Se ressourcer à la plage des culs nuls

Après avoir passé une soirée terrible qui m’a fait rentrer chez moi en larmes au point d’avoir un accident,  et d’appeler au secours, il fallait aujourd’hui que je me retrouve, non pas telle qu’on l’on croit que je suis, mais telle que je suis réellement !

Alors hop direction la plage des culs nuls, tout enlever et me jeter dans l’eau pour me laisser bercer par les caresses de la mer pour me vider le cerveau.

Et hop une claque sur les seins, un massage vivifiant sur les fesses, plouf submergée par l’eau, et une bonne tasse bien salée, elles m’ont bien eu les vagues….

Et puis la bonne surprise, un pote me rejoint pour partager ce bon moment avec moi.

Rien de tel pour remettre les idées en place et remonter la pente. Les gens toxiques éliminés,  le cul dans l’eau, je vais bien, tout va bien !

….. heu j’ai même l’impression que ma libido revient tout doucement mine de rien en douce après tant d’années….  Tout bénéfice finalement les bains de mer à oilpé ! Peut-être qu’un jour enfin sur un malentendu ça pourra marcher, et surtout autrement que sous ce schéma exécrable  » j’te prends, j’t’utilise, j’te jette », même si je ne fais plus partie des désirables depuis bien longtemps…

2 réflexions au sujet de « Se ressourcer à la plage des culs nuls »

  1. Quand tu sais que le plus gros organe sexuel chez les humains, c’est le cerveau, tu comprends qu’être désirable se joue essentiellement dans la tête…

Laisser un commentaire