CDI !

Je me sens un peu comme un sportif après une longue épreuve en solitaire très difficile… un marathon, un triathlon, les jeux olympiques carrément avec tout le stress que ça génère ! J’ai gagné la médaille d’or, le fameux CDI ! Euphorique, le cerveau illuminé je suis dans un état second.

J’y crois, sans y croire, mais  en y croyant quand même puisque la paperasserie qui va avec a commencé. Tu dois fournir ci, et ça ; t’as le droit à ci, et à ça ; tu dois lire ci,  remplir ça ;  signer là ;  suivre une tripotée de trainings internes…

Non sérieux ce n’est pas un rêve, c’est bien une réalité. Après 10 ans d’une galère innommable, j’ai vraiment décroché ce fameux CDI tant espéré ! à 55 ans en plus, et toc !

Là je fais la nique à toutes les entreprises qui m’ont trouvée trop vieille, ou avec trop de ci et pas assez de ça… tra la lère  et dans la foulée nique la crise, et bisque bisque rage  !

Je fais la nique à tous les fokon-yaka, les « cherche autre chose » qui ne savent ni ce que tu cherches ni les démarches engagées, les « n’insistes plus tu dois partir ailleurs », partiiiir partiiiir… et avec quoi ? et où donc ? sur la lune peut-être, ou sur mars…  non mais des fois ! Et puis faites gaffe de ne pas trébucher à votre tour sur la marche tiens ! Vous risqueriez de tomber encore plus bas que moi…

Je fais la nique aussi à tous ceux qui ont trouvé mes propos factuels trop négatifs, qui m’ont mise à l’écart, et même rejetée comme une merde pour certains. Là carrément je vous emmerde ! Et oui je suis grossière, parce que bon, faut pas déconner non plus ! Quand on vit de chômage, de discrimination, de solitude, de pauvreté, et de précarité, on ne parle pas des choses de la vie avec des roses et des p’tits coeurs plein la bouche, ne vous en déplaise ! On les raconte telles qu’elles sont. Noir c’est noir, c’est pas négatif, et blanc c’est blanc, et pas positif non plus, ah mais !

En passant, je ne remercie pas tous les formateurs, coachs, et autres donneurs de leçons qui ont voulu me transformer en quelqu’un d’autre sur mon CV, et pas que, sans regarder qui j’étais vraiment, parce que c’est la mode et plus vendeur selon eux. A cause d’eux, déjà assommée par la culpabilité,  je me suis un peu perdue de vue un certain temps, au point où je ne savais même plus comment me présenter devant un employeur tellement je ne me reconnaissais pas.

Par contre je remercie ce blog et tous mes blogopotes qui sont restés bien présents malgré la distance quels que soient mes hauts et surtout mes bas, Luv on you !

Je remercie ma conseillère Pôle emploi, et oui, qui a toujours cru en moi et en mes méthodes, même quand je n’y croyais plus. « Votre façon de faire est la bonne, continuez comme ça, n’écoutez personne d’autre que vous, vous allez trouver ! »  m’a-t-elle dit la dernière fois que nous nous sommes vues…

Je remercie mes trèèèès rares amis qui ne m’ont jamais lâchée,  que le bonheur soit avec vous ! Darling surtout, ça c’est pour toi. 😉

Pour finir,  je remercie vivement mon « sale caractère » et mes coups de gueule grâce auxquels je n’ai pas coulé à pic ! Je me remercie d’avoir été capable d’envoyer bouler quand il le fallait et surtout pour me préserver tout ce qui chargeait un peu trop mes frêles épaules . Je remercie mon authenticité, ma persévérance et ma pugnacité grâce à qui, nom de dieu j’ai décroché ce job et au final ce CDI. Parce que merde quand j’y suis, moi je bosse pour de vrai et je ne lâche rien !

Début de contrat : 01/01/2012 ! le début d’une nouvelle vie…

Et plouf, un bain de Noël pour les restos du coeur !

le bain de Noël pour les restos du coeur, vous savez quoi  cette année ? et bien je me suis éclatée ! J’étais avec un super groupe de doux dingues, comme moi quoi. On est même resté un moment dans l’eau à faire les cons, la ronde, chanter, toussa, toussa… J’ai adoré ! en tous les cas l’entrainement du samedi matin a fait son effet, je n’ai eu aucun mal à rentrer dans l’eau, bien qu’elle mijote autour des 12°.

Et oui, mon défi cette année, c’est d’aller tous les samedis matin, sauf cas exceptionnel, faire une marche rapide à la playa  que j’enchaine par un plouf dans la mer, et ce, quel que soit le temps et la saison. Quand je vous le dis que je suis un peu dingo comme fille… mais bon je ne suis pas la seule non plus…hinhin

Donc ce bain ce matin à la plage des roquilles à Carnon a été super sympa et vivifiant.  Le temps était de la partie, pas de vent en plus… ensuite un bon vin chaud, un casse-croute et pour finir une ventrée de fruits au chocolat fondu, pour le plus grand plaisir de mon bide, et surtout au profit des restos !

Le genre de sorties que j’apprécie vraiment et qui me met d’une excellente humeur !

Note :

Le 18e bain de Noël était organisé par l’association Apervie et la ville de Pérols sur la plage des Roquilles à Carnon dans l’Hérault.

 

Chic ! Des clics ! la retraite ça m’inspire

3 mois que je loupe le Chic ! Des clics ! de Jath et Gilsoub, sans parler de la trêve de l’été, ça fait un bail que je n’ai pas participé. Heureusement cette fois, Jath m’a envoyé un petit rappel (merci 😉 ).

Ça tombe bien le thème du mois, Retraite, m’inspire.

Et oui, j’ai reçu cette semaine mon dossier, et oh surprise, ce n’est pas à 62 ans ni à 65 ans que je pourrai prendre ma retraite avec un taux plein, mais bien à 67 ans ! youp là boum ! 47 ans de vie active donc pour une estimation de 1000 € brut et des brouettes par mois… si je bosse jusque là…

Voilà donc la photo que m’inspire le mot retraite ! je l’avais prise lors de l’une des nombreuses manifs sur le sujet auxquelles j’ai participé…

Retraite

Bon alors, arrêtez donc de croire que les quinquas sont à l’âge de la retraite, arrêtez-donc de nous traiter comme des vieux finis pour le boulot, on en a encore pour une bonne décennie à bosser !

Ceci dit, je ne pense pas qu’une fois à la retraite, si on arrive jusque là, on puisse profiter de grand chose…