Quand je curationne avec scoop.it !

Oui je sais c’est moche comme verbe « curationner », et comme dit mon blogopote Gilsoub, quand je l’utilise, je lui fais penser à une fosse septique à nettoyer !  hinhinhin…. Mais comment résumer autrement le fait de faire de la curation, puisque veille ça ne vous plait pas ? 😉 Vous l’avez voulu ce mot, et bien maintenant faut faire avec ! 😉

Bref tout ça pour dire que bien qu’au chomdu, je ne chôme pas, puisque tous les jours je fais de la veille en utilisant des outils de curation (non je ne reviendrai pas sur la définition du terme, il y en a plein le vouaibe et Google est votre ami !).

En terme d’outils, je vous avais déjà parlé de Pearltrees il y a quelques temps, et aujourd’hui je vais vous toucher 2 mots sur Scoop.it. Je dirais juste que Peartrees m’est devenu tellement utile pour organiser, partager mes lectures, et échanger en équipe, que j’en ai laissé tomber Diigo et Del.icio.us.

Pour revenir à nos moutons, qu’est-ce que Scoop.it ? Et bien c’est une plate-forme de publication où l’utilisateur monte des dossiers sur des thématiques données en y associant des pages Web s’y rapportant. Certains diront des magazines, moi je préfère le mot « dossier ».
L’utilisateur alimente au jour le jour le thème qu’il a défini par ses propres recherches sur le Web, mais il peut également sélectionner des contenus filtrés par Scoop.it sur Google, Twitter, etc, en fonction de mots clés enregistrés.

L’affichage du dossier scoop.it (magazine/thème/rubrique) est vertical. Il présente le châpo de chaque article avec éventuellement une illustration.  Il suffit de cliquer sur un titre pour lire tout l’article sur le site source :

J’utilise donc le service, et j’ai commencé à regrouper des articles sur plusieurs sujets qui m’intéressent, m’interpellent, voir même m’inquiètent aussi pour certains. les voici :

  • Hypersexualisation : “Notre société se pornographie. Les enfants et les adolescents baignent dans une culture malsaine.”
  • Infantilisation : Quand la volonté des individus est de moins en moins respectée…
  • Manipulation des masses : L’art de manipuler l’opinion publique à des fins politiques, économiques ou stratégiques.
  • Vrac de blogosphère sur l’actu : des billets par ci par là d’opinions de blogueurs sur l’actualité.

Bien sûr j’aurais aimé créer des rubriques sur le copywriting, le blogging, etc… puisque j’ai le nez dedans, mais déjà pris pour la plupart, pas la peine de tomber dans la redondance.

J’ai cependant créé un dossier autour de l’ergonomie Web (image ci-dessus)  mais là aussi nous sommes plusieurs sur ce thème, et du coup je me demande si je ne vais pas le supprimer.

Finalement la multiplicité des rubriques similaires est un peu le risque de Scoop.it, puisque contrairement à Pearltrees on ne peut pas faire équipe pour alimenter un même dossier.

Malgré tout, je trouve le principe intéressant, et j’ai d’autres thématiques en prévision, plus orientées société que professionnelles pour éviter les redites. Pour le moment je rassemble mes recherches sur Pearltrees. Et dès que j’ai suffisamment de matière, j’ouvrirai de nouveaux dossiers sur Scoop.it.

Ci-dessous l’image de mon tableau de bord affichant mes rubriques, celles que je suis et leurs dernières actualités :

scoop.it SM

Le Montpellier Rugby Club en finale !

Juste un billet très court pour dire oh combien je suis contente que le Montpellier Hérault Rugby Club ait gagné son billet pour la finale du TOP 14 contre Toulouse ! Un match gagné contre le Racing à l’arrache certes, 26 à 25, mais bien gagné ! Bravo les bleus !

C’est un évènement historique ! Cette petite équipe qui a grimpé d’un coup cette année pour aller jusqu’en finale, c’est magnifique !

Même si l’histoire s’arrête là, merci les petits, merci aux entraîneurs, merci à tout le MHRC ! je sais oh combien de larmes de joie et d’émotion ils vont verser ce soir…

Go go Montpellier ! on y croit !

Il y en a un qui aurait été vachement content s’il avait été encore parmi nous…

Déconnexion au domaine de Sigalière

Hier j’ai fait un break, un vrai break ! Je suis allée dans un endroit où aucun réseau ne passe, le domaine de Sigalière dans la vallée du Vidourle (Gard), donc pas de twitter, pas de facebook, pas de reader, rien ! juste le plaisir d’être complètement là où j’étais, la tête et le corps, pour profiter pleinement de la journée traditionnelle Paroles de terroir chez André Moulière. Il avait organisé pour l’occasion dégustation de vins et grillades au son de la musique Tzigane du groupe Raspoutine.

Les grillades, c’était de l’agneau des Cévennes, un régal ! il y avait bien longtemps que je n’avais dégusté une aussi bonne viande d’agneau, et avec le vin d’André… huuuummm je ne vous dis que ça !

En plus il faisait beau, il faisait chaud, nous étions à l’ombre des chênes, tout bien quoi !

Allez mieux que des paroles, des photos :

Du sexisme à vomir !

Depuis l’affaire DSK la France est devenu un grand village où chacun y va de son commérage et de ses dénigrements, surtout des femmes. C’en est écœurant. Des « élites » aux gens du peuple, on entend de ces propos envers la plaignante actuelle et les précédentes, de la blague sexiste aux calomnies, ça finit par être insultant à un point. Mais fermez- là donc, et laissez faire la justice ! Personne ne sait rien !

Que ce soit dans les médias, la rue, ou les réseaux sociaux la vraie nature de certains hommes est en train de ressortir. Les façades craquent. Et c’est sur, si on l’avait oublié, nous vivons encore dans une société phallocrate, où lorsqu’il arrive quelque chose à une femme, soit elle l’a bien cherché, soit elle ment. L’homme reste le saint qui a le droit de tout faire ! Je n’ose même pas penser aux dégâts que cette affaire va encore faire sur les plus jeunes qui  n’ont déjà plus de repère.

Mais bon sang tout(e) plaignant(e) mérite le respect en tant que personne. Et une tentative de viol n’a rien d’un acte anodin et il ne doit pas être minimisé. J’ai encore en travers le « il n’y a pas mort d’homme » de Jack Lang, et « le troussage de domestique » de Kahn. Mon dieu, tant de mépris ! tant d’arrogance ! Et s’il y avait qu’eux… mais non il y en a plein les médias, plein le web, et surtout plein la rue… il y a qu’à lire et dresser l’oreille.

Déjà que les hommes de ma vie ne m’ont pas laissé une belle image d’eux en raison de leurs comportements sexistes face aux violences faites aux femmes, sans parler de leurs actes, là avec ce déchainement de dénigrements, de parti pris, c’est la totale, ça ne relève pas le niveau !  SVP messieurs les grandes gueules, mesdames aussi d’ailleurs, pensez ce que vous voulez, à la rigueur restez dans l’humour, mais au moins ayez la décence de fermer votre bouche si vous n’avez que du venin à en sortir ! Et encore une fois laissez faire la justice, vous n’étiez pas là pour savoir ce qu’il s’est passé, que ce soit d’un côté ou de l’autre !

maj du 24/05/11
je rajoute ce lien vers l’excellente analyse de Mona Chollet : Les informulés d’une rhétorique sexiste

Je ne couche pas, oui et alors ?

C’est fou ce qu’on peut se farcir comme critiques de la part des gens « biens sous tous rapports » quand on est célibataire sans jamais un mec sous le coude, ne serait-ce que pour un soir ! Vous ne pouvez pas savoir tout ce que j’ai pu entendre tout au long de ma longue carrière de femme seule !

Il y a ceux qui croient tout savoir sur vous, et qui ne vous causent que pour votre bien, surtout dans votre dos. « Ah mais si elle est toute seule, faut pas chercher, c’est qu’elle a mauvais caractère, elle est invivable, blablabla, venin, venin… Les mecs ne veulent même pas d’elle pour une nuit.  »
Mais bien sûr, vous avez complètement raison, d’ailleurs je ne vous fréquente même pas pour ne pas polluer votre univers de mon très mauvais caractère, il va de soi !

Il y a les couples que l’on fréquente occasionnellement, et de moins en moins souvent, qui ne peuvent s’empêcher de vous balancer entre deux « blagues », au moment où vous vous y attendez le moins du « mais t’as tord, ça fait du bien de temps en temps. Regarde nous on est heureux. Tu devrais essayer… « . Et qui pensent que tous les soucis que vous pourriez éventuellement avoir, sans savoir lesquels bien entendu, viendraient de là ! La solution, coucher, avec qui on s’en fout !
Non mais, c’est ça, on rêve là ! prenez moi pour une conne ! Où elle est l’histoire d’avoir tord ou raison quand il s’agit de s’envoyer en l’air ? c’est pas plutôt une question de feeling entre deux personnes non ? oui ! on est d’accord ! et quand y a pas, y a pas ! Un mec, avec qui on s’entend en plus, ça ne tombe pas du ciel en claquant des doigts. Ça se saurait !

Il y a ceux qui voudraient absolument comprendre parce qu’à votre place ils ne pourraient pas tenir aussi longtemps.
Ben surtout qu’ils arrêtent de se torturer le cerveau, ils ne seront jamais à ma place, pas plus que je ne serais un jour à la leur. Chacun son cul, et fait ce qu’il veut avec !

Il y a les mecs célibataires, les rares ceux là, qui ont tenté, mais avec qui l’on n’a pas voulu coucher parce que tout simplement pas de feeling.
Et ben oui, quand y a pas, y a pas, et moi je n’ai jamais pu me forcer.
Ceux là ne peuvent s’empêcher de conclure qu’on est hyper compliquée, limite pas normale comme gonzesse, et qu’on ferait bien de suivre leurs conseils en couchant de temps en temps, avec eux surtout. 
Mais bien sûr !

Il y a les mecs mariés, les vieux qui sortent sans leur femme et que se taperaient bien des p’tites jeunes de temps en temps, histoire de pimenter leur retraite. Et oui voyez-vous du haut de mes 54 ans, pour certains je suis encore une petite jeune…
Comment ? t’es toujours toute seule ! même pas un p’tit mec par ci par là ? mais appelle moi, qu’on passe un peu de bon temps ensemble,  je te rendrai heureuse moi !
Berk, berk, berk, où est la bassine que je vomisse ?

Et tant d’autres…

Je m’excuse mais merde, tout ça est sacrément saoulant, et certains feraient bien de s’occuper de leurs fesses, plutôt que des miennes ! Je ne suis pas une machine à coucher pour faire plaisir aux autres, et surtout pas pour rentrer dans les stéréotypes qu’ils se font de la femme célibataire qui ne peut que coucher avec tous les mecs qu’elles croisent. Si je suis seule, c’est tout simplement parce que je ne cherche pas, que ça ne me manque pas, et qu’en plus quand je rencontre des mecs potentiellement dispo, ils ne me font absolument pas vibrer. Je ne vais pas me forcer pour faire plaisir au peuple non ? qu’on me foute la paix et qu’on laisse ma vie sexuelle tranquille ! Je ne suis pas née de la dernière pluie, et ne suis pas encore morte. Chaque chose en son temps…

Bref, célibataire certes, mais pas Marie couche toi là. Même si je ne couche pas avec le premier venu, ça ne m’empêche pas d’aller très bien, et d’être tout à fait normale !
Et je continuerai à blaguer sur le prince et le crapaud quand je veux, et surtout je continuerai à penser « et la tendresse bordel ! » ah mais !