Vieillir jusqu’à l’inexorable issue

Difficile de voir un parent que l’on aime vieillir.

Quand nous sommes jeunes nous croyons nos aînés indestructibles mais petit à petit la vieillesse les envahit jusqu’à l’inexorable issue.
Progressivement le déclin physique et parfois mental les rongent jusqu’au moment où devenus des vieillards trop usés ils ne peuvent plus rien faire par eux-mêmes.
C’est douloureux de voir un parent ainsi. L’impuissance face à sa souffrance et la détresse dans ses yeux sont insupportables.

Envahie par la tristesse et l’angoisse, j’ai beaucoup de mal à dormir en ce moment. J’essaie de garder intacte dans ma mémoire les images de son dynamisme passé.
Et je voudrais l’arrêter ce temps qui passe trop vite, avoir une baguette magique pour revivre ces rares bons moments, mais l’issue est inéluctable. Mes larmes n’y feront rien. Ainsi va la vie…

Luv you.

La pub qui me faisait rêver, la faute à Palmer !

J’aimais bien cette pub au début des années 80.

Bon elle a été interdite à la téloche par la suite parce que de la pub pour de l’alcool c’est mal,  ça n’empêche qu’elle me faisait rêver.

Oh bien sûr c’est pas la bière qui me faisait rêver, mais plutôt la musique et l’envie de me retrouver avec une bande de potes dans cette ambiance là, d’être heureuse, amoureuse, tout ça… La faute à Robert Palmer quoi !

Bref j’ai entendu ce  morceau hier à la radio et depuis il me tourne dans la tête… séquence nostalgie !

Quand je ne rentre pas dans les grilles des RH #chômage

J’ai plus de 20 ans d’expérience en informatique, j’ai même démarré ma carrière dans ce secteur d’activité en tant qu’analyste programmeur et j’ai suivi l’évolution des technologies. Ce n’est pas rien comme expérience il me semble, et ça ne s’envole pas comme ça.

Une boîte cherche un rédacteur technique informatique.  Ça tombe bien dans mon dernier poste j’étais rédactrice technique.

Et bien non ça ne va pas, je ne passe même pas d’entretien parce que je n’étais pas rédactrice technique dans le bon secteur d’activité ! sic !

Donc mon expérience en informatique je peux me la carrer où je pense !

Et que la rédaction technique soit basée sur des normes dont j’ai l’expérience et que je sache m’adapter on s’en fiche !

On ne va jamais s’en sortir du chômage à cette allure !

Quand je pense que pour mon dernier poste j’ai été embauchée alors que je ne connaissais rien au secteur d’activité ni à la rédaction technique, maintenant que je connais les 2, on ne veut pas de moi, un comble ! Pourtant ça me plairait bien de finir ma carrière dans le secteur où je l’ai commencée, la boucle serait bouclée…

Oui c’est ma râlerie du jour !!!