Migration : au revoir Dotclear 2.2, bonjour WordPress 3.0

Tadaaa ! Voilà c’est fait j’ai migré ! Depuis le temps que ça me démangeait, ça m’a pris comme ça il y a deux jours, un coup de Google et j’ai trouvé le plugin qu’il fallait pour migrer de Dotclear 2.2 vers WordPress 3.0, et en deux coups de cuillères à pot clic clac tagada, migration effectuée…

Alors attention, le plugin de migration a toute son importance ! Parce qu’il faut quand même que j’avoue que j’avais déjà fait une tentative de migration il y a un mois lors de la sortie de WordPress 3.0. Mais ça n’avait pas fonctionné because of mauvais plugin, en l’occurrence « DotClear Importer » proposé par défaut. Il n’importe malheureusement que les commentaires sans les articles associés ni les catégories, ce qui ne sert pas à grand chose. J’ai d’ailleurs ouvert un topic à ce sujet sur le site de WordPress, mais ça n’a pas pas intéressé grand monde…

Je n’ai pas renoncé pour autant, et l’autre jour en surfant j’ai trouvé un plugin chez Digital Adventures que je me suis empressée de tester.  En plus, comme je suis une petite maline, et que je lis les commentaires se référant à l’utilisation du plugin, j’ai aussi suivi les conseils préconisés sur le billet d’un ingénieur informaticien pour ne pas avoir de souci de migration.

Récapitulatif de la procédure suivie :

  • J’ai tout d’abord installé WordPress 3.0 dans un répertoire /blog chez le même hébergeur que mon blog Dotclear en utilisant la même base de données. J’ai distingué les tables WordPress des tables Dotclear en les préfixant par wp_.
  • Comme mes billets Dotclear étaient au format wiki et que le plugin ne fonctionne qu’avec la syntaxe XHTML, j’ai effectué la petite modif conseillée sur le blog de l’ingénieur informaticien pour récupérer le contenu de mes articles au bon format. En effet Dotclear convertit automatiquement les articles au format XHTML pour les stocker dans les tables post_content_xhtml et post_excerpt_xhtml.

J’ai donc remplacé à la ligne 637 du fichier dotclear2.php le code ci-dessous :

$post_content = dc2_textconv ($post_content);
if ($post_excerpt != "") {
$post_excerpt = dc2_textconv ($post_excerpt);
$post_content = $post_excerpt ."\n<!--more-->\n".$post_content;
}

par le code :

$post_content = dc2_textconv ($post_content_xhtml);
if ($post_excerpt != "") {
$post_excerpt = dc2_textconv ($post_excerpt_xhtml);
$post_content = $post_excerpt ."\n<!--more-->\n".$post_content;
}
  • J’ai ensuite copié le fichier dotclear2.php modifié sur le serveur hébergeant WordPress dans le répertoire /wp-admin/import/.
  • J’ai vérifié qu’entre WordPress et Dotclear il n’y avait pas doublon d’utilisateurs, tels que deux login « admin » identiques par exemple, pour ne pas avoir d’erreur au moment de l’import.
  • Puis j’ai sélectionné dans mon tableau de bord WordPress l’option outils/importer/DotClear 2.x, et j’ai suivi les instructions…

Comme j’avais une version multi-blogs de Dotclear, j’ai ainsi récupéré dans WordPress les catégories, utilisateurs, articles et commentaires de mes deux blogs (blog de vie et blog emploi) depuis 2005. La seule chose qui ne fonctionne pas c’est la récupération des liens. Mais bon ça sera l’occasion de repartir à zéro avec des liens propres.

Pour finir j’ai réglé les paramètres du blog pour que l’adresse de la page d’accueil tombe sur la bonne url : http://www.sophiemenart.info/.

J’ai repris le même thème que mon blog emploi sous Dotclear en l’adaptant pour ne pas être dépaysée au début.

Par contre pour ce qui est de la gestion des medias (fichiers, images, …) je verrai plus tard. Chaque chose en son temps…  Pour le moment je fais connaissance avec tous les plugins.

Nettoyage de site en vue de référencement naturel

Je viens de terminer 33h de vacation à l’Inserm Unité 888, et voilà bien un petit boulot d’appoint comme je les aime. Non seulement le cadre et les personnes que j’ai côtoyées sont agréables, mais le boulot aussi. Raisonnablement payé en plus, puisque là, mon dernier diplôme a eu de la valeur pour fixer le taux horaire ! D’ordinaire les employeurs restent coincés sur le smic…

J’ai donc été embauchée en tant que Concepteur Web pour essentiellement optimiser le site de l’unité pour son référencement naturel.

Site statique conçu à l’origine avec Dreamweaver et basé sur des tableaux, l’étape essentielle était donc de rendre le code propre pour augmenter les chances du site d’être compris et bien intégré par les moteurs de recherche.
Je me suis donc régalée à le nettoyer pour le mettre aux normes du W3C et de l’accessibilité.

Harmoniser la structure du site, nettoyer le code

Je l’ai restructuré en séparant le fond de la forme en créant une feuille de style CSS. j’ai mis en place un gabarit qui se rapproche du graphisme initial du site puisque le but n’était pas d’en modifier l’apparence générale. Le gabarit largeur fluide, contenu sur toute la largeur, en-tête, contenu et pied de page a donc fait l’affaire.
J’ai ainsi épuré le site d’une grande partie des tableaux, et de toutes les balises (font, strong, etc… ) qui alourdissaient le code, le rendant par la même occasion un peu plus harmonieux.

J’ai réorganisé les balises <h1>, <h2>, <h3> en fonction de l’importance des titres, et mots clés des pages. Et j’ai rajouté un contenu alternatif à toutes les images et liens (alt, title), en évitant les doublons, et les contenus alternatifs inutiles.

Pour une meilleure ergonomie, j’ai créé une barre de navigation et un pied de page uniformes sur toutes les pages, ainsi qu’un fil d’ariane sur certaines pages pour que l’internaute retrouve son chemin.

Renseigner l’entête

Il n’y avait que les balises meta content-type et meta content-langage dans l’entête. j’ai donc renseigné l’indispensable "title". Et même si Google ne donne plus trop d’importance aux meta-tags, j’ai rajouté et renseigné les meta description, et meta keyword pour les autres moteurs de recherches tels que Yahoo, ou Live Search.

Valider le code

J’ai vérifié mon bazar avec les différents validateurs : W3C, CSS, accessibilité.

Et voilà, dans le temps imparti, j’ai rendu le site suffisamment propre pour améliorer son référencement naturel sans perturber les habitudes des utilisateurs !

Pour ce qui est des statistiques, j’ai conseillé l’ouverture d’un compte Google analytics.