A propos de cette fichue préposition « sur » utilisée à toutes les sauces

Ce matin sur Face de bouc,  comme j’en avais marre de lire les statuts de mes contacts bourrés de cette fichue préposition « sur » utilisée  dans toutes les phrases et surtout à mauvais escient,  je me suis fendue d’un petit status de rappel vite fait sur le gaz, histoire de râler un peu. hinhin !

vous savez il existe d’autres prépositions en français que la préposition « sur » que vous utilisez à toutes les sauces.
Souvenez-vous, ces fameuses prépositions « à », « au », »dans », « en », « vers » et pas que, que nous avions apprises à l’école.
‪#‎jedisçajedisrien‬ ‪#‎apprendreàcauserlaFrance‬ ‪#‎grammaire‬ ‪#‎Bescherelle‬ ‪#‎àMontpellieretpassurMontpellier‬ ‪#‎okjesuisdéjàsortie‬ ‪#‎maisjenenpensepasmoins‬

Et le commentaire  de l’ami Resse m’a ravie.  Du coup je ne peux m’empêcher de lui piquer « pour alimenter le dossier »  (tu ne m’en veux pas dis ?) :

Nous perdons notre temps mais sache que je m’échine également ‘sur ce dossier »… Le mieux que j’aie entendu étant (et je jure que c’est vrai):

ouais c’est pascal, la, je t’appelle sur (depuis) mon portable, je suis sur (à) Orly, j’attends Marcel qui arrive sur (dans) l’avion de Toulouse, ensuite on part sur (vers) Paris, on y sera sur le coup des (autour de) huit heures.

Et ma main sur (dans) ta gueule, tu la veux???

Hinhin, ce qu’il a entendu est énorme .  Il le raconte régulièrement à ses stagiaires qui adorent, confit-il.

Mais que dire de cette régression quant à l’utilisation de notre langue ?  La langue est l’arbre qui cache la culture.  Notre culture en a quand même pris un sacré coup, non ?

Madame est folle, madame jardine en plein cagnard

Non mais là je suis atteinte grave !

Commencer à midi pile à arracher les plantes mortes, dépoter, rempoter les plus résistantes, bref jardiner sans chapeau sous les rayons du soleil qui tapent de toute leurs forces sur mon balcon, j’ai vraiment un grain c’est sur !

Températures du jour :

Température extérieure sur mon balcon : 52°C Oui oui vous ne rêvez pas !
Température extérieure sur mon balcon ensoleillé : 52°C
Non non vous ne rêvez pas !
Température intérieure : 30°C
Température intérieure : 30°C

Allo docteur c’est grave ? vite vite une bonne douche bien froide !

Il est si difficile de communiquer surtout avec sa famille

« Entre
Ce que je pense
Ce que je veux dire
Ce que je crois dire
Ce que je dis
Ce que vous avez envie d’entendre
Ce que vous croyez entendre
Ce que vous entendez
Ce que vous avez envie de comprendre
Ce que vous croyez comprendre
Ce que vous comprenez
Il y a dix possibilités qu’on ait des difficultés à communiquer.
Mais essayons quand même… »

Bernard Werber

Franchement oui, c’est pas de la tarte de communiquer avec les membres de sa famille….

Je renonce

On ne saurait faire boire un âne qui n’a pas soif

On ne peut définitivement pas aider quelqu’un de têtu à ne pas s’autodétruire s’il a décidé quoi qu’il arrive de n’en faire qu’à sa tête en dépit de sa santé et de sa réputation.

A mon niveau je ne peux plus rien faire, ni aider, ni accompagner, ni soutenir, rien !  Je renonce, d’autant que de trop m’investir je finis par me détruire moi-même !

Suis en déroute totale, un vrai désastre !

Oups cette fois c’est la marde ! j’ai raclé le cochon, les fonds de tiroirs, le porte monnaie, et voilà ce qu’il reste:

sousous

Même le compte est lessivé, plus assez pour payer le loyer, les impôts (ben oui j’en paie encore),  et ces putains de factures SFR.  Ouf le reste est passé c’est déjà ça, surtout la mutuelle santé…

Je parle même pas des frais de santé qu’il a fallu que j’avance et qui vont m’être remboursés grâce à cette fichue mutuelle que j’ai du reprendre  pour assurer mes arrières, surtout dans mon état. Saloperie qui me coute les deux bras.  Mais bon les frais ne font qu’entrer sortir, ou l’inverse…  C’est déjà ça.

Mais bon dieu c’est la marde, me voilà de nouveau dans la catégorie des pauvres !Plus de charges que de revenus comme la plupart des français.

J’en suis à me demander si je ne vais pas revendre ma voiture pour combler une partie du crédit…. Mais ici sans bagnole…. déjà en étant seule.  Pfffff…

Bref c’est la grosse marde ! comme disent les canadiens !

Tiens ça me fait penser à une connaissance à la retraite, chanceusement nantie elle, qui me demandait sur un ton  outrecuidant :

Mais comment peut-on se mettre dans des situations pareilles ?

Mais le chômage, chère madame, le chômage  ! ça peut tomber sur n’importe qui ! En plus la dessus il suffit de tomber malade et c’est la fin des haricots !

Bon allez j’avoue tout, il me reste encore 3 tickets restaurant à 8€, une vraie richesse ! c’est la teuf !

Quand je pense que certaines connaissances savoyardes que j’ai revu en de triste circonstances se sont imaginées, comme je m’étais expatriée dans le Sud depuis plusieurs années, que  je vivais à Nice pétée de tunes, villa tout confort et j’en passe. Ah mais mouaaaarf quoi !

Nan nan les gars, remettez les pieds sur terre, et rangez votre jalousie mal placée. J’ai pas gagné au loto. Je vis à Montpellier, du côté des pauvres,  entre le petit bard et la paillade dans un hlm, et croyez moi les années de  chômage, de resto du cœur et le frigidaire vide je connais.

2015-06-29 14.36.45

Çà calme hein !!!!

Je parle même  pas de ceux qui savent, qui ont honte de moi, et qui m’évitent soigneusement des fois que ça soit contagieux, et puis ça fait désordre un pauvre dans ce monde du paraitre.  Si si j’en connais !

Bande de nazes !