Et hop ! Mon DDay avec Martine

Aujourd’hui c’est mon DDay. Pas grand chose de prévu ce WE pour fêter cette occasion, pour ne pas dire rien du tout. Heu si, disons le carrément, rien de prévu du tout.

Heureusement le virtuel est toujours là avec ses messages d’attention sur face de bouc et twitter pour combler l’absence de compagnie dans ma vie réel.

Et comme me le rappelle si bien mon blogopote JM Ucciani en fouillant ses archives, Martine aussi est toujours là pour fêter mon anniv avec moi.  Hinhin  !

On a plus qu’à imaginer que la fête se passe ce soir chez JM Ucciani et là on retrouvera encore notre Martine à l’œuvre demain matin.

Brave petite Martine, toujours là quand il faut…

 

« Faire du bruit contre le cancer » on vous avait dit !

Le cancer tu te dis ça va drainer du monde. Il y a tellement de gens qui en meurent, et même bien avant de connaître les joies de la retraite, que bon quand une association crée un évènement à Montpellier et à Fès au Maroc pour faire du bruit contre le cancer, tu te dis ça ne peut pas passer inaperçu.

Alors quand tu vois qu’il y a une soirée de Gala, tu te dis ben vais donner mes sous là tiens ! Au moins ça sera utile puisque les bénéfices sont reversés à l’association organisatrice, Etincelle LR, pour ses actions d’accompagnement. En tous les cas c’est  certainement moins con que de spammer les réseaux sociaux avec des chaînes inutiles qui n’apportent rien à la lutte contre le cancer, si vous voyez ce que je veux dire.

Donc avec le peuple qu’il y a dans le coin, soit une agglomération de 387 000 habitants et des soupières, allez restons humble, soit une population de 257 000 habitants et des soupières à Montpellier, tu te dis hou là là va y avoir du monde à ce Gala, genre le gratin du coin et tout et tout.

Et d’aller au Gala quand même, parce que même pas peur !

Et bien figurez-vous qu’il n’y avait à cette soirée même pas 100 personnes. Et oui on n’atteignait pas les 100. Me suis amusée à compter tellement ça faisait vide cette salle. ça se résumait aux suiveurs de l’asso et moi et moi et moi ! J’m’étais égarée là quoi !

Le cancer merde ! A croire que les gens s’en foutent total. Bon ok il y avait un sacré déluge sur la ville, m’enfin quand-même ! Je veux juste rappeler en passant qu’on en crève vachement beaucoup du cancer, notamment les femmes du cancer du sein.  Et si vous êtes un chouilla observateur vous vous rendrez compte que l’histoire du « on vit plus longtemps » est une grosse connerie, genre manipulation des masses. Regardez simplement autour de vous, vos proches, vos amis, vos connaissances, et même vos contacts Facebook pour les accros. Rien que pour dire, j’ai de plus en plus de potes qui sont encore là sur le Net mais… bref partis emmenés par le crabe.

Non sans déconner, ne me dites pas que les gens préfèrent se donner bonne conscience en spammant les réseaux sociaux plutôt que participer à des évènements qui profitent réellement aux asso accompagnantes des malades face au cancer. Des milliers de femmes pour donner la couleur de leur soutif sur facebook, ce qui ne sert à rien de chez rien et qui n’est cautionné par aucun organisme, la chaîne quoi, contre quasi personne à un évènement dans la vraie vie. ça me scie !

C’était quoi déjà le slogan de l’évènement ? Ah oui « Faire du bruit contre le cancer et repenser la relation aux autres et changer le regard de la société sur le cancer« .

Et ben on n’est pas arrivé ! Pour le moment question bruit c’est à peine un chuchotement !

Avant j’étais une femme, mais ça c’était avant

Des cocottes à donner pour cause de plaques à induction, je raconte ça à un collègue à la pause café et il me demande :

  • Mais qu’est-ce que tu faisais avec des grands plats comme ça ?
  • Ben la cuisine autrefois, quand mes enfants étaient avec moi.
  • Ah bon ? toi tu faisais la cuisine !?
  • Ben oui pot au feu, plats mijotés tout ça quoi, il y a longtemps…
  • Ah bon ? avant t’étais une femme ?

Oui mais ça c’était avant.

Aujourd’hui je suis un électron libre asexué qui ne répond plus aux idées que se font encore beaucoup d’hommes (de femmes aussi d’ailleurs)  sur les femmes !