Désactivation de mon profil facebook, et oui encore !

Et voilà, c’est la  deuxième fois que je désactive mon profil  facebook officiel.

Early adopter, c’était mon seul lien avec le monde extérieur, les news, les amis lointains… je m’y confiais souvent. Mon compte était privé, mes contacts connus, j’étais donc en confiance et surtout moins seule avec vous tous.

Et patatra, phase 1, une histoire familiale m’a fait le désactiver une première fois, à cause de propos très mal interprétés, répétés, déformés à une personne aimée qui ne consultait jamais ce réseau et qui ne pouvait donc pas prendre le recul suffisant pour se faire son propre opinion.

Ca a fait un gros patacaisse pas très joli, qui m’a fait beaucoup de mal. Heureusement j’ai pu arranger l’histoire  qui a touché  mon papa avant  son décès, ouf !

Quelques mois plus tard je réactive mon compte histoire de me redonner l’illusion d’être moins seule,  pour reprendre des nouvelles de quelques connaissances, tout en virant néanmoins quelques contacts par prudence.

Et patatra, phase 2, des gens qui n’ont surement pas de vie, m’ont rapporté via messenger des calomnies sur d’autres qui ne me regardaient pas,  mais vraiment pas, tout en espionnant bien entendu mes faits et gestes. Et oui, attention aux photos et aux tags postés par vos contacts, on a vite fait de vous inventer une vie qui n’existe pas,  et de vous juger sur  « vos fréquentations ».

Tout ça est un peu trop monté en mayonnaise ces derniers jours, non pas de mon fait, car j’ai clairement dit que je ne voulais pas lire de calomnies sur d’autres en mp.  Mais comme on m’a un peu trop saoulée avec cette histoire malsaine, et bien paf, j’ai désactivé une deuxième fois mon profil facebook pour avoir la paix.  Oui la paix, je veux  la paix !!!!

Et oui  je suis une grande fille qui s’est toujours débrouillée toute seule. Je n’ai pas besoin qu’on me dise de qui me méfier ou pas, qui fréquenter ou pas, et surtout j’ai horreur des médisants,  des délateurs, et je fuis les histoires de toutes sortes.

Qu’on me laisse donc bien vivre ma vie tranquille, et même si je suis dans la merde, laissez moi dans ma merde, je préfère m’en sortir toute seule, ou en crever, plutôt que de me sentir redevable de ceux qui aident les autres pour s’en vanter.

J’ai vexé des personnes et bien tant pis. Je préfère continuer à vivre ma vie de solitaire sereinement détachée des haineux, des énervés, des fâcheux,  des médisants, des manipulateurs et de toutes ondes négatives.

Finalement, je me rends compte qu’il ne me reste que mes fidèles blogopotes,  et quelques rares amis d’enfance. Luv on you ! Pour le reste tout n’est qu’instant T et rencontres éphémères.

J’ai intérêt à bien profiter des bons moments quand ils se présentent, d’ailleurs c’est bien pour ça que je les vis à 100%.

Merci d’ailleurs à ceux qui m’en ont apporté ces derniers temps….  Je les garde précieusement au fond de moi.

Et pour ces moments là, heureux et bien réels, il n’y a pas eu besoin de facebook !!!!

8 réflexions au sujet de « Désactivation de mon profil facebook, et oui encore ! »

  1. Une pensée pour toi Toffie… oui je te suis aussi ici 😉
    Vivant aussi en ce moments difficiles, je sais ce que peut représenter le soutien de ses proches…et malheureusement aussi l’absence de ce soutien.
    Une bise amicale et à bientôt j’espère.
    Un meme un peu banal que j’ai vu tourner plusieurs fois sur FB, mais qui me vient en tête en ce moment « La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque fois » et je suis sur que tu vas te relever encore une fois 😉

    1. Merci de ton soutien Fabrice, soutien que j’apprécie d’autant plus que je connais tes moments difficiles. Mes pensées vont vers toi.
      Comme tu dis la plus grande gloire est bien de se relever à chaque fois et encore une fois je me relèverai.
      Bises et à bientôt.

  2. D’un autre coté, désactiver FB c’est donner victoire à ton bourreau… les fâcheux ne mérite que mépris et de les virer de tes contact, mais certainement pas de t’enfoncer encore plus dans la solitude en te coupant de ta vie virtuelle…
    Des bises

    1. oui tu as raison, mais j’ai une sortie de secours que je gardais sous le coude depuis plusieurs années. Je l’alimente au fur et à mesure. Tout n’est pas perdu. Des bises

  3. Je suis triste de cet état de fait. C’est vrai que c’est tellement facile de détruire quelqu’un en disant du mal en face, par derrière ou en son absence (je l’ai vécu plusieurs fois dans ma vie). Bon courage.

  4. Moi, j’aime pas les haineux, les énervés, les fâcheux, les médisants, les manipulateurs et les ondes négatives.

Laisser un commentaire