Oups, v’là que je vous cause de radicalisation et d’endoctrinement, je suis folle!

Au tout début de l’année 2000, lors d’une fête de fin de formation à Saint-Ouen, un collègue de confession musulmane nous avait confié son inquiétude à propos de l’influence de nouveaux imams sur les jeunes de nos banlieues, notamment dans le 93 (oui j’habitais encore le 93 à Saint Denis à l’époque). Ces imams arrivaient du Moyen-Orient, et mon collègue ne comprenait pas pourquoi la France les avait laissé entrer, d’autant que pour lui ils étaient des terroristes que le Moyen-Orient ne voulaient plus. Et ce qui l’inquiétait encore plus, étaient que ces imams avaient commencé un travail d’endoctrinement sur les plus désœuvrés de nos jeunes pour les amener vers un islam radical.

A l’époque nous l’avions écouté sans trop comprendre. hein ? radical ? endoctrinement ? de quoi tu nous parles là ? Meu non ! Certes nos banlieues n’allaient pas forts, mais nous étions en France tout de même, et les religions des uns et des autres, on s’en fichait. Insouciants, nous préférions d’ailleurs ce soir là faire la fête tous ensemble plutôt qu’écouter ses angoisses.

Cependant ses propos sont restés dans ma tête. Et pendant toutes ces dernières années, rien qu’en voyant l’évolution du paysage islamique français, parce qu’il faut vraiment être aveugle pour ne pas s’en rendre compte, j’ai souvent pensé à lui. Il avait bien raison de s’inquiéter!
Sans que personne ne réagisse, des imams radicaux de la confrérie des Frères musulmans s’étaient bel et bien installés progressivement dans notre pays dans le but unique d’y implanter leur idéologie par tous les moyens, la «loi de Dieu» et l’état islamique. Petit à petit, doucement mais surement, à coup d’actions stratégiques sur le plan social et politique ; à coup de bourrage de crâne des plus démunis et des rejetés il faut bien l’avouer par la société française, le radicalisme s’est installé, la haine de l’autre par la même occasion, celle des non-croyants, des chrétiens mais surtout celle des juifs forcément complices des « porcs » sionistes israéliens. Dans la foulée, beaucoup de jeunes des banlieues sont devenus jihadistes. Endoctrinés, ils sont prêts à sauter sur toutes les occasions pour provoquer des émeutes, brandir le drapeau djihadiste lors des manif, ou pire encore, partir combattre avec ces terroristes islamistes et mourir pour une idéologies qui n’était pas la leur au départ. Et tout le monde de se voiler la face, c’est le cas de le dire…

Bref, comme le craignait mon collègue, face à la défaillance de tous nos gouvernements depuis des décennies la radicalisation a tranquillement fait son chemin. Et comme si cela ne suffisait pas, notre pays fricote allègrement avec le Qatar, financier des Frères musulmans et du jihad, qui lui poursuit sa mainmise sur nous via le sport et le commerce de luxe…

La question que je me pose quand-même est jusqu’où cette radicalisation islamique va-t-elle aller ? Jusqu’au grand pétage de plomb des populations qui en auront marre de perdre tous leurs repères occidentaux et d’entendre des discours haineux ? jusqu’aux attentats ? ou quoi ? Parce qu’il y a bien un jour où quelque chose va clasher ! non ? ou va-ton continuer à se laisser bouffer jusqu’au califat tant espéré par ces radicaux ?

Mais qu’est-ce que je vous raconte là moi ? je suis folle, je vais me faire lyncher à aborder un tel sujet aussi tabou !
Qu’est-ce que vous voulez ce climat ambiant avec cette majorité de français qui soutient aveuglément une certaine branche du jihad me met vraiment mal à l’aise et m’attriste, fallait que ça sorte. C’est fait !

Ah oui j’oubliais, un peu d’histoire avec un documentaire que je vous invite à prendre le temps de visionner jusqu’au bout, il est très instructif :

Pas vraiment rassurant n’est-ce pas ?