Je suis une célibataire électron libre à conquérir

Bon allez je vous le fais type annonce puisque je  ne rencontre quasiment jamais de célibataires (mais où se cachent-ils donc ?), et que le dernier rencontré, tout gentil d’apparence, m’a prise un peu pour une récréation le temps de trouver quelqu’une plus à son goût, jusqu’à finir par me rappeler mon ex mari par ses propos moralisateurs à mon égard (ciel danger, fuyons !).

Donc, je suis une célibataire, vivant seule, sans casserole d’ex, ni enfants à charge depuis bien longtemps, plus d’animaux non plus, libre comme l’air quoi !
Et qui n’a surtout pas envie de revenir à des contraintes familiales, genre esclave d’un bonhomme, de gosses, de pavillon à crédit, et  de diverses bestioles à s’occuper en plus.
J’ai passé l’âge et j’aspire à autre chose. D’ailleurs ça n’a jamais été mon truc, bien trop habituée à ma liberté de solitaire depuis des décennies, et bien trop habituée à gérer mes affaires toute seule pour le pire et le moins pire, même quand j’avais besoin d’aide.
Pas la peine de me ramener des histoires d’ex non plus, ça saoule ! Et oh mec je suis là, oublie ton(tes) ex un peu !

Bref j’ai tous les critères pour partager de bons moments en bonne compagnie l’esprit libre !
Mais attention, pour ceux qui sont en recherche perpétuelle de partenaires sexuelles, bons moments ne veut pas dire ‘Marie couche toi là’ !

Comme j’en ai assez de errer toujours toute seule, j’ai plutôt besoin d’un complice avec qui partager des sorties, des WE, des voyages, échanger, découvrir, se découvrir, et plus si affinités, tendresse et affections.
Le top serait de laisser venir les choses tranquillement…

Pour tout dire, je déteste les chasseurs trop pressés qui ne pensent qu’au sexe illico presto, et bonsoir Clara !
Je déteste les mecs qui profitent d’une soirée sympathique pour ensuite faire un méga baratin sur leur désir de garder leur liberté de célibataire volage pour continuer à courir la gueuse, et en plus sans se protéger…
Je déteste les mecs qui ont la manie de recadrer et d’inférioriser d’un air supérieur toute contradictrice, jusqu’à la traiter d’aigrie, uniquement pour lui rendre service évidemment, en toute amitié et bienveillance, mais limite harcèlement moral  ! Le chevalier blanc, vous connaissez ? Celui qui enfonce l’autre pour se valoriser, et bien c’est tout à fait ça !
C’est du vécu, et je n’en veux plus !
De tomber dans le piège de ce genre de bavard manipulateur n’a juste pour effet pour moi que de me sentir sale. Surtout de leur servir de bouche-trou le temps que la belle sirène que je ne suis pas se présente. Mon petit cœur n’est pas insensible. Et quand admiration il y avait depuis des lustres, la déception est d’autant plus grande ! Ah merde, c’est donc ce genre de cavaleurs là, j’aurais pas cru  ! comme quoi !

Bien sûr,  je suis bien consciente de ne pas avoir le physique formaté qui plait aux coureurs de jupons en pleine crise de l’âge. D’ailleurs les hommes préfèrent les grosses, même pas vrai ! Mais c’est pas une raison pour faire mumuse avec moi. Je ne suis pas un morceau de viande ! A vrai dire leur comportement est le dernier des racismes exercé légalement, et oui ! ça rend méfiante !

Donc, je ne suis pas une bavarde invétérée, dragueuse, collectionneuse de mecs. L’aventure d’un soir n’est pas mon truc. Passer d’un mec à l’autre uniquement pour le sexe n’est pas mon truc.  Et il est vrai que l’équivalent en mec me fait fuir. De la tendresse bordel ! Me suis toujours demandée d’ailleurs pourquoi ces types n’allaient pas voir des prostitués. Certes ça coûte cher mais un dîner aussi ! Ne serions-nous pas toutes des putes à leurs yeux finalement.

Ceci dit, je suis surtout en manque  d’affection, d’écoute, de complicité. Et ma foi si le charme agit, si le feeling se développe, il n’est pas dit que…  Je ne suis pas fermée, loin de là.
Il suffit d’un mélange d’allure générale, de façon de s’exprimer, de savoir-vivre, de savoir-être, de curiosité intellectuelle, d’humilité, et très important, d’odeur de peau, pour que déclic il y ait.  Par contre si bavardage égocentrique sans fin et beauf attitude il y a, c’est foutu.
Bref, dès lors qu’alchimie se forme, que je suis conquise et en confiance, oh joie ! Je suis une personne charmante, douce, généreuse, conciliante et même attachante. Parfaitement ! adorable avec les gens adorables avec moi.
Mais  j’aime bien quand même me réserver mes petits moments de solitude pour me ressourcer.

Quoi qu’il en soit, je ne désespère pas du tout, je suis sûre qu’un jour je plairai sincèrement à quelqu’un, il n’est jamais trop tard. Tous les hommes ne sont pas  égocentriques et en pleine crise du démon de midi après tout. Et il y en a même qui apprécient et respectent les femmes de mon âge avec des rondeurs.

Je suis donc une célibataire à conquérir, électron libre,  disponible, sans casserole d’ex, sans enfant à charge et pas prête d’en refaire, et surtout à mille lieux des idées saugrenues de vie en commun et de tout ce qui va avec dès les premières rencontres.

Un peu sur la défensive  au début certes vu le peu d’habitude que j’ai à être abordée, un peu introvertie aussi, mais sociable, et pas si difficile que ça à apprivoiser.

Parfois je me dis que j’aurais du être un mec, ça aurait été plus facile pour plein de choses… (quoi qu’eux n’ont aucune capacité à résister à la solitude.. )

2 réflexions au sujet de « Je suis une célibataire électron libre à conquérir »

  1. Je me demande si c’est plus facile d’être un homme qu’une femme…. Surtout quand on commence une relation, ne jamais parler de ses ex… ça tue. Bon dimanche. Bises.

Laisser un commentaire