Pézenas et ses portes

J’ai fait une petite balade à Pézenas (Val d’Hérault) hier. J’aime bien ce bled, Il y a plein de richesses patrimoniales à découvrir,  enfin surtout dans le centre piétonnier parce que le pourtour n’est pas des plus attrayants.

Ce qui m’a surtout intéressée hier, c’est l’architecture et surtout les portes colorées des bâtisses. Je ne me suis pas arrêtée sur les portes très travaillées des hôtels particuliers dont il faut payer le plan de la visite, mais plutôt sur les portes des maisons ordinaires qui ne manquent pas de charme non plus, même si elles ne sont pas toutes très entretenues.



Enfin  bref il va falloir revenir plusieurs fois pour en découvrir plus sur l’histoire, l’architecture et les musées…. Il y a de quoi s’occuper.

Et l’été s’achève. Bilan…

Pfff dingue comme le temps passe vite, l’été est déjà terminé.

Finalement de cet été je n’en retiens uniquement que les bons moments.

Les 15 jours  passé en juin chez fifille en Savoie pour essayer d’enrayer ma dépression et me laver le cerveau des toxicités des mois précédents, et où une belle fête d’anniversaire m’a donné du baume au coeur, et  redonné un peu de joie de vivre.

Une rencontre le 25 août avec qui covoyager, visiter, échanger, si ça colle.
Maj
Ah ben non finalement ça ne colle pas : incompatibilité de caractères, tabac, alcool, et tout ce qui va avec que je ne supporte pas, même en faisant des concessions.
De toute façon j’ai arrêté de m’imposer ce que je n’apprécie pas, c’est ainsi !

Et le reste du temps, la plage des Aresquiers où je suis allée me détendre, nager, marcher, lire, quasi chaque jour sauf en août, presque toujours en solitaire.

Il y a eu quelques autres bons moments partagés avec des copin(e)s sympas, mais ceux là sont les principaux.

Tout le reste n’est que peanuts dont je ne me souviens même pas, grâce à mon blog finalement où j’évacue ces instants T pas toujours cool pour les oublier tout de suite après.

Aujourd’hui l’automne coloré arrive. Je l’espère heureux, serein et plein d’échanges.

La musique du jour de mes funérailles

Tout va bien,  je suis de « bonne humeur », j’arrive pas à dormir comme dab,  et pour la énième fois j’écoute en boucle « little girl blue » de Janis Joplin. Donc du coup je pense que le minimum serait de passer ce morceau le jour de mes funérailles hein ! Il est déjà n fois sur mon blog….

De quoi ! ça vous gêne que je parle de la zique de ce jour là . Ben pas moi !

D’ailleurs dans la foulée, ou dans le désordre, j’aimerais bien aussi « I Can’t Give Everything Away » de David Bowie,

et tant qu’on y est pourquoi pas rajouter  « If God will send his angel » de U2. J’ai vu le film la cité des anges,  j’ai un peu (beaucoup) larmoyé devant, et j’ai bien aimé la musique du film, dont ce morceau.

Et « Wild horses » des Rolling Stones peut-être aussi …

Et pour finir, au moment où on m’emmène dans la salle de crémation, je vois bien « The end » des Doors ….

ou mieux « Always look on the bright side of life » des Monty Python haha !

Voili, voilou ! Bon je peux changer d’avis d’ici là, à priori j’ai encore le temps…. ou pas ! Mais ça correspond bien à mon humeur du moment. Youp à boum !

J’ai une qualité, la fainéantise !

Je suis fainéante  et j’en suis fière. Et je dirai même plus ma fainéantise est une de mes qualités.
Mais pourquoi donc  ? me demanderiez-vous.

Et bien tout simplement, comme je suis une grosse feignasse, je fais tout au fur et à mesure pour être tranquille et libre ensuite de faire ce que je veux sans avoir l’esprit encombré d’obligations à traiter avant des dates butoirs.

Je n’ai pas de courrier qui traîne, ou de retards de RV à prendre, de retards d’impôts, de déclaration, de paiement, de dossiers à compléter et à envoyer (genre dossier retraite bien lourdingue), etc…
Non rien de tout ça ! Bureau nickel ! papiers nickels à jour en temps et en heure !
Tout simplement parce que j’organise ma vie pour pouvoir  glander un maximum l’esprit serein.

Bref  je n’attends pas la saint glinglin pour agir. J’agis dès que la nécessité d’une action de ma part arrive, et ensuite je fainéantise sans inquiétude ni complexe, en me désintéressant complètement de ce qui est fait. Next, le passé n’existe plus.

Et oui, cher président Matruc,  je suis une fainéante et fière de l’être, parce que grâce à ma fainéantise, j’ai une autre qualité, l’organisation !  et toc !

Au passage une pensée à mon père qui m’a inculquée « la méthode » quand j’étais ado alors que je rêvassais au lieu de bosser, me mettant complètement à la bourre.  Il m’a dit en râlant « Tu veux avoir du temps pour rien foutre, rêvasser, fainéanter, sortir, et bien fais tout ce que tu es obligée de faire et qui t’embête aussitôt qu’on te le demande. Après, libre à toi de faire ce que tu veux ou de ne rien faire ! Et n’oublies jamais que la plus grande qualité du fainéant c’est l’organisation ! »

Je n’ai donc jamais oublié ce qu’il m’a dit, et j’ai bien appliqué la leçon.

 

Encore les Aresquiers

Un petit billet juste pour faire plaisir à un ami vigneron qui préfère quand  je parle de mes escapades à la plage des culs nus que des choses factuelles qui ne sont pas toujours des plus gaies.

Donc oui aujourd’hui j’étais encore aux Aresquiers à profiter des caresses des vagues et de la douceur du soleil de Septembre avec les touristes en moins.

Nage, marche dans l’eau, lecture, farniente, un petit moment de détente que j’ai terminé par un petit apéro à la guinguette de Sorito, ma petite pause d’après plage de l’été.

Voilà, je profite à fond de la mer tant que le temps le permet et que l’eau est bonne, et par la même occasion je profite de la magnifique vue du coin sur le canal du Rhône à Sète qui longe les étangs !