vous faites quoi ? z’êtes dans quoi ? heu…

Et voilà c’est reparti, me suis remise à réseauter en participant aux soirées business montpelliéraines que j’avais un peu laissé tomber ces dernières années puisqu’en poste ; l’occasion de retrouver avec plaisir des connaissances qui ont suivi mon cursus depuis 10 ans voir plus, et qui sont bien désolées  de mes mésaventures récentes, mais aussi l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes.

Et c’est là que ça coince, parce que comme de bien entendu la première question que ceux qui ne me connaissent pas me posent est, « Vous faites quoi ? » ou « Vous êtes dans quoi ? ».

Aie ! que répondre ? Je me retrouve quasi dans la même situation qu’en 2009 quand on me demandait « quel est votre métier ?  » . Ce qui me laissait coite faute de savoir quoi répondre à force de passer d’un job à l’autre.

Le « Vous faites quoi ? » d’une inconnue m’a donc désarçonnée. J’allais quand même pas lui répondre qu’à l’instant T je suis au chomdu et que je cherche du taff, ça fait vachement tache et bonne à rien dans une soirée pro ou il y avait une majorité d’entrepreneurs et de gens créatifs (des femmes surtout) qui vivent de leur art.

Et pour le « Vous êtes dans quoi ? », pffff ben…  vais pas leur dire non plus dans la rédaction technique,  ça catalogue tout de suite, alors que c’est un job que j’ai fait un certain temps parce que pas autre chose sous la main… pas le choix quoi ! Et puis vu la tournure des choses c’est même pas sur que je reste là dedans.

Bref, comment leur dire à tous ces gens là qui veulent absolument me mettre  dans une case que je suis surtout en recherche de moi-même et qu’on ne peut pas me cataloguer, que j’ai toujours  fait mon possible depuis des années, et que ma foi, bourrée d’expériences, je suis complètement adaptable et inclassable .

Certes j’en ai sous le capot, mais qui suis-je ?  dans quel état j’erre ? que dire ? que répondre ?  Grand vide sous le chignon quoi !