suis à Montpellier…

Alors ça fait quoi d’avoir 60 ans ? ben rien.
Ah si ! Curieusement je me sens plus jeune et surtout plus sereine que lors de mes 50 ans, même si mon corps part en vrac de plus en plus, le con !

Il y a 10 ans j’avais peur de l’avenir, mais grave ! Crises d’angoisse, dépression, la totale. D’ailleurs mon blog en sait quelque chose le pauvre vieux !
Faut dire qu’à 50, voir 45 et même 43,  prise pour une senior par les employeurs comme si j’avais été lobotomisée du cerveau à ma date d’anniversaire, je l’ai très très mal vécu quand ça m’est tombé dessus… Ben oui pas encore habituée à la discrimination par l’âge !

Aujourd’hui je suis blindée, advienne que pourra, m’en fiche  ! Et même si je suis toujours en situation précaire malgré tout ce que j’ai pu entreprendre, je ne le vis pas trop mal, en tous les cas beaucoup mieux qu’il y a 10 ans c’est certain.

De toute façon maintenant que je suis une senior pour de vrai dans la vie active, je ne m’attends plus à des miracles. Je prends ce que la vie m’offre, on veut de moi tant mieux, on ne veut pas de moi, qu’importe. Et c’est pareil dans ma vie privée. On est content de me voir tant mieux, pour le reste c’est pas grave, je sais très bien me débrouiller seule.

A part ça, je sors peu de chez moi, j’y suis bien.
Un peu de bénévolat pour être utile aux plus démunis que moi ; un peu de recherches d’emploi parce qu’il faut bien que je trouve du taff pour meubler les 7 années à venir avant la retraite ; un petit voyage de temps en temps pour m’aérer le cerveau ; des opérations aussi, et oui la santé ne suit pas toujours… Et les mois passent.

Au fait vous avez remarqué, contrairement à certaines femmes, voir même certains hommes, je ne cache pas mon âge moi. Je m’en fiche comme de l’an 40 de l’âge que j’ai. Je n’ai aucun problème avec le vieillissement, pas de déni du temps qui passe, pas de honte mal placée ou de crainte du regards des autres… Je m’en fiche !
De toute façon les années passent pour tout le monde et ça n’a rien de péjoratif, au contraire ! On est plus expérimenté et on a moins de choses à prouver. Ouais parfaitement !

Donc aujourd’hui j’ai 60 ans, j’assume et je suis pleine de vie !!