Samedi c’est plage !

Et oui, comme dit Bonjourparisien.fr sur son billet du jour,  tous les samedis matin c’est plage pour moi.

Je rejoins un petit groupe de fêlés, amateurs de baignades et de pique-niques par tous les temps, surtout quand il n’y a pas affluence.

Mais notre longue saison plage est bientôt terminée. Nous allons céder la place aux estivants dès la fin de ce mois, et chacun va partir naviguer vers d’autres activités jusqu’à l’automne. Les premières chaleurs attirent le monde et les bains de foule ce n’est pas notre truc.

J’ai donc fait aujourd’hui ma dernière marche du samedi matin, puisque le WE prochain je pars me dépayser sur les plages espagnoles.

Le temps était plutôt moyen, beaucoup de vent, une mer agitée au point d’envahir les paillotes, mais oh combien géniale pour jouer dans les vagues, d’autant que la température de l’eau remonte doucement. La semaine dernière elle était à 21°. Ces jours-ci elle a du redescendre un peu, mais elle est loin maintenant des températures hivernales qui tournaient autour des 9-12°.

Le temps était également propice aux photos. J’ai donc pris quelques clichés.

Voilage au vent

 

tranquille !

Bientôt j’attaquerai les baignades nocturnes. Puis l’été va passer comme une lettre à la poste. Et à la rentrée  je vais reprendre mon rythme en espérant retrouver sur mon chemin les doux dingues du samedi matin…

Un Chic ! des clics ! en rouge

Cette fois le thème du Chic ! des clics ! du mois de mai  c’est la couleur rouge ! Facile j’en ai plein sur ce thème là. 🙂

J’en ai sur FlickR, quelques unes sur facebook, et par ci par là sur mon disque dur.

Mais j’hésite entre deux photos totalement différentes :

Celle-ci, prise avec Cerise, une ravissante modèle, lors d’une rencontre photographique à Montpellier. J’adoooore :

Cerise et son tutu rouge

et celle-ci prise lors d’une manif à Montpellier :

L'immeuble rouge

Mais je crois bien que je vais envoyer l’immeuble pour rester dans les règles du jeu qui sont de ne pas retoucher les photos. Quoi que…  Cerise, l’immeuble, l’immeuble, Cerise… am stram gram…

Chic ! des clics ! : Petit jeu concours mensuel pour blogopotes organisé par Jath et Gilsoub.

Enfin !

En 2007 j’ai été envahie par une profonde tristesse après le résultat des élections. Connaissant le sieur Sarkozy pour qui le principe de réussite ne passe que par la destruction des autres, et dont le seul intérêt est la promotion de sa petite personne, je voyais mal le quinquennat à venir.

Et j’ai effectivement très mal vécu ces 5 dernières années, d’autant que j’ai largement baigné dans le chômage.
Les français n’ont jamais été autant montés les uns contre les autres, et les chômeurs, montrés du doigt en permanence, en ont particulièrement souffert. Ça a été insupportable… Bref on ne va pas revenir là-dessus, le mal est fait, et les préjugés bien installés.
Il va falloir des années maintenant pour reconstruire une unité, et casser les certitudes.

J’ose espérer qu’aujourd’hui c’est enfin possible ! Que nous allons enfin nous serrer les coudes, tous, pour affronter cette crise dans laquelle nous allons de toute façon plonger.
J’ose espérer qu’enfin plus personne n’attisera la haine d’une partie de la population contre l’autre.
J’ose espérer qu’enfin nous pourrons discuter lorsque nous ne serons pas d’accord avec les décisions du gouvernement.
J’ose espérer qu’enfin le peuple sera écouté, consulté.
J’ose espérer qu’enfin les intérêts de l’État passeront avant les intérêts privés.
J’ose espérer qu’enfin l’étiquette républicaine sera respectée !

Finis les discours agités et crispants, les haines entretenues, les médisances colportées, les dérives dictatoriales, les ministres ras la moquette plus bêtes que leurs pieds, les manques de savoir vivre et d’éducation, les insultes, les manipulations de masse, les mensonges, la bassesse, la vulgarité, le paraître, le pouvoir du fric, l’injustice, le favoritisme, et autres petits complots…

Passons à autre chose. Reprenons de la hauteur. Revenons à l’apaisement, et surtout revenons à une politique au service du peuple. Enfin !

Et pour ça, oui, j’ai voté François Hollande !