Alors on s’le gagne ce cochon Regioneo !

J’étais en train de me dire là subitement tout de suite, que je devrais virer définitivement mon blog puisque je n’ai plus rien à y raconter, quand oh miracle ! Marc Thouvenin, spécialiste du Web, pointe son groin, heu son nez, dans ma messagerie pour me proposer de parler d’Albert le cochon et du concours Regioneo 100% cochon.

Hein , quoi ? kékinia ? kétudi ? Je peux gagner un porcinet tout rose grâce à Regioneo, la plate-forme de vente de produits régionaux du producteur au consommateur… Et mon chat il va dire quoi ? j’imagine déjà la grande scène du 4, groinnn miaaaa… groinnn miaaaaa…

Ah nan, pas groinnn miaaaa ? C’est pas vivant qu’on le gagne Albert le cochon, mais découpé en morceaux et prêt à cuisiner ! Ah bon !

Mais vouais là, ça va pas le faire non plus, j’ai pas de congélo ! quelqu’un a un congelo ? des fois que je gaaaagneuuuu ce fameux concours Regioneo 100% cochon lancé par Marc !

Bon tout n’est pas perdu, à défaut de congélo, je peux sauver Albert en choisissant de partir à Saint Malo ! Gagner un week-end pour deux loin des plages du Sud pour changer, ça peut être sympa. Mais là me manque la deuxième personne ! ouinnnn décidément me manque toujours quelque-chose moi… ;-(

Ben du coup, tiens donc ! t’as qu’à jouer toi qui lis ! ! Tu sauves ou tu sauves pas Albert, tu fais comme tu veux.

Mais, si t’as un congélo en rabe tu me le files, parce que c’est pas demain la veille que je vais rencontrer un Julot pour m’accompagner à Saint Malo… 😉

Allez zou tout le monde, pour jouer avec Regioneo, cliquez sur la zimage !

regioneo-concours.jpg

Concours blogs emploi RegionJobs.com 2009, c’est terminé

Et ben ! il était temps que je percute, le concours de l’été 2009 des meilleurs blogs emploi s’est achevé le 12 juillet ! Et on est le 29… [1]
Bon, il est vrai que si je ne vais pas chercher l’info dans mes flux ou sur le blog du modérateur, c’est pas l’info qui va venir à moi, parce que dans le cas de ce concours, il n’y a pas eu de communication directe avec les participants.

Alors bien évidemment, je n’ai rien gagné. De toute façon, mon blog n’étant pas d’un intérêt fulgurant, je n’ai quasiment pas eu de visiteurs suite à mon inscription[2]. D’autant moins qu’il n’est pas sur la plate-forme Regionjob.com. Et puis il faut bien le dire, je ne blog plus vraiment..
Mais bon je me suis inscrite suite à un commentaire m’informant du concours. C’est fait, c’est fini, n’en parlons plus.

Les résultats sont là, comme vous pourrez le constater je ne fais pas le poids :
Les blogs gagnants

Notes

[1] Finalement je ne suis pas si décalée que ça, après vérif sur Twitter les résultats ne sont tombés que le 27 juillet.

[2] moyenne de 20 par jour, si si ! Et merci Google

Vista : Windows Update Error 80072efd

Bon sang de bon sang ! là ça vaut le coup que je poste un billet sur ce fichu dysfonctionnement de Windows Update.

j’ai Vista SP1 sur mon portable, et ça fait un ou deux mois que, pour je ne sais quelle raison, les mises à jour de Windows Update et Windows Defender bloquent sur l’injure suprême error 80070002.

Il y a quelques jours, agacée, je me décide enfin à mettre le nez là-dedans.
Et que je te cherche à droite, que je te farfouille à gauche, que j’t’essaie tout ce que préconise Micromou, que je te désinstalle des softs, que je te désactive le Firewall, que je te modifie des paramètres, que j’oublie, que je recommence, que les jours passent et rien.
Ce soir après avoir lu que Micromou va sortir une mise à jour de window Update à partir de fin août, j’étais prête à baisser les bras, quand, au hasard de mes errances, je tombe enfin sur le fil de discussion qui va bien dans le forum qui va bien : Windows Update Error 80072efd. (windowsupdate_80072efd)

Et la chose intéressante qui a enfin tout débloqué est celle-là :

Solution (Vista SP 1):

1. Click the "Start" Button, click "All programs", and click "Accessories".
2. Right-click “Command Prompt” Run as administrator. If you are prompted for an administrator password or confirmation, type the password or provide confirmation.
3. Type "netsh winhttp reset proxy" (without quotes) at the command prompt, and press Enter.
4. Try the update again.

in French dans le texte :

1. Cliquer sur le bouton "Démarrer", sur "Tous les programmes", puis sur "Accessoires" ;
2. clique droit de la souris sur "Invite de commandes", cliquer sur "Exécuter en tant qu’administrateur", entrer le mot de passe administrateur si demandé ;
3. Taper "netsh winhttp reset proxy" (sans les guillemets) sur la ligne de commande et valider ;
4. Essayer de nouveau l’update

Voili, voilou 12 mises à jour ont été installées, dysfonctionnement réglé, poil au nez ! pfffu ! 🙂

Le poster Foulards Bleus est prêt !

Vous vous souvenez de l’idée de Miss Rainette que j’avais relayée en mars 2009 dans mon billet « le foulard autour du cou, pas sur la tête » ?
Non ? Bon allez je vous rafraichis la mémoire.

Miss Rainette avait été frappée par une photo parue le 8 mars dans le figaro. Cette photo prise à Kandahar au sud de Kaboul représente des femmes avec un foulard bleu sur leur burka. C’est tout ce qu’elles avaient pu faire pour exister l’espace d’un instant pour marquer la journée internationale de la femme.

Interpellée, Miss Rainette s’est alors lancé un défi, rassembler des photos d’un maximum de gens, tête nue avec un foulard bleu clair autour du cou, pour en faire un poster pèle mêle, en espérant la leur faire parvenir. Ainsi l’opération Foulards Bleus est née !

Et bien aujourd’hui, grâce à la contribution de 328 personnes, le poster est prêt ! Mardi 7 juillet ……..le voilà !!

poster-FB.jpg

Attention cette image de poster n’est pas libre de droits, et ne doit pas être diffusée en dehors du contexte opération Foulards Bleus à laquelle elle est dédiée.

Bravo à sa ténacité ! Il ne reste plus à Miss Rainette qu’à trouver le contact qui va bien pour acheminer ce poster aux femmes qui ont osé poser à Kandahar, ou bien à défaut, à une ONG qui travaillent auprès d’elles.

Si vous avez une idée vous pouvez la contacter, l’adresse e-mail est sur le blog Opération Foulards Bleus.

Attention aux concessions trop importantes de salaires !

Quand on trouve un poste, on n’est pas à l’abri de se retrouver au chômage peu de temps après. C’est ce qui se passe pour moi depuis une dizaine d’années. J’oscille entre périodes de chômage et petits boulots à durée déterminée. Et plus le temps passe, plus il m’est difficile de retrouver un emploi. Il ne faut pas se voiler la face, rien de changé pour les quinquas, nous continuons à rester sur la touche.

Alors pour travailler, assumer mes charges, manger, j’ai fait des concessions, beaucoup de concessions, sur le poste mais surtout sur le salaire… Et les employeurs en ont allègrement profité… Le problème est que plus le salaire est bas et plus l’indemnité de chômage qui suit dégringole.

Aujourd’hui mes dernières concessions, mes deux ans et demi dans le public, je les paie très chers depuis le 1er juin. En effet, mon allocation d’aide au retour à l’emploi, calculée sur les derniers douze mois rémunérés, se réduit à 33,24 € brut par jour pendant 872 jours !
Ce premier mois j’ai touché très exactement, une fois le délai d’attente de 7 jours déduit, 490 € de revenus ! Ce qui ne paie même pas mon loyer. Ensuite je vais toucher environ 700 €… Ce qui n’est bien évidemment pas suffisant pour vivre.

Il y a pire bien sûr, et j’ai vécu pire lorsque je touchais l’ASS (Allocation de solidarité spécifique) il y a 3 ans. Mais là j’étais en fin de droits, pas en début comme maintenant…

Donc, attention aux concessions trop importantes de salaires, elles risquent de vous mettre dans une situation financière plus qu’inconfortable lorsque vous vous retrouvez au chômage.

En ce qui me concerne, désormais je ferai très attention à mes prétentions salariales. Je me baserai sur le minimum vital dont j’ai besoin lorsque je suis au chômage auquel je rajouterai 25 %. Et surtout, au point où j’en suis, je ne céderai plus au chantage de ces employeurs qui cassent les salaires !

Faut bien vivre mince !

Bon maintenant je file à la CAF essayer de gratter 200 € d’APL.