Et patatra boum par terre

Il y en a qui titube et qui se casse la figure parce qu’ils ont trop bu, et bien pas moi. Cette semaine j’ai pas arrêté d’être entre deux eaux en ne buvant que de l’eau, c’est un comble.

Avant hier je titube pour la énième fois, mais cette fois rien pour me retenir et bing me voilà par terre entre le canapé et le mur. Bien sûr je mets un temps fou pour me relever, mais tout va bien rien de cassé.

Et hier rebelote, je fais pire. Je titube et patatra, boum par terre, je m’écroule  entre un meuble et une grande plante, cassant net en son milieu la branche maitresse (rip), et me retrouvant ko par terre le pot entre les jambes et le dos contre le meuble, sonnée.

Bon je me ressaisis tant bien que mal, me relève comme je peux, constate les dégâts sans trop bien comprendre comment j’ai bien pu faire mon coup, et pourquoi j’étais dans ce coin de la pièce. Du sang coule sur mon oeil, rien de grave juste une égratignure au dessus de l’arcade, et sur le coin de l’oeil. Je tache  le lino en marchant, rien de grave, juste une éraflure sur le pied.  J’éponge, je nettoie, je désinfecte, je range,  je m’allonge, KO et mal au dos, mais tout va bien. Suis une dure à cuire, pas encore morte, raté pour cette fois!

Mais nom de dieu de nom de dieu, che se passa ? Certes, j’ai pas trop à manger en ce moment, mais mon corps a largement de réserves, c’est pas le manque de bouffe qui va me faire tituber et perdre conscience comme une ivrognesse tout de même.

Inventaire des médocs, et ayèèèèèè j’ai trouvé. C’est ce putain de Lyrica (traitement contre la fibromyalgie), j’ai fait un léger surdosage sans faire gaffe et bing je me suis pris tous les effets indésirables d’un coup, état de confusion, somnolence, démarche non coordonnée d’où les badaboums, et j’en passe…. Le bon gros poison quoi !

Allez hop poubelle le poison (direction pharmacie plus exactement !), repos total, et ça va tout de suite mieux !

Sérieux avec tous les effets indésirables de ces foutus médocs, je préfère ne plus rien prendre du tout, et ne m’occuper que de soigner mon œsophage, ça j’ai pas le choix, sinon je ne peux plus m’alimenter.

Enfin bref, tout ça on s’en fout de comment je vais, c’est juste histoire de meubler, j’ai rien à raconter de sympa en ce moment. Et comme personne ne prend de mes nouvelles et bien j’en donne…

maj:

j’ai pensé après coup, vu que la température dans l’appartement ne varie plus qu’entre 31° et 35° depuis un bout de temps , qu’il n’était pas impossible que mon corps soit passé en mode coup de chaleur avec tous les symptômes qui vont avec. En plus je ne suis pas sortie m’aérer à la plage depuis 15 jours, du coup le problème de mes étourdissements et chutes viendrait peut-être bien de là.

 

3 réflexions au sujet de « Et patatra boum par terre »

  1. En effet, c’est beaucoup cette température dans l’appartement et ça dure depuis un bout de temps, comme tu dis. Vivement que ça s’arrête cet été, j’en ai assez aussi car il dure depuis fin mai. Il y a des moments où je me pose des questions : si je vivais seule, comment je ferais ? J’ai ma dernière soeur, née en 1957, qui vit seule depuis 1995, en Angleterre (elle y est depuis 1975 et a été mariée 2 fois avec 2 anglais). Elle a une fille qui a 25 ans mais ne vit pas dans la même ville. Je me demande comment elle vit. Bon courage et bon rétablissement. Je souhaite juste que l’été finisse, il a trop duré. Heureusement qu’il y a la plage, pour consoler.

    1. et bien ta soeur est comme moi, elle vit seule depuis autant d’années que moi, avec des enfants loin. Et si tu étais seule, tu ferais comme nous, tu te démerderais !!! On s’y habitue très bien tu sais.
      Pour la plage je n’y suis pas allée depuis 15 jours, pas le courage de conduire jusque là bas et affronter le monde.

Laisser un commentaire