Un été réseautage social

L’été n’a pas été des plus joyeux c’est le moins qu’on puisse dire. Des jours et des jours sans sortir sans voir ni entendre personne. bref les joies du chômage, plus on y est, plus on s’enfonce, et plus, et moins, et plus, et moins… le cercle vicieux quoi !

M’enfin suis peut-être restée enfermée, mais pas inactive… du moins sur les réseaux sociaux, à défaut de voir du monde en vrai.

J’ai donc suivi le mouve des early adopters pour m’installer sur Google+ en  juillet. Je dis bien m’installer, car le truc me plait vraiment. J’y ai retrouvé des blogopotes un peu perdu de vue, et découvert plein de gens intéressants.  Les posts sont plus riches et les échanges plus faciles que sur Facebook qui me paraît bien vieillot maintenant. Quant au système de cercles pour gérer les  partages, il m’a conquise !

Je me suis même inscrite au programme Platform Preview  pour suivre l’évolution des dernières mises à jour de Google+.

Dans la foulée, je me suis faite inviter sur Google music  et sur Pool Party , tous deux encore en Béta. Je n’ai pas encore accroché à Pool Party, énième application de partage de photos, par contre j’ai trouvé Google Music assez sympa pour stocker mes librairies perso et les écouter de n’importe où.

Quant à mon compte Twitter, malencontreusement pollué par un ver, je l’ai supprimé sur un coup de grogne. Il ne m’a pas manqué plus que ça. Il faut dire que j’ai un autre compte sous un pseudo bidon à destination de 2-3 potes pour pouvoir me défouler et dire ce que je veux quand je veux.  Et comme Twitter ne reste quand même qu’un truc séquentiel où les échanges sont plus que limités… Bref !

Ceci dit Twitter doit m’aimer 😉  car 1 mois après la suppression de mon compte censée être définitive,  j’ai reçu le message suivant qui m’a laissée sur le cul !

Heureux de vous retrouver, Sophie Ménart.
Votre compte Twitter a  été réactivé. Vous pouvez maintenant vous identifier avec votre mot de passe.
L’Equipe Twitter

Et voilà ! ce fichu compte où je suis obligée de sérieux question « e-reputation » est de nouveau actif à l’insu de mon plein gré.  😉

Entre temps ça ne m’a pas empêchée de suivre de loin la naissance du 1er Twinôme (concaténation de Twitter et de Trinôme) de l’histoire de Twitter. Décidément plus rien ne se fait dans la vraie vie. Et certains n’en peuvent vraiment plus… du coup j’ai moi-même créé un Twinôme avec mon autremoi et mon chat, pour communiquer et nous soutenir. Une grande solidarité est née, et ça m’a beaucoup aidée, surtout cet été… hrrrmm hrrmm 😉

What else ? ouais alors Facebook j’y suis donc de moins en moins, puisque G+ il y a. Twitter je cible autrement. D’ailleurs à ce propos je ne comprend pas les gens qui veulent absolument balancer le même contenu sur tous les réseaux sociaux, les cibles n’étant pas les mêmes ! Enfin bref c’est leur problème…

A part ça ? et bien  j’ai continué à surfer, veiller, lire…  à alimenter mes dossiers scoop.it, et mes perles Pearltress. Bref je n’ai pas chômé question veille !

A propos de chômer, j’ai également occupé mon temps à répondre à quelques annonces. Mais bon, ça c’est la routine…

PS

J’ai failli oublier Klout qui a pris un peu d’importance cet été auprès de ceux qui aiment bien  se mesurer l’influence… genre c’est moi qui ai la plus grosse ! Curieuse comme je suis, j’ai bien sûr joué un peu avec, et j’ai été rassurée de voir que la mienne est toujours aussi petite… 🙂

Un été pas des plus jouasses

Pas beaucoup mis le nez dehors cet été, pourtant j’ai espéré l’été toute l’année comme une énorme lumière au bout du tunnel, avec l’espoir de revoir tous ceux que je ne vois pas le reste du temps, parce que trop loin, ou trop occupés. Et parce que les vacances c’est souvent l’occasion de se retrouver…

En vérité ça ne s’est pas du tout passé comme ça. L’été s’est déroulé comme toutes les saisons. J’ai vu très peu de monde, et je suis très peu sortie de chez moi. Entre la culpabilité du chômage qui bloque et le cerveau et les finances, et les espoirs déçus, ça a été un grand vide…

Ah bien sûr, certains sont passés dans le coin. Mais tellement peu de temps, qu’on a à peine eu l’occasion de se voir. Et j’ai ressenti leur départ comme un déchirement…

Il y en a d’autres aussi qui sont venus tout prêt. Parmi eux, il y a ceux qui n’ont surtout rien dit pour ne pas avoir à me voir. Et oui, il y en a ! Ce sont ceux qui, plutôt que de s’adresser directement à moi pour savoir ce que j’ai dans la tête, préfère  s’imaginer que, penser que, et surtout se tromper en pensant mal, me laissant seule avec ma peine… Et les autres, qui n’ont pas pensé que j’aurais été ravie de les voir, et n’ont rien dit non plus, dommage !

Et pour finir, il y a ceux qui ne sont pas venus du tout, parce que devenus aussi fauchés que moi ne peuvent plus prendre de vacances par ici, comme moi vers chez eux…

Moralité j’ai tellement espéré  toute l’année voir enfin tout ce petit monde cet été, pour échanger, partager de bons moments, me détendre, me sentir entourée et oublier… que là,  j’ai un gros poids de tristesse qui me pèse sur l’estomac. Et oui ! la fin de la période estivale est arrivée, avec la reprise du train-train pour beaucoup.

Bref l’été n’a pas été des plus jouasses…  L’automne va être dur !

Les blogueuses beauté ont leur clone !

« Salut les fiiiilles ! »

L’autre jour j’ai découvert grâce à Folie sur twitter une vidéo qui m’a laissée sur le cul !
et pas qu’une en plus ! (des bezouces en passant à Folie si elle passe par là).

Allez je vous laisse juge.

La gamine a même une chaîne à elle toute seule sur Youtube .

Non sérieux, ça ne vous choque pas ? Franchement c’est une merdeuse ! elle est toute petite ! genre 12 ans !

Elle se fait un délire à mimer en tous points les blogueuses modes/beauté adultes, genre mon blog de fille, ou le blog de Betty, ou je ne sais qui encore. C’est un copié/collé parfait de toute la superficialité de la chose. Les soldes, le maquillage, la beauté, elle ne vit que de ça, avec les gestes, les attitudes, les paroles qui vont bien, un mini clone en vidéo !

Je ne sais pas vous, mais moi ça me choque quand même. Surtout que je me demande ce qu’ont les parents dans la tête pour autoriser leur petite fille a étaler sa vie en vidéo comme ça sur le Web ! Et en plus c’est quoi cette éducation, ça va faire quoi ça plus tard. Elle se comporte comme une adulte superficielle toutes minauderies comprises, sans avoir les valeurs de ce que sont le travail et l’argent. Et apparemment ce ne sont pas les jeux éducatifs qui encombrent sa vie.

Je ne suis pas coincée m’enfin quand même. On est en plein là dans le schéma de la petite fille bien formatée gonzesse sans cerveau qui ne doit penser qu’à son paraître pour plaire… aux hommes. L’exemple même d’une éducation sexiste ! ben oui !

Je n’ose même pas imaginer son comportement à l’école. Minaudeuse, la position bras cassé avec le poignet surélevé qui pendouille bien souple…  Après on s’étonne des réactions extrémistes des jeunes garçons face à ce genre d’attitude.

Bon ok Je reconnais que là c’est rien, c’est soft à côté de l’hypersexualisation (j’ai un dossier là-dessus d’ailleurs que je constitue depuis mai sur scoop.it). Mais bon il y a des limites non ?

Décidément l’éducation des filles, ça ne s’arrange vraiment pas !

Un jour de canicule comme un autre

Le chat a passé sa journée  vautré dans un état comateux sur le bureau limite faut le pincer pour savoir s’il respire encore.

L’aspirateur est consciencieusement resté rangé à sa place, et tant pis pour les poils de la bête qui volent.

La vaisselle du jour déborde encore dans  l’évier, mais qui le verra ?

Le sac de plage n’est pas allé plus loin que la table, et la serviette pendouille encore sur le séchoir.

Les plantes  montrent leur triste agonie de fin d’été sur le balcon.

Le store à moitié baissé donne à peine l’illusion d’un semblant de fraicheur. Il fait un petit 33° dans l’appart. L’air ne circule pas. L’atmosphère est pesante. Toute vie tourne au ralenti à l’extérieur…

Et moi, un coca light bien frais dans le verre le plus grand de la maison à portée de main et une bouteille d’eau pas loin non plus,  vautrée à demi nue sur le canap,  dégoulinante au moindre geste, frôlant la syncope, je surfe négligemment sur le vouaibe évitant le plus possible de ranimer mon cerveau ramolli…

pffff calor ! la grosse excuse pour faire ma totale feignasse !

Négative moi ? tu veux une baffe ?

Non je ne suis pas négative comme gonzesse !

Je suis factuelle, authentique, et je raconte les choses telles qu’elles sont, sans adjectifs. Quand un truc est noir, il est noir, et pas blanc foncé. ça n’existe pas ça.

Y en a marre du positive thinking qui vous enrobe tout de petits cœurs et de petits zoziaux qui chantent dans le meilleur des mondes. Tout ça pour vous détourner des réalités et vous la mettre encore plus profond !

Bref le prochain qui me dit que je suis négative, je lui mets un pain ! ah mais !

Mes premières fois dans l’informatique, les TIC, etc

J’ai découvert une chaîne version geek bien sympa chez Encre de Lune. Il s’agit de répondre à un petit questionnaire sur nos premières fois dans ce merveilleux monde des TIC. Il a été lancé par Mange ta main en janvier. ça date un peu mais on peut toujours jouer.

Pas si évident que ça de me rappeler certaines premières fois car elles sont bien loin. Mais j’ai quand même fait l’effort, et que de souvenirs ! Voilà donc ce petit questionnaire complété de mes tranches de vie.

1/ Ta première requête Google, tu t’en rappelles ? (ou n’importe quel autre moteur)

Bon alors déjà, ce n’était pas encore Google. Et je ne me souviens pas de la toute première requête, mais par contre je me souviens avoir fait des recherches pour mon frère pendant la guerre en Yougoslavie, notamment pour essayer de savoir ce qu’étaient devenus les enfants de Mostar (Bosnie-Herzégovine) après les très gros affrontements de l’époque… En effet plus personne n’avait de nouvelles, et comme plusieurs familles parrainaient des enfants, beaucoup étaient très inquiets. C’était fin 93 ! le navigateur devait être NCSA Mosaic.

Avant ça, j’ai aussi fait des recherches sur des traductions de langage mésopotamien (signes cunéiformes). J’arrivais carrément dans les bases de données universitaires…

2/ Ta première adresse e-mail, honteuse ?

J’ai eu de multiples adresses e-mail avec mon nom, mon surnom etc… mais jamais de honteuse.

Ma toute première adresse a bien sûr été celle de mon boulot utilisée en Intranet avec les Etats-Unis. Ensuite j’ai créé des adresses externes sur hotmail en 96/97, msn hotmail en 98, et j’ai également ouvert un compte chez club-internet qui tournait depuis 95 à peu près.

3/ Ton premier blog/site web : avec quoi tu l’as fait, de quoi il parlait ?

Alors là je m’en souviens comme si c’était hier, et c’est moa qui l’ai fait ! Il s’agit du site vitrine de l’entreprise où je travaillais à cette époque.  J’ai réalisé la version française du site américain. On avait Frontpage, mais je tapais déjà dans le code pour faire propre et commenté. Il était en HTML avec un peu de Javascript, dont c’était le début. C’était en 96/97.

Ensuite en 99 comme j’avais un espace chez Club Internet, je me suis créé plusieurs sites perso, sur la savoie, sur les chats, un site CV également…

Et en 2005 , j’ai changé d’hébergeur, j’ai téléchargé Dotclear, lu la doc, et en avant, je me suis monté mon premier blog. Quelques années plus tard, je l’ai migré sous WordPress, histoire d’avoir l’expérience des 2 CMS.

ah oui j’ai failli oublier ! Ma première page web je l’ai conçue en 1995. C’était un glossaire technique alphabétique en html, chiadé le truc.

4/ La première communauté que tu as fréquenté…. ?

Je ne me souviens plus très bien. Peut-être une communauté de sites savoyards sur je ne sais plus quel site. Le principe était de regrouper des thématiques en anneaux. Il y avait donc l’anneau des sites savoyards. C’était en 99.

5/ Le truc le plus honteux que tu as pu faire ou penser en informatique quand t’y connaissais rien ?

Avant de plonger dans les conf réseaux (Internet), et ensuite dans le Web, je travaillais dans l’informatique, pour de vrai.  ça date du début des années 80. Et avant, dans les années 70, on ne parlait même pas informatique. Alors non pas de trucs honteux.

6/ Le premier truc sur lequel tu as trollé dans ta vie ?

aucune idée, je sèche.

7/ Le premier vrai truc sur lequel tu as geeké, c’était quoi ? Web, logiciel, jeux-vidéo ?

C’était en 84. J’étais analyste programmeur, et j’ai développé un didacticiel de conjugaison pour le salon Educatec en BAL (Business Application Language) sous Prologue (l’un des premiers systèmes d’exploitation multi-utilisateurs).

Un truc du genre tu complètes la phrase par le verbe. Si c’est bon, t’as un bonhomme content, si c’est pas bon t’as un bonhomme pas content.  Je ne me souviens plus très bien. Mais c’est moa qui l’ai fait ! 😉 et en plus Le ministre de l’éducation nationale de l’époque, Chevènement pour ne pas le nommer, est venu voir le logiciel sur le stand… trop fière la gonzesse.

A part ça je développais d’autres trucs, mais c’était confidentiel défense… ben oui !

8/ Le premier gros plantage de ton Windows, tu t’en rappelles ? Douloureux ?

Heu non, pas vraiment. Mais si plantage il y avait c’était avec Windows 3.0  début des années 90 du temps où je pluggais des cartes d’émulations 5250/3270 dans les PC. Il fallait à chaque fois réserver dans le système des plages d’adresses mémoire pour les cartes afin qu’elles cohabitent avec le reste. Et si c’était pas fait, tout plantait.

9/ Un choix ou une activité geek que tu regrettes d’avoir fait/commencé ?

Oh non, aucun regret. J’aimais trop ça. Et en plus je travaillais avec plein de mecs. On échangeait nos connaissances. pfff que de bons souvenirs, trop bien !

10/ Ton meilleur souvenir devant un ordi… et bien sûr le pire !

Le pire des trucs qui m’est arrivé, c’est justement en 84, lors de mon développement pour Educatec. Un crétin a fait tombé de l’eau sur mon PC et pchiiiit catastrophe, le truc a mouru !

J’ai du rattraper de nuit des heures de boulot… et je vous raconte pas le stress pour que tout soit fini à temps !

Sinon pour le reste tout se passe bien. je n’ai jamais eu de problèmes avec mes PC. Nickel !

 

Voilà donc ce qu’était ma vie de « geek » ! 😉 🙂

Si quelqu’un veut également se lancer dans ce questionnaire, n’oubliez pas de faire un lien vers son initiateur : Mange ta main.

Râlerie vite fait sur le gaz !

Il serait temps que les gens, et surtout les entreprises, arrêtent de croire que le Web c’est un truc de jeunes, et qu’il ne faut embaucher que des djeuns.

Je rappelle que le Web est né en 89, et que des seniors d’aujourd’hui, trentenaires à l’époque, ont suivi le mouv’ dès le départ.

Ils sont donc parfaitement compétents en la matière !

Et en plus, ce qui est indispensable quand on travaille dans le Web, ils ont une grande expérience du fonctionnement des entreprises.

Qu’on se le dise !

 

Remarques :

J’ai bien dit le Web « est né » et pas « diffusé au public« , ça c’était en août 91.

Et pour ceux qui confondent encore Internet et Web : Internet par ci, Internet par là, mais c’est quoi exactement ?